Prix des cigarettes : quels paquets ont baissé le 1er mai ?

Plusieurs marques ont baissé le prix de leurs paquets de cigarettes le 1er mai 2022, selon un arrêté de la Douane française. Lesquelles coûtent moins cher ? Plus cher ? Sont retirées du marché ? Camel, Marlboro, Lucky Strike, Winston, Vogue, Dunhill... Liste des marques concernées et leurs tarifs.

Prix des cigarettes : quels paquets ont baissé le 1er mai ?
© andreypopov - 123RF

[Mis à jour le 3 mai 2022 à 12h22] Plusieurs fois par an, les prix des paquets de cigarettes évoluent. Le 1er mai 2022, certains paquets sont vendus moins cher, indique un document publié par la Douane française selon un arrêté du 5 avril 2022 portant homologation des prix de vente au détail des tabacs manufacturés en France (à l'exclusion des départements d'Outre-mer) publié au Journal Officiel du 12 avril 2022. D'autres sont plus chers. Si la plupart des marques n'affichent aucun changement dans leurs prix, certaines ont évolué, plus ou moins, de plusieurs centimes. Rappelons que la consommation de tabac (cigarettes, cigares, cigarillos, tabac à rouler...) est responsable de plus de 75 000 décès par an selon Santé Publique France.  Maya Green Spirit, Camel, Marlboro, Lucky Strike, Winston, Vogue, Dunhill... Quelles marques ont changé de tarif ?

Quelles sont les cigarettes qui baissent leur prix ?

Publié au Journal officiel le 12 avril 2022, un arrêté publié au Journal Officiel détaille les nouveaux prix des paquets de cigarettes manufacturés en France à partir du 1er mai 2022. La plupart des références ne changent pas de tarif. D'autres ont baissé leurs tarifs (liste non exhaustive) :

  • Lucky Strike Original rouge mélange américain : passe de 10.20 à 10 euros
  • Lucky Strike Original tabac brésil, en 20 unités : passe de 10.20 à 10 euros
  • Lucky Strike Red/Bleu/Gold Longues by Pall Mall, en 20 unités : passe de 10 euros à 9.90 euros
  • Peter Stuyvesant by Dunhill, en 20 unités : passe de 10.60 à 10.50 euros 
  • Rothmans bleu, en 20 unités : passe de 10.10 euros à 10 euros
  • Vogue L'Essentielle bleue, en 20 unités : passe de 10.60 à 10.50 euros
  • Winfield rouge, en 20 unités : passe de 10 à 9.90 euros

En France, ce sont les industriels du tabac qui fixent les prix des cigarettes.

A savoir qu'en France, ce sont les industriels du tabac (les cigarettiers) qui fixent les prix de vente de leurs paquets de cigarettes en tenant compte de l'évolution des taxes prélevées par l'État (qui représentent environ 80 % du prix du paquet de cigarettes). Ils peuvent répercuter la hausse de ces taxes, ce qui fait augmenter le prix du paquet, ou bien réduire leurs marges afin de gagner des parts de marché, ce qui fait stagner le prix de vente ou même le baisser. Les prix sont ensuite homologués conjointement par le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère de l'Action et des Comptes publics. Toutefois, le gouvernement peut les inciter à augmenter leur prix en haussant les taxes. 

Quelles sont les cigarettes qui augmentent leur prix ?

  • Winston Xsphere 100's, en 20 unités : passe de 9.80 à 9.90 euros
  • Winston Xsphere Fresh, en 20 unités : passe de 9.80 à 9.90 euros
  • Winston Xsphere Breeze, en 20 unités : passe de 9.80 à 9.90 euros

Quelles sont les cigarettes qui ont été retiré du marché ?

