Symptothermie : définition, méthode, efficacité

Surveiller sa température et l'aspect de sa glaire pour détecter la période d'ovulation pendant son cycle, tel est le principe de la symptothermie. Quelle est cette méthode ? Les avantages ? Les risques ? L'efficacité ? Précautions avec le Dr Odile Bagot, gynécologue.

Symptothermie : définition, méthode, efficacité
© andreycherkasov - 123RF

Définition : qu'est ce que la symptothermie ?

La symptothermie est une méthode naturelle de contraception basée sur la mesure de sa température au réveil et de la consistance de la glaire cervicale sécrétée par le col de l'utérus et dont l'aspect est différent avant et après l'ovulation. "Ces données permettent de déterminer les moments de fertilité et d'infertilité. L'objectif est de se passer d'un contraceptif en continu pour le réserver aux périodes fertiles, ou au contraire de cibler le moment favorable pour une grossesse", explique le Dr Odile Bagot.

Méthode : comment pratiquer la symptothermie ?

La température corporelle varie lors du cycle. "Si elle est basse lors des menstruations, elle augmente une fois l'ovulation passée, qui survient environ 14 jours après le début du cycle (sachant que le cycle débute le premier jour des règles) mais seulement si l'on a des cycles de 28 jours, explique le Dr Bagot. En effet il y a toujours 14 jours entre l'ovulation et les prochaines règles. En revanche, entre le premier jour des règles et l'ovulation, le nombre de jours dépend de la durée du cycle (= temps entre deux périodes de règles) Si l'on a un cycle long, cela fera plus que 14 jours, et si l'on a un cycle court, l'ovulation interviendra avant. Par exemple, dans un cycle de 30 jours, l'ovulation a lieu 16 jours après le début des règles et non 14". Prendre chaque jour sa température permet donc de déterminer cette phase de fertilité. "Mais attention, la température monte une fois l'ovulation passée donc lorsque l'on n'est plus fertile, précise le Dr Bagot. Donc pour celles qui désirent une grossesse, c'est trop tard et pour celles qui veulent se passer de contraception, c'est le bon moment".

L'observation de la glaire cervicale permet, quant à elle, d'identifier :

► La période fertile : "la sécrétion de la glaire cervicale dite pré-ovulatoire donne une sensation de "mouillé", les pertes sont transparentes, filantes, visqueuses, glissantes ressemblant en tout point à du blanc d'œuf", indique notre experte. Une fois l'ovulation passée et concomitamment de l'augmentation de température, cette glaire se transforme en glaire post-ovulatoire qui témoigne de :

► La période infertile. "La sensation est plus sèche au niveau de la vulve, la glaire devient opaque, collante, élastique", décrit la gynécologue.

Comment interpréter son cyclogramme ?

"Seule l'association des deux signes (augmentation de la température + transformation de la glaire) permet de valider le passage à la période infertile, donc sans risque de grossesse. En cas de désir de grossesse c'est l'observation de la glaire pré-ovulatoire (filante, glissante transparente) qui détermine la période fertile", clarifie le Dr Bagot.

Pour qui ?

Cette méthode contraceptive s'adresse davantage aux femmes qui ne souhaitent plus prendre de contraceptifs au long cours. "Elle demande cependant une certaine rigueur aux femmes car la symptothermie nécessite d'être particulièrement à l'écoute de son corps et d'apprendre à reconnaître ces signaux.  Il important que le partenaire soit partie prenante de la méthode et prêt à utiliser le préservatif en période à risque", recommande le Dr Bagot.

Quelle est son efficacité ?

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) accorde une efficacité de 98 % à cette méthode, moyennant une "utilisation régulière et correcte".

Quels sont ses avantages ?

Cette méthode permet de :

► Se reconnecter à son corps et d'en écouter les signaux.

► De se passer de contraceptifs au long cours pour les femmes qui le désirent ou ne peuvent bénéficier ni de la contraception hormonale ni des stérilets. 

Quels sont ses risques ?

Cette méthode nécessite une observation assidue de son corps et ne laisse pas de place aux fausses interprétations, au risque d'avoir une grossesse non désirée.

Quelles applications pour la symptothermie ?

Certaines applications pour interprétation automatique en fonction des données que vous enregistrez. Parmi elles :

  • Moonly disponible gratuitement sur iPhone et Androïd
  • Kindara disponible gratuitement sur iPhone et Androïd

Merci au Dr Odile bagot, gynécologue

Autres moyens de contraception