Scorbut : comment le soigner ?

Le scorbut est une maladie qui peut être mortelle mais heureusement qui se soigne aujourd'hui très vite. Lié à une carence en vitamine C, le scorbut réapparaît chez les personnes ayant un gros déséquilibre alimentaire.

Scorbut : comment le soigner ?
© Nadeshda Goettmann-123RF

Définition

Le scorbut est une maladie très ancienne, que l'on trouvait sur les navires et dans les prisons, provoquée par une carence en vitamine C (acide ascorbique). Si elle est totalement éradiquée aujourd'hui puisqu'on en a identifié la cause, il arrive qu'on la retrouve chez les personnes en importantes carences alimentaires. "La dose journalière recommandée en vitamine C est de 110 mg", explique le docteur Romain Troalen, généraliste dans la région parisienne. "Notre taux de vitamine C varie en fonction que ce qu'on ingère. Mais on peut dire que les symptômes du scorbut apparaissent après 1 à 3 mois de carence totale. Expérimentalement, on sait que ça apparaît quand l'ascorbémie (le taux d'acide ascorbique dans le sang) est inférieure à 2 ou 2,5 mg/L". Néanmoins, la Haute Autorité de Santé (HAS) recommande de ne plus effectuer le dosage de la vitamine C, sauf s'il y a une suspicion clinique franche, "en effet, ce dosage n'est pas toujours très fiable", confirme le médecin.

Causes

Le scorbut est lié à une carence profonde et durable en vitamine C. La maladie peut donc apparaître chez les populations qui ne consomment aucun fruit ni légume, sources de cette vitamine non synthétisée par le corps et donc nécessairement apportée par l'alimentation"Elle peut survenir également chez les personnes anorexiques, les alcooliques majeurs ou chez les personnes âgées avec une alimentation monotone, peu diversifiée et qui font bouillir les aliments (ce qui fait disparaître toutes les vitamines)", précise le médecin. "Les personnes atteintes de troubles de l'absorption intestinaux qui ont du mal à absorber les vitamines peuvent également être touchées." S'il n'est pas soigné, le scorbut est mortel : en effet, les symptômes touchent tout le corps. Ils sont dus au déficit des fonctions apportées par la vitamine C qui intervient dans la structure des vaisseaux sanguins, l'immunité pour la défense de l'organisme, la cicatrisation...

Symptômes

Initialement, une carence en vitamine C provoque une altération de la synthèse du collagène (protéine servant de structure à l'organisme, comme les capillaires sanguins par exemple). Cela entraîne donc des retards et des troubles de la cicatrisation, jusqu'à des hémorragies. Il y a trois phases de la maladie :

  • Cela commence par de la fatigue, une anorexie (perte de la faim), un syndrome dépressif, des douleurs des articulations (genoux, hanches, épaules), des myalgies (douleurs musculaires) et des œdèmes des membres inférieurs. " Mais ces symptômes sont très communs et peuvent s'apparenter à beaucoup de maladies : le diagnostic est donc difficile ", précise le docteur Troalen.
  • La phase d'état est celle lors de laquelle on peut reconnaître les caractéristiques de la maladie. Il y a des manifestations cutanées hémorragique et stomatologique. L'éruption cutanée la plus commune est le purpura pétéchial (une éruption points rouges qui se n'effacent pas quand on appuie dessus). Il se concentre sur les follicules pileux (base du poil), surtout au niveau des jambes et du tronc. Ensuite, il y a des ecchymoses (bleus) sur tous les corps, puis des hématomes profonds (intramusculaires par exemple). Le patient peut saigner de partout : muscles, intestins, yeux etc. Du côté de la bouche : les gencives saignent, gonflent, et les dents peuvent se déchausser.
  • Lors de la phase terminale, il y a une aggravation de tous les symptômes, et une chute des défenses immunitaires. Une plaie peut se rouvrir, même après plusieurs années. Les patients peuvent mourir d'hémorragie multiples, d'atteintes cardiaques, ou d'une petite infection qui s'aggrave (à cause de la baisse des défenses immunitaires).

Diagnostic et dépistage

Pour diagnostiquer le scorbut, le médecin procédera à un interrogatoire qui portera sur les antécédents médicaux du patient ainsi que sur ses habitudes alimentaires et son hygiène de vie. Pour confirmer le scorbut et donc la carence en vitamines C, un bilan sanguin est prescrit.

Traitement

"Le scorbut, s'il peut tuer, se soigne très vite", indique le docteur. "Il suffit d'un supplément en vitamine C, 500 mg par jour suffisent. En quelques jours, c'est guéri." Bien sûr, si la maladie a atteint un stade avancé, les symptômes importants comme les atteintes d'organes seront guéris grâce à des traitements ciblés. Un suivi nutritionnel peut être proposé, assuré par un diététicien ou un nutritionniste.

Les aliments permettant d'éviter le scorbut

Une alimentation normale et variée n'entraîne aucun risque de scorbut. Il n'y a pas besoin de s'inquiéter de cette maladie si on a une alimentation normale, équilibrée et riche en fruits et légumes.

Prévention

Pour prévenir le scorbut, il suffit de consommer quotidiennement de la vitamine C. La dose recommandée est de l'ordre de 110 mg par jour.

Merci au docteur Romain Troalen, médecin généraliste.

Scorbut : comment le soigner ?
Scorbut : comment le soigner ?

Sommaire C'est quoi le scorbut ? Causes Symptômes Diagnostic et dépistage Traitements Aliments pour éviter le scorbut Prévenir le scorbut Définition Le scorbut est une maladie très ancienne, que l'on trouvait...

Autres maladies