Purulente, lymphocytaire, rhumatoïde : qu'est-ce qu'une pleurésie ?

La pleurésie correspond à une inflammation de la plèvre (membrane qui enveloppe et protège les poumons) avec ou sans épanchement. Quels sont ses symptômes ? Comment est-elle diagnostiquée ? Et quels sont les traitements ? Réponses avec le Dr Éric Ménat, médecin généraliste.

Définition

La pleurésie est une inflammation de la plèvre, la membrane qui tapisse l'intérieur de la paroi thoracique, enveloppe et protège les poumons. La plèvre du poumon est composée de deux feuillets : "L'un qualifié de pariétal tapisse l'intérieur de la cavité thoracique, l'autre appelé feuillet viscéral est au contact direct des poumons. Entre les 2 il existe du vide qui fait que les 2 feuillets sont collés et permettant la respiration", explique le Dr Éric Ménat, médecin généraliste et auteur de nombreux ouvrages dont Cancer être acteur de son traitement (Editions Leducs). Les pleurésies peuvent survenir brutalement (pleurésie aiguë), ou évoluer sur un plus long terme (pleurésie chronique). On distingue également la pleurésie avec épanchement (un liquide s'accumule entre les 2 feuillets de la plèvre, gênant la respiration) de la pleurésie sèche, appelée alors pleurite. "Dans les deux cas, la pleurésie s'accompagne de fortes douleurs car la plèvre est un tissu très innervé", précise le médecin généraliste. Les différentes causes de pleurésie peuvent notamment être un traumatisme, une infection, une inflammation des structures voisines, une tumeur cancéreuse, parfois une insuffisance cardiaque. 

Pleurésie lymphocytaire

"On parle plus souvent d'épanchement pleural lymphocytaire et il est défini par la présence de plus de 50% de lymphocytes dans le liquide retiré de la plèvre. La grande majorité des épanchements pleuraux lymphocytaires sont d'origine tuberculeuse ou cancéreuse. Bien que nettement moins fréquente dans ces situations, une autre cause possible est la polyarthrite rhumatoïde", explique le Dr Ménat.

Pleurésie rhumatoïde

C'est une cause rare de pleurésie. "D'ailleurs, la quantité de liquide est souvent assez faible entre les 2 feuillets de la plèvre. Elle peut s'associer à une péricardite, c'est-à-dire un épanchement entre les 2 feuillets qui entourent le cœur qu'on appelle " péricarde ". En général, une telle pleurésie s'accompagne de symptômes plus spécifiques de la cause comme des douleurs articulaires. Le traitement de la pleurésie est en fait le traitement de la maladie causale", souligne le médecin généraliste.

Pleurésie infectieuse

Une pleurésie infectieuse est une inflammation de la plèvre d'origine infectieuse. L'agent infectieux peut être un virus (ex. : virus de la grippe), une bactérie (comme dans la pneumonie) ou encore le bacille de Koch, responsable de la tuberculose. Les pleurésies infectieuses sont souvent des pleurésies sérofibrineuses (présence d'un épanchement liquidien non purulent entre les feuillets de la plèvre). Certaines peuvent toutefois être purulentes (présence de pus entre les feuillets).

Pleurésie purulente

On parle de pleurésie purulente lorsque le liquide contenu dans cette cavité pleurale est constitué de pus. Le plus souvent, la pleurésie purulente est une complication d'une pneumonie d'origine bactérienne ou de la tuberculose. Les principaux symptômes sont de la fièvre, des douleurs tenaces d'un côté du thorax et un état général perturbé avec fatigue intense, perte d'appétit... "Le traitement consiste à drainer via un tube d'aspiration tout le pus, à laver la cavité et à prendre des antibiotiques adaptés à la cause", souligne le médecin généraliste.

Symptômes

Les principaux symptômes d'une pleurésie sont une intense douleur thoracique, une toux, classiquement déclenchée par un changement de position et des difficultés à respirer.

Causes : grippe, pneumonie, cancer ?

Dans la plupart des cas, la pleurésie survient suite à une infection virale comme la grippe ou une infection bactérienne comme la pneumonie. Parfois, il arrive que la pleurésie soit causée par la formation d'un caillot sanguin qui bloque la circulation sanguine au niveau des poumons, notamment en cas d'embolie pulmonaire. "L'autre cause possible est le cancer. Soit un cancer des poumons ou de la plèvre elle-même (appelé mésothéliome) soit une métastase au niveau de la plèvre provenant d'un autre cancer", indique le Dr Ménat.

Diagnostic

Le diagnostic de pleurésie est évoqué devant les signes décrits par le patient. En outre, l'auscultation des poumons retrouvera des signes souvent très suspects, traduisant la présence de liquide dans la plèvre : les sons classiquement entendus à l'auscultation sont diminués ou absents sur un seul poumon généralement, et à sa base, remontant plus ou moins haut. La confirmation est assez simple à effectuer via une radiographie des poumons montrant la présence de liquide au niveau de la plèvre. D'autres examens, tels qu'un scanner ou une échographie, sont parfois pratiqués pour la recherche d'une cause. Une analyse du liquide contenu dans la plèvre après ponction est également possible. 

Traitements 

Le traitement sera intimement lié à la cause de la maladie, qui doit absolument être traitée en priorité : antibiotiques en cas d'infection bactérienne et des séances de kinésithérapie respiratoire. Des antituberculeux face à une tuberculose ; chimiothérapie s'il s'agit de cellules cancéreuses... Par ailleurs, la plèvre doit être vidée de son liquide, et une ponction avec aspiration peut être nécessaire en urgence en cas de signes de mauvais état du patient.

Merci au  Dr Éric Ménat, médecin généraliste.

Purulente, lymphocytaire, rhumatoïde : qu'est-ce qu'une pleurésie ?
Purulente, lymphocytaire, rhumatoïde : qu'est-ce qu'une pleurésie ?

Sommaire Définition  Pleurésie lymphocytaire Pleurésie rhumatoïde Pleurésie infectieuse Pleurésie purulente Symptômes Causes Diagnostic Traitements Définition La pleurésie est une inflammation de la plèvre , la...