Cirrhose du foie : définition, symptômes, traitements

La cirrhose du foie est une maladie chronique du foie qui a pour origine une maladie virale ou métabolique. Elle touche 200 000 personnes en France et 10 000 à 15 000 décès lui sont associés chaque année. Le diagnostic survient en moyenne à l'âge de 50 ans. Sa prise en charge permet de prévenir le développement d'un cancer du foie.

Définition

La cirrhose du foie est une maladie chronique du foie caractérisée par une désorganisation de l'architecture du foie. "Le foie est dur car il est rempli de fibres qui sont la conséquence d'une inflammation chronique du foie" résume le Pr Victor de Lédinghen, hépato-gastroentérologue au CHU de Bordeaux. Cette inflammation peut être due à une hépatite, ou à une stéatose hépatique alcoolique ou non alcoolique (cirrhose hépatique sur NASH).

Les stades de la cirrhose

La cirrhose hépatique chronique peut être stable ou bien évoluer.

  • Cirrhose compensée : A son premier stade, elle n'a pas d'impact clinique : on parle de cirrhose compensée.
  • Cirrhose décompensée : Lorsque les défaillances hépatiques s'aggravent, la cirrhose peut évoluer au stade suivant : on parle alors de cirrhose décompensée.

Deux scores sont utilisés pour évaluer la sévérité d'une cirrhose : le score de Child-Pugh et le score MELD. Ils associent plusieurs données médicales comme la présence d'ascite (accumulation de liquide dans le péritoine), le taux de bilirubine sérique, l'INR... 

Causes : alcool, maladie du foie gras, virus

L'alcool est une des causes principales de la cirrhose, dans 50 à 75% des cas. La stéatose non alcoolique, ou maladie du foie gras, constitue une autre cause de cirrhose, de plus en plus fréquente.

Les virus sont aussi à l'origine de cirrhoses : en France, l'hépatite B chronique est en cause dans environ 5% des cas et l'hépatite C chronique, dans 10 à 20% des cas. 
Parmi les autres causes qui représentent environ 5% des cas : des maladies génétiques (cirrhose biliaire primitive, maladie de Wilson, déficit héréditaire en alpha-1 antitrypsine, hémochromatose...), des maladies auto-immunes et l'insuffisance cardiaque droite.

Des symptômes tardifs

Une cirrhose peut passer totalement inaperçue avant que les premières manifestations apparaissent, souvent très tardivement. "Ce stade peut durer des années" précise le Pr Victor de Lédinghen. 

Lorsqu'elle est décompensée, la cirrhose est associée à d'autres symptômes, tels que les varices œsophagiennes, qui peuvent provoquer des hémorragies digestives et des vomissements de sang. Les autres symptômes de la cirrhose décompensée sont : l'ictère (jaunisse), l'ascite (présence de liquide à l'intérieur de la cavité abdominale), la présence d'oedème aux chevilles.

Diagnostic : échographie, FibroScan

"La cirrhose peut être recherchée parce qu'une personne a une maladie à risque, comme une hépatite. Sinon, on peut la diagnostiquer avec une prise de sang qui révèle un niveau de plaquettes bas et une anomalie de coagulation", précise le Pr de Lédinghen.

L'échographie permet aussi de révéler une anomalie du foie, de même que l'examen FibroScan, technique qui consiste à évaluer la dureté du foie de manière non invasive. "La biopsie du foie est de moins en moins pratiquée."

Traitement : soigner les causes

Il n'existe pas de traitement spécifique de la cirrhose. "Le traitement de la cirrhose passe avant tout par celui de sa cause" martèle le Pr de Lédinghen. Si l'alcool est à l'origine de la maladie, un sevrage est indispensable. Si une hépatite est en cause, la stratégie thérapeutique vise à la traiter. En cas d'origine liée à un syndrome métabolique, des traitements spécifiques associés à des mesures hygiéno-diététiques sont prescrits. "Si on traite la cause et qu'on supprime l'inflammation, alors la cirrhose peut régresser."

Médicaments

Les médicaments disponibles visent à prévenir la décompensation. En cas de varices œsophagiennes, des bêta-bloquants sont administrés pour éviter les hémorragies digestives. Les médicaments diurétiques permettent quant à eux d'éliminer l'excès de liquide. Le surplus de liquide présent dans l'abdomen peut être retiré au cours d'une ponction.

Une greffe du foie

Une greffe du foie peut être envisagée chez certaines personnes atteintes d'insuffisance hépatique sévère. La transplantation hépatique représente le traitement primitif de cancer du foie dans certains cas spécifiques. Il ne peut être proposé que pour les tumeurs de petites tailles et avant l'âge de 70 ans. Chaque année, environ 1 000 patients sont transplantés en France, avec une survie à cinq ans de plus de 80% et une durée de vie du greffon de plus de 20 ans.

Complication : le cancer du foie

Le principal risque en cas de cirrhose est le cancer du foie. Le plus souvent, le cancer survient dans les 15 à 20 ans suivant l'apparition de la cirrhose. On estime que 90% des cas de cancer du foie sont liés à une cirrhose.

L'insuffisance hépatique est une autre complication de la cirrhose ; elle apparaît lorsque plus de 75% du foie est détruit.

La cirrhose peut également être responsable d'encéphalopathie (altération de la conscience pouvant conduire au coma).

Merci au Professeur Victor de Lédinghen, Hépato-Gastroentérologue au CHU de Bordeaux.

Cirrhose du foie : définition, symptômes, traitements
Cirrhose du foie : définition, symptômes, traitements

Sommaire Définition Stades • Cirrhose compensée • Cirrhose décompensée Causes Symptômes Diagnostic Traitements Complication : le cancer du foie Définition La cirrhose du foie est une maladie chronique du foie...