Cirrhose du foie chez la femme : quels symptômes ? Survie ?

Depuis 20 ans, le nombre de cirrhose du foie a augmenté chez la femme. Elle aurait plus de risque de développer une maladie hépatique liée à l'alcool ou un "foie gras". Pourquoi ? Symptômes, incidence, survie : explications avec notre hépatologue.

Cirrhose du foie chez la femme : quels symptômes ? Survie ?
© Dmytro Flisak - stock.adobe.com

La cirrhose est une affection chronique du foie qui entraîne 15 000 décès par an et représente la 5ème cause de mortalité en France, selon la Société Française d'Hépatologie. Selon une grande étude canadienne, l'incidence de la cirrhose a augmenté au cours des deux dernières décennies, notamment chez les femmes, "qui ont plus de risque de développer une maladie hépatique liés à l'alcool", nous indique le Dr Lucia Parlati, gastro-entérologue et hépatologue, membre du Comité scientifique et d'organisation de l'Association française pour l'Etude du Foie (AFEF). Mais aussi un "foie gras" (maladie stéatosique du foie ou NASH), en particulier après la ménopause. Y a-t-il des symptômes spécifiques chez la femme ? Plus de facteurs de risques que chez l'homme ? A quel âge survient-elle ? Quelle survie ? 

Quelle est l'incidence de la cirrhose du foie chez les femmes ?

L'incidence de cirrhose chez les femmes est de 74 par 100 000 par an.

Dans l'étude de cohorte rétrospective réalisée au Canada, citée ci-dessus, les auteurs ont démontré qu'il y avait une augmentation globale de la prévalence et de l'incidence de la cirrhose, en particulier chez les personnes nées après 1980 et chez les femmes. "L'incidence annuelle standardisée de cirrhose chez les femmes est de 74 par 100 000 par an an (Lancet Gastroenterol Hepatol 2019; 4: 217–26). Ces données pourraient s'expliquer par une augmentation de la prévalence de la maladie stéatosique hépatique chez les femmes, surtout après la ménopause, et par une plus grande susceptibilité des femmes à développer une maladie hépatique liée à l'alcool. En effet, au cours des dernières décennies, l'épidémiologie de la consommation d'alcool entre les sexes a commencé à s'égaliser" (source : Alcohol Clin Exp Res 2011; 35: 2101–12, BMJ Open 2016; 6: e011827).

Symptômes de la cirrhose chez la femme
Symptômes de la cirrhose chez la femme © artbesouro - stock.adobe.com

Quels sont les symptômes d'une cirrhose du foie chez la femme ? 

"Il n'y a pas spécifiquement de différences entre les symptômes de la cirrhose chez les femmes et chez les hommes. Le problème commun aux deux sexes est que les symptômes de la cirrhose apparaissent tardivement dans l'histoire naturelle de la maladie. En fait, le foie possède d'énormes réserves fonctionnelles et les patients peuvent avoir une maladie hépatique chronique qui est asymptomatique et ne se manifeste que lorsque la maladie est avancée", explique notre interlocutrice. Chez la femme comme chez l'homme, une cirrhose peut se manifester par :

► des symptômes liés à une insuffisance hépatocellulaire :

  • jaunisse (peau jaune, coloration du blanc de l'œil en jaune, urines foncées)
  • encéphalopathie hépatique (somnolence, troubles de la concentration, confusion)

► des symptômes liés à l'hypertension portale :

  • ascite (ventre gonflé avec du liquide à l'intérieur)
  • œdèmes des chevilles
  • saignement digestif (varices œsophagiennes)

► des symptômes généraux :

  • fatigue,
  • anorexie,
  • perte de poids

A quel âge la cirrhose survient-elle chez la femme en moyenne ?

"Cette même étude canadienne a montré que le risque de cirrhose augmentait avec l'âge avec un pic d'incidence à environ 75 ans pour les hommes ainsi que pour les femmes. L'âge moyen de diagnostic de cirrhose en France est de 55-60 ans", indique le Dr Parlati. 

Quels sont les facteurs de risque chez la femme ?

"Il existe des spécificités de facteurs de risque d'hépatopathie (pathologie affectant le foie) chez les femmes", prévient le Dr Parlati, comme : 

► l'augmentation de la maladie stéatosique du foie (foie gras ou NASH), en particulier après la ménopause.  La maladie stéatosique du foie est la manifestation hépatique du syndrome métabolique (hypertension artérielle, surpoids et obésité, dyslipidémie et diabète). 

► la susceptibilité à développer une maladie hépatique plus sévère même en présence d'une consommation d'alcool moins importante que chez l'homme

► les maladies hépatiques dysimmunitaires (les affections pour lesquelles on est sûr de l'implication du système immunitaire, mais dont le mécanisme précis d'action ou de déclenchement n'est pas connu) et cholestatiques qui sont plus fréquentes chez les femmes

► les risques pour les hépatites virales : "les femmes usagères de drogue sont plus enclines à partager leur matériel et à l'injection passive, les travailleuses du sexe (facteurs de risque de précarité) et celles qui ont subi une transfusion dans les années 70 à 80 lors d'accouchements sont également des personnes à risque"

Stades de la maladie du foie menant à la cirrhose
Stades de la maladie du foie menant à la cirrhose © blueringmedia - stock.adobe.com

La femme survit-elle davantage à la cirrhose que l'homme ?

Les femmes cirrhotiques ont en général un pronostic meilleur par rapport aux hommes.

Les femmes cirrhotiques ont en général un pronostic meilleur par rapport aux hommes. "Dans une étude longitudinale américaine de patients atteints de cirrhose, le sexe féminin était associé à un avantage de survie probablement dû à des taux plus faibles de décès non liés au foie. Les femmes n'étaient pas exposées à un risque accru de décès lié au foie malgré des taux inférieurs d'inscription en liste de greffe et de transplantation hépatique. Une autre étude monocentrique (réalisée par la même équipe de recherche) sur les facteurs associés à la survie après un diagnostic de cancer du foie non résécable sur cirrhose a démontré que le sexe féminin était associé à une meilleure survie chez les patients ayant un cancer avancé", souligne notre experte. A noter que la survie à 5 ans est d'environ 80% avec une transplantation hépatique et une durée de vie du greffon de 20 ans, indique l'Inserm. 

Quelles sont les chances de guérison de la femme cirrhotique ?

"Les chances de guérison ne sont pas impactées par le sexe mais sont dépendantes surtout de l'étiologie de la maladie hépatique et de son stade au diagnostic", conclut le Dr Parlati. 

Merci au Dr Lucia Parlati, Gastro-entérologue et hépatologue, membre du CA de l'Association française pour l'Etude du Foie (AFEF)

Maladies du foie