Pityriasis rosé de Gibert : quels traitements ?

Fréquent et bénin, le pityriasis rosé de Gibert se manifeste par l'apparition de plaques rouges accompagnées d'une légère desquamation. Le point sur cette affection cutanée, ses causes et son traitement.

Définition : qu'est-ce que le pityriasis rosé de Gibert ?

Le pityriasis rosé de Gibert est une pathologie bénigne de la peau doit son nom au Dr Camille-Melchior Gibert, dermatologue français qui la décrit pour la première fois en 1860. Cette pathologie se manifeste par une dermatose-erythémo-squameuse d'évolution cyclique qui disparaît spontanément en quelques semaines.

Causes : stress, virus... 

Le pityriasis rosé de Gibert est vraisemblablement provoqué par un virus saisonnier de type herpès-virus (HHV6 ou HHV7) avec des pics d'épidémies le plus souvent au printemps et à l'automne. Comme pour tous les virus, les personnes fatiguées ou immunodéprimées y sont plus sensibles.

Facteurs de risque : qui est le plus concerné par le pityriasis ?

Il touche essentiellement les grands enfants, les adolescents et les jeunes adultes (10 à 30 ans) et le plus souvent des femmes. Il ne survient généralement qu'une seule fois au cours de la vie.

Symptômes : plaques qui grattent, fièvre, fatigue...

Dans un premier temps, une plaque en médaillon apparaît, au contour rose et inflammatoire et au centre beige, pouvant atteindre plusieurs centimètres de diamètre. Cette plaque est souvent localisée sur le thorax, l'intérieur des cuisses, les bras, le pubis ou l'abdomen, mais aussi sur les bras ou les mains. Quelques jours après son apparition, la dermatose évolue sous la forme d'une éruption de petites plaques diffuses qui peuvent continuer à apparaître par poussées pendant quelques semaines jusqu'à disparaître totalement. Dans la majorité des cas, cette dermatose a été précédée de très légers symptômes viraux (petite fièvre, maux de têtes, nausées, maux de gorge…) environ une semaine avant le début des éruptions.

© Blueringmedia - 123RF

Diagnostic 

"La plupart du temps, il n'y a pas besoin d'examen complémentaires à l'examen clinique. La seconde poussée d'éruption permet généralement de confirmer le diagnostic", explique le Dr Estelle Roux, dermatologue à Paris. Uniquement en cas de doutes lié à d'autres symptômes associés (fièvre, fatigue, courbatures …), il peut être utile de faire un dépistage de syphilis et de VIH, deux virus susceptibles de provoquer une dermatose semblable.

Traitements : comment soigner le pityriasis rosé ?

"En l'absence de démangeaisons, l'application d'une crème émolliente suffit en attendant la disparition spontanée des symptômes en 5 à 8 semaines" conseille le Dr Roux  "Des dermato-corticoïdes voire des antihistaminiques peuvent être prescrits si les plaques démangent".

Pityriasis rosé de Gilbert et grossesse

Du fait de sa prévalence plus importante chez les femmes jeunes, le pityriasis rosé est susceptible de toucher les femmes pendant leur grossesse. Pas de panique, cette maladie bénigne ne nécessitant aucun traitement et disparaissant spontanément en quelques semaines ne présente aucun risque pour le bébé.

Merci au Dr Estelle Roux, dermatologue à Paris.

Pityriasis rosé de Gibert : quels traitements ?
Pityriasis rosé de Gibert : quels traitements ?

Sommaire Définition Causes Facteurs de risque Symptômes Diagnostic Traitements Pitryriasis et grossesse Définition : qu'est-ce que le pityriasis rosé de Gibert ? Le pityriasis rosé de Gibert  est une pathologie...