Allergie au sapin de Noël : toux, symptômes, quelle alternative ?

Le sapin de Noël trône fièrement dans le salon pendant les fêtes de fin d'année. Savez-vous qu'il pouvait être responsable de symptômes comparables à ceux d'une rhinite allergique (toux, essoufflements) ? En cause, la présence de moisissures et de champignons dans son tronc et ses épines.

Allergie au sapin de Noël : toux, symptômes, quelle alternative ?
© prostooleh - 123RF

A l'approche des fêtes de fin d'année, les sapins de Noël se parent de leurs plus belles décorations et envahissent les intérieurs. Mais prudence avec les sapins naturels ! Ces arbres peuvent, dans certains cas, être responsables d'allergies respiratoires. On appelle ça le "Syndrome allergique du sapin de Noël" - ou l'allergie au sapin de Noël- qui est caractérisé par un ensemble de symptômes comparables à ceux d'une rhinite allergique (aussi appelé "rhume des foins" dans sa forme saisonnière) comme la toux et une gêne respiratoire. En cause : la présence de moisissures et de champignons dans le tronc et dans les épines, des micro-organismes qui, une fois l'arbre coupé et installé dans la maison, se répandent dans l'atmosphère et peuvent entraîner des allergies

Quelles sont les causes d'une allergie au sapin ?

Cette allergie, encore peu connue des professionnels de santé, a été mise en évidence par l'allergologue Lawrence Kurlandsky dans une étude publiée en 2011 dans le journal médical américain Annals of Allergy, Asthma and Immunology. Après avoir analysé plus de 20 échantillons d'écorces et d'épines de sapin, le chercheur a retrouvé 53 types de moisissures différentes, toutes susceptibles de provoquer des éternuements, des écoulements nasaux ou des crises d'asthme. Ces champignons (notamment l'aspergillus, le penicillium, le cladosporium, l'alternaria...) se développent d'abord sur l'arbre lorsqu'il est en plein air, puis une fois l'arbre coupé, prolifèrent dans un environnement chaud comme l'intérieur d'une maison en hiver. "Avant cette étude, on pensait que le pollen de l'arbre, et même le désherbant utilisé sur les arbres pouvaient être responsables [d'allergies respiratoires, ndlr]. Maintenant nous savons que ce sont les moisissures", indique le Dr Adrian Morris, spécialiste des allergies au Canada, au Daily Mail. Par ailleurs, les produits chimiques vaporisés sur les sapins, comme la neige artificielle ou les produits de conservation, peuvent également causer des réactions allergiques.

Quels sont les symptômes ?

Le syndrome allergique du sapin de Noël se caractérise par plusieurs symptômes :

  • Une gêne respiratoire comme un essoufflement ou une toux
  • Des éternuements répétés
  • Un nez bouché ou qui coule
  • Des yeux irrités ou qui larmoient (conjonctivite)
  • Des douleurs thoraciques
  • Des troubles du sommeil
  • Des crises d'asthme dans les cas les plus sévères. 

Traitements contre l'allergie au sapin de Noël : que faire ?

Si vous ou l'un des membres de votre famille présentez un ou plusieurs de ces symptômes, consultez un médecin. Il pourra envisager ou non, en fonction des symptômes, la prescription de médicaments antihistaminiques. En cas de crise d'asthme sévère, rendez-vous directement aux urgences. 

Prévention : comment limiter les risques d'allergie ?

Si vous optez pour un sapin naturel : 

  • Rincez son tronc et ses épines à l'eau et laissez-le sécher à l'extérieur avant de l'installer chez vous. 
  • Aérez bien 15 à 20 minutes par jour la pièce où l'arbre est installé.
  • Évitez de garder le sapin trop longtemps chez vous (1 à 2 semaines maximum). Plus l'arbre est confiné dans un environnement chaud, plus les champignons et moisissures vont proliférer et plus l'inflammation bronchique peut être grave. 

Le sapin de Noël artificielle : une bonne alternative ?

Si un membre de votre famille présente une sensibilité respiratoire, de l'asthme, de l'eczéma sévère, des antécédents d'allergies aux moisissures, aux pollens de Pinaceae ou aux résines, optez plutôt pour un sapin artificiel en veillant à bien le dépoussiérer avec un aspirateur (des moisissures peuvent également s'y loger d'une année sur l'autre) avant de l'installer chez vous.