Gaz à effet de serre : définition, liste, conséquences

Terme souvent employé dans l'actualité, les gaz à effet de serre (GES) sont responsables du réchauffement climatique. Limiter leurs émissions est une des priorités mondiales. Quels sont les principaux gaz à effet de serre ? Le CO2 ? Ont-ils des conséquences sur la santé ?

Gaz à effet de serre : définition, liste, conséquences
© mbruxelle - stock.adobe.com

Les gaz à effet de serre (abrégés GES) sont des gaz, majoritairement émis par les activités humaines (transports, habitat, chauffage, industrie, agriculture) qui s'accumulent dans la haute altitude et provoquent une élévation des températures, responsable du réchauffement climatique observé à l'échelle de la planète. Quels sont ces gaz ? Comment sont-ils émis ? Ont-ils des conséquences sur la santé ? Si on les respire ? Explications avec Antoine Trouche, Ingénieur pour AIRPARIF, l'observatoire de l'air en Ile-de-France. 

Définition : c'est quoi un gaz à effet de serre ?

"De manière simple, les gaz à effet de serre sont des gaz qui renforcent un phénomène appelé "effet de serre". Ce phénomène provoque une élévation des températures moyennes à la surface du globe, explique notre interlocuteur. Quand ils sont émis, les gaz à effet de serre s'accumulent dans l'atmosphèreLes rayons soleil réchauffent la Terre, qui ré-émet ensuite une partie de ces rayonnements vers l'espace. Mais ce rayonnement est en grande partie absorbé par ces gaz à effet de serre, qui les ré-émettent ensuite dans toutes les directions, et notamment vers la Terre. Donc plus il y a une quantité importante de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, plus il y a une part importante des rayons du Soleil qui sont ré-émis vers la Terre et cela provoque un réchauffement du climat (voir le schéma ci-dessous)" Important : les gaz à effet de serre ne sont pas la même chose que les polluants de l'air (ou polluants atmosphériques), qui eux, ne sont pas responsables du réchauffement climatique, mais qui ont des effets négatifs sur la santé (effets cardiovasculaires, irritations des yeux, crises d'asthme, développement de cancer...). 

Schema-gaz-a-effet-de-serre
Mécanisme de l'effet de serre © ADEME

Quelle est la liste des principaux gaz à effet de serre ?

Parmi les principaux gaz à effet de serre, on retrouve : 

  • Le dioxyde de carbone (CO2)
  • Le méthane (CH4)
  • Le protoxyde d'azote (N2O)
  • Les hydrofluorocarbures (HFC)
  • Les perfluorocarbures (PFC)
  • L'ozone (O3) de basse altitude (qui est bien différent de la couche d'ozone, de haute altitude)
  • La vapeur d'eau (H2O) (la vapeur d'eau n'est pas responsable du réchauffement climatique car ce n'est pas un gaz à effet de serre que l'on peut accumuler dans l'atmosphère) 

Est-ce que le CO2 est un gaz à effet de serre ?

Oui. Le dioxyde de carbone (CO2) est le premier gaz à effet de serre émis par l'Homme. Il est responsable de la moitié du réchauffement climatique actuel (résumé du rapport du GIEC) car sa capacité à retenir la chaleur est très élevée, peut-on lire sur le site de l'Agence Parisienne du Climat. On mesure d'ailleurs l'effet des autres gaz par rapport à lui en équivalent CO2. Le CO2 est émis en grande partie par la combustion d'énergies fossiles (transport, industrie, agro-alimentaire, habitat...), par l'agriculture et par la déforestation (changement d'utilisation des sols). Sa durée de vie dans l'atmosphère est d'environ 100 ans.

Causes : qu'est-ce qui émet un gaz à effet de serre ?

Les gaz à effet de serre sont principalement émis par les activités humaines. "Nous venons de sortir une étude et en Ile-de-France, les gaz à effet de serre sont émis à 80% par le secteur résidentiel et tertiaire : environ 1/3 des gaz à effet de serre sont émis par les transports routiers et environ 50% sont émis par le chauffage (gaz, fuel...) et indirectement par la production de l'électricité que nous consommons", répond Antoine Trouche. 

Quels sont les risques des gaz à effet de serre sur la santé ?

"Les gaz à effet de serre n'ont pas d'impacts directs sur la santé humaine. Par exemple, quand on respire le CO2 présent dans l'air extérieur, il n'y a pas d'impact sur la santé. En revanche, les gaz à effet de serre ont des conséquences indirectes. En effet, comme les gaz à effet de serre sont responsables du réchauffement climatique, ils entraînent diverses catastrophes (canicules plus importantes et plus fréquentes, précipitations de plus en plus fortes, tempêtes, tornades, cyclones...) qui elles, entraînent des risques pour la santé. Typiquement, lors des fortes chaleurs, davantage de décès sont déplorés. Par exemple, en 2003, Santé publique France a rapporté 15 000 décès supplémentaires à cause de la canicule", rappelle notre expert. Pour l'été 2022 (deuxième été le plus chaud depuis 1900), Santé Publique France a rapporté un excès de mortalité de 2 816 décès, soit une surmortalité relative de +16,7%.

Quelles sont les conséquences des gaz à effet de serre ? Sur l'environnement ?

La principale conséquence des gaz à effet de serre est donc le réchauffement climatique. Le rejet massif par les activités humaines de gaz à effet de serre - ce sont principalement le dioxyde de carbone, le méthane et le protoxyde d'azote qui posent problème - accentue ce réchauffement : +1,1 à +6,4°C d'ici la fin du siècle selon le dernier rapport du GIEC. "Les objectifs de l'Accord de Paris visent à limiter assez vite et assez intensément nos émissions de gaz à effet de serre pour limiter l'élévation de la température de la Terre de 1,5 à 2°C. À date, le réchauffement climatique a déjà provoqué une élévation de la température de 1,1°C. En Île-de-France comme partout en France, on est tenu de respecter la trajectoire de la Stratégie Nationale bas-carbone qui fixe les objectifs de baisse des émissions de gaz à effet de serre. Ces objectifs visent à faire atteindre la France à la neutralité carbone, autrement dit, de faire en sorte à ce qu'on arrive à un équilibre entre les émissions de gaz à effet de serre émis et les gaz à effet de serre captés par la végétation, explique Antoine Trouche. Et donc contribuer à faire cesser l'aggravation du réchauffement climatique"

Merci à Antoine Trouche, Ingénieur Relations Presse et Media Scientifique pour AIRPARIF

Sources : Ministère de la Transition écologique / Site AIRPARIF / Rapport du GIEC 2022 

Environnement et climat