Cigarette Puff : dangers, prix, bientôt interdite en France ?

"Cigarette Puff : dangers, prix, bientôt interdite en France ?"

La Puff est une mini-cigarette électronique jetable aux goûts sucrés. L'Alliance contre le tabac réclame son interdiction et le ministre de la Santé veut s'attaquer à "ces produits qui amènent les jeunes vers le tabagisme". Infos et dangers avec le Dr Frédéric Le Guillou, pneumologue.

La "Puff" est une mini cigarette électronique jetable diffusant des arômes sucrés (pastèque, fraise, pêche glacée...). Elle est de plus en plus populaire en France chez les adolescents alors qu'elle est interdite à la vente aux mineurs. "Les 2/3 des adolescents âgés de 13 à 16 ans ont déjà entendu parler de la Puff et 13% d'entre eux l'ont déjà utilisée" a indiqué l'Alliance contre le tabac en octobre 2022 avant d'expliquer qu'elle incitait les jeunes à fumer la cigarette. La plupart des Puff contiennent de la nicotine qui provoque des dommages cérébraux et augmente le risque de dépendance, comme tous produits de tabac. "Cette puff amène nos jeunes vers ces 70.000 morts par an" a confirmé le ministre de la Santé François Braun dans France Bleu quelques jours après. "Je m'engage à m'attaquer à ces produits" a-t-il soutenu. Le 8 novembre, le Sénat a voté la mise en place d'une "taxe dissuasive" sur ces cigarettes électroniques jetables, dans le cadre de l'examen en première lecture du projet de budget de la Sécu pour 2023. Le prix proposé serait de 20 euros contre une dizaine d'euros en moyenne aujourd'hui. Pour l'heure, rien a été voté. C'est quoi une "Puff" ? Quel est le goût de cette cigarette ? Quels sont les dangers ? Son prix ? Tout savoir sur la Puff.

C'est quoi une cigarette Puff ?

La "Puff" est une mini cigarette électronique pré-remplie et pré-chargée, jetable, diffusant des arômes sucrés comme des bonbons (goûts fraise, ananas, raisin etc). On appelle "puff" une bouffée, une brusque émission d'air (en anglais). Le terme est issu de la vaporisation d'une cigarette électronique, comme on dirait "taffe" pour une bouffée émise par une cigarette classique. La Puff est apparu en 2019 aux Etats-Unis. Elle a été créé par deux Californiens, Patrick Beltran et Nick Minas, co-PDG de Puff Bar. La tendance a été propulsé en France notamment via le réseau social Tiktok.

Photo d'une cigarette électronique jetable
Photo d'une cigarette Puff © mrwed54

Quelle est la composition d'une cigarette Puff ?

La cigarette électronique jetable se compose d'une résistance, d'une batterie et du e-liquide. La batterie chauffe la résistance qui chauffe à son tour le liquide de vapotage. Selon l'Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale (Anses), la majorité des e-liquides déclarés sur le marché français sont composés d'un support de dilution tel que le propylène glycol et/ou de glycérine végétale, parfois de l'eau et de l'éthanol, de la nicotine et des substances conférant le goût (vanilline, le maltol, les menthol, les esters aux odeurs fruitées). On retrouve également des sucres et édulcorants (glucose/fructose, sucralose), des acides utilisés dans les sels de nicotine et des extraits de plantes.

Quel est le goût de la Puff ?

Différentes saveurs sucrées sont proposées pour les cigarettes "Puff" : fruits rouges, mangue, fraises, raisin, ananas, pêche glacée, marshmallow etc... 

"Le grand danger est le risque que des non fumeurs se mettent à fumer et qu'ils deviennent dépendants à la nicotine"

Est-ce que la cigarette Puff est dangereuse pour la santé ?

La puff a des méfaits sur la santé puisqu'elle contient de la nicotine : "Le grand danger de ces produits est le risque que des non fumeurs se mettent à fumer, qu'ils deviennent dépendants à la nicotine, et qu'ils se mettent ensuite à fumer des vraies cigarettes par addiction" explique le Dr Frédéric Le Guillou, pneumologue. "Parmi les adolescents utilisant la Puff, 28% d'entre eux ont commencé leur initiation à la nicotine à travers ce produit et 17% d'entre eux se sont ensuite tournés vers une autre forme de produit de la nicotine ou du tabacindique l'Alliance contre le tabac (ACT) dans une étude publiée le 25 octobre. "Composé de sels de nicotine, l'utilisation de la Puff augmente les risques de développer une inflammation des voies respiratoires et impacte les acquisitions cognitives des plus jeunes" ajoute l'ACT. De plus "les cigarettes électroniques Puff sont aromatisées et que cela est utilisé comme argument marketing. Alors qu'on ne sait pas ce que contiennent ces arômes".  prévient d'emblée le Dr Frédéric Le Guillou, pneumologue. Ces dispositifs font l'objet d'un signalement à la Direction générale de la santé (DGS) par la Fivape, les professionnels de la vape. Par ailleurs, vous ne pouvez pas contrôler la qualité du e-liquide intégré dans la cigarette électronique jetable.

Est-ce qu'il y a de la nicotine dans la Puff ?

La plupart des puffs contiennent de la nicotine, légalement jusqu'à 2% de nicotine soit 20mg/ml. "Le principal danger c'est l'addiction à la nicotine que ça va déclencher puisque ces dispositifs vont délivrer, dans la majorité des cas, une dose de nicotine non négligeable", alerte Loïc Josserand, président de l'Alliance contre le tabac. "Si on ingurgite ce produit pendant plusieurs mois, on a 100% de chances de devenir dépendant à la nicotine. C'est très clair" confirme Amine Benyamina, chef de service de psychiatrie et d'addictologie. Il existe également des versions de cigarettes électronique jetable sans nicotine.

Quel est le prix d'une Puff ?

Les vapoteuses électroniques "Puff" sont vendues entre 6 et 12 euros. Ces cigarettes jetables sont proposées chez les buralistes mais aussi dans certaines grandes surfaces et sur Internet. "La vente aux mineurs, de ces produits [les Puff], comme de tout produit de vapotage, est interdite" rappelle le ministère de la santé.

Merci au Dr Frédéric Le Guillou, pneumologue et Président de l'association Santé Respiratoire de France.

Source : Le ministère des Solidarités et de la Santé attentif aux produits de vapotage de type " Puff " et au respect des obligations légales concernant la publicité et la vente aux mineurs,  17 mars 2022.

Produits du vapotage, Anses, 23 octobre 2020