  • Maya Green Spirit, en 20 unités 
  • Maya Green 100 % Tabac Paper filter, en 20 unités
  • Maya Spirit 100 % Tabac Paper Filter, en 20 unités
  • Mademoiselle la bleuissime, en 20 unités
  • Austin red (pot), en 30 g 13,40 Retrait Austin Spécial Tube L 130, en 55 g (tabac à rouler)

Quel est le prix des cigarettes en France par marque ?

Marque (paquet de 20 cigarettes) Majoration Prix au 1er mars 2022
Dunhill Bleu Pas de changement 10.60 euros
Marlboro Red Pas de changement 10.50 euros
Camel sans filtre Pas de changement 10.40 euros
Philip Morris Bleues Pas de changement 10.20 euros
Lucky Strike Bleu Pas de changement 10 euros
Gauloises blondes blanc Pas de changement 10 euros
Winfield rouge Minoration de 10 centimes 9.90 euros
Winston Classic Pas de changement 10 euros

→ Voir la liste complète des prix des paquets de cigarettes sur le portail de la direction générale des douanes et des droits indirects.  

Quelle marque de cigarette est la moins chère en France ?

Paquet de Lucky Strike

Les prix des marques sont dans un mouchoir de poche mais d'après les prix en vigueur publiés par la Douane française, les cigarettes les moins chères en France sont :

  • Lucky Strike Ice Crystal Longues (20 unités) : 9.80 euros
  • Lucky Strike Ice Crystal (20 unités) : 9.80 euros
  • Lucky Strike Ice Longues (20 unités) : 9.80 euros
  • Lucky Strike Ice (20 unités) : 9.80 euros
  • JPS Cool, en 20 unités : 9.80 euros
  • Winston Sphere Ssl, en 20 unités : 9.80 euros
  • Winston Xsphere, en 20 unités : 9.80 euros
  • Winston Origin Red, en 20 unités : 9.80 euros

Quelle marque de cigarette est la plus chère en France ?

D'après les prix en vigueur publiés par la Douane Française, les cigarettes les moins chères en France sont (pour un paquet de 20 cigarettes) :

  • Dunhill rouge Select, en 20 unités : 10.70 euros
  • Peter Stuyvesant Rouge Select by Dunhill, en 20 unités : 10.70 euros
  • Vogue L'Originale Bleue Select, en 20 unités : 10.70 euros
  • Dunhill International bleu, en 20 unités : 10.80 euros
  • Sans changement Dunhill International rouge, en 20 unités : 10.80 euros

Quelles sont les prochaines hausses du prix du tabac en France ?

En théorie, les prix du tabac est revu deux fois par an : le 1er mars et le 1er septembre. Parfois au mois de mai, comme c'est le cas cette année. Les prochains changements de prix auraient donc lieu en septembre 2022. Depuis le premier mandat d'Emmanuel Macron, en mai 2017, le gouvernement a pour but de faire passer le prix moyen d'un paquet de cigarette à 10 euros, alors qu'il était d'en moyenne de 3 euros il y a 20 ans, selon le site de Tabac info service. Courant 2019, le gouvernement avait considérablement relevé les taxes sur le tabac, ce qui amenait le paquet de cigarettes aux alentours de 9 euros. Cette flambée des prix avait encouragé certains fumeurs à moins fumer (voire arrêter) car les ventes de cigarettes avaient reculé de 9.32% en France en 2018 et de 7.2% en 2019, selon un bilan établi par le fournisseur Logista France. L' augmentation de novembre 2020 devait être la dernière avant 2022. Olivier Dusspot, ministre des Comptes publics et Philippe Coy, président de la Confédération des buralistes se sont mis d'accord en modifiant le "Protocole d'accord sur la transformation des buralistes" : "La trajectoire fiscale du tabac sera menée à son terme avec une dernière étape en novembre 2020 et aucune nouvelle trajectoire fiscale ne sera élaborée jusqu'en décembre 2022". Cette absence d'augmentation de taxe sur le fiscalité du tabac n'empêchera pas les fabricants d'augmenter leurs prix, comme certains l'ont fait en 2021 et en 2022.