Nouveau protocole sanitaire au restaurant : dans quelles villes de France ?

Suite à la mise en place d'un couvre-feu dans les zones d'alerte maximale, les restaurants doivent fermer leurs portes à 21 heures. Le reste du temps, ils doivent respecter un protocole sanitaire renforcé. Cahier de rappel, distance entre les tables, masque obligatoire, nombre de personnes maximum par tablée... Le point sur les nouvelles règles.

Nouveau protocole sanitaire au restaurant : dans quelles villes de France ?
© FRED SCHEIBER/SIPA

[Mis à jour le jeudi 15 octobre à 11h21] Mercredi 14 octobre, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d'un couvre-feu dans les zones en alerte maximale, autrement dit à Paris (et sa petite couronne : Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), Lyon, Lille, Saint-Etienne, Grenoble, Aix-Marseille, Toulouse, Montpellier de 21 à 6h. Par conséquent, les restaurants devront fermer leurs portes à 21h chaque soir. Pendant leurs heures d'ouverture, les restaurants doivent respecter un nouveau protocole sanitaire renforcé. Distance, nombre maximum de personnes à table, cahier de rappel... Le point sur ce protocole sanitaire renforcé, validé par le Haut Conseil pour la Santé Publique le 5 octobre et détaillé dans un communiqué du Ministère de la Santé. Et afin de s'assurer que ces mesures sanitaires renforcées soient bien respectées, le gouvernement prévoit une "procédure accélérée" qui permettra la fermeture de l'établissement en cas d'infraction.

Quel est le nouveau protocole sanitaire dans les restaurants ?

► Nombre de personnes maximum à table

La capacité d'accueil du restaurant doit clairement être affichée à l'entrée de l'établissement et sur le site web du restaurant, le cas échéant. Par ailleurs, chaque tablée ne peut pas dépasser six personnes à table, enfants compris, contre dix auparavant. 

► Distance entre les tables

Une distance d'un mètre doit être maintenue entre les chaises des tables différentes. L'objectif est de réduire la densité de personnes dans un espace clos pour limiter l'aérosolisation. La mise en place d'écrans de protection peut compléter cette mesure. Les clients sont tenus de manger assis et non debout, à l'intérieur comme à l'extérieur. 

Cahier de rappel

Chaque restaurant doit mettre à disposition des clients un "carnet de rappel" dans lequel ils doivent y inscrire leurs coordonnées (prénom, nom, numéro de téléphone ou adresse mail) ainsi que la date et l'heure de leur venue. Ce cahier permet d'identifier et de contacter plus rapidement les cas contact en cas de contamination. le restaurateur mettra ce cahier à la disposition de l'Agence Régionale de Santé ou de l'assurance maladie en cas de déclenchement d'un contact-tracing. Dans tous les cas, ces données seront détruites après un délai de 14 jours. Si un client refuse de transmettre ses coordonnées, le restaurateur doit lui refuser l'accès. Cette mesure est déjà en vigueur en Belgique, en Italie, en Allemagne et au Portugal. 

• Voir un exemple de formulaire de recueil des données dans le cadre d'un cahier de rappel (Cnil)

Gel hydroalcoolique

Un flacon de solution hydroalcoolique doit être disponible sur chaque table et non plus seulement à l'entrée du restaurant. 

Paiement à table

Pour éviter les déplacements dans les restaurants, les clients sont désormais invités à payer l'addition depuis leur table et non au comptoir. 

Port du masque obligatoire

Le masque est obligatoire partout dans le restaurant pour les clients jusqu'au service du premier plat. Le client doit remettre son masque pendant ses déplacements dans le restaurant et entre les services (en attendant son dessert par exemple). Les membres du personnel doivent garder leur masque pendant tout le service, en salle et en cuisine. Il est interdit de porter toute protection faciale (exemple : demi-visière) autre que le masque grand public en tissu réutilisable répondant aux spécifications de l'Afnor (de catégorie 1). Le port d'un masque à usage médical normé est possible. Le masque doit obligatoirement couvrir le nez, la bouche et le menton.

Réservation en ligne

Les clients sont invités à réserver par téléphone ou sur internet avant de venir pour éviter les attroupements devant le restaurant. Il est recommandé aux restaurateurs d'organiser la circulation des clients à l'intérieur. Le téléchargement et l'activation de l'application StopCovid sera également recommandé dans les établissements.

Fermeture des vestiaires

Par mesure de sécurité, les vestiaires doivent être temporairement fermés.

Qui est concerné par ce nouveau protocole ?

⇒ Tous les restaurants et tous les établissements dont le chiffre d'affaire est majoritairement constitué par "l'activité restauration" (cafétérias, restaurations rapides...) situés à Paris et dans sa petite couronne (Hauts-de-Seine (92), Seine-Saint-Denis (93) et Val-de-Marne (94)), Grenoble, Lille, Lyon, Saint-Etienne et Montpellier doivent respecter ce protocole sanitaire renforcé pendant leurs heures d'ouvertures (pas après 21 heures).

⇒ Les restaurants et les établissements qui assurent une activité de restauration assise dans la métropole d'Aix-Marseille ainsi qu'en Guadeloupe sont autorisés à rouvrir depuis le lundi 5 octobre à condition de respecter ce même protocole sanitaire et de fermer leurs portes à 21h, indique un arrêté préfectoral qui pourra évoluer en fonction des données statistiques liées à la pandémie.

Les bars ne sont pas concernés par ces mesures. Les bars et cafés sont fermés à Paris, en Seine-Saint-Denis, dans les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne, dans la métropole d'Aix-Marseille, à Lille, Grenoble, Lyon et Saint-Etienne, ainsi qu'en Guadeloupe. En revanche, les bars de Toulouse et de 16 agglomérations de la métropole sont concernés par ce protocole. De plus, ils doivent fermés à minuit en semaine et à 1h du matin le vendredi et le samedi. 

Jusqu'à quand ?

Pour le moment, ce nouveau protocole est en vigueur depuis le 6 octobre pour une durée de 2 semaines, soit jusqu'au lundi 19 octobre à Paris et dans sa petite couronne. A Lyon, Grenoble, Lille et Saint-Etienne, ce protocole doit être respecté à partir du samedi 10 octobre et pour une durée de 15 jours minimum. Dans la métropole d'Aix-Marseille et en Guadeloupe, ce protocole est en vigueur jusqu'à nouvel ordre. Une réévaluation de la situation permettra de prolonger ou pas ces nouvelles restrictions.