Bain de bouche : quand le faire, fréquence, danger

Un bain de bouche est un liquide antiseptique et désinfectant, indiqué en cas d'infection, de gingivite, pour prévenir les caries ou pour traiter la mauvaise haleine. A quel âge ? Combien de fois par semaine ? Quels dangers ? Bien l'utiliser avec les conseils des Drs Daniel Bouhnik, orthodontiste, et Aurore Daoudi, dentiste.

Bain de bouche : quand le faire, fréquence, danger
© nenetus - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'un bain de bouche ?

Un bain de bouche est un liquide antiseptique que le sujet garde un temps en bouche en guise de nettoyage ou de désinfection de la cavité buccale. Produit pur ou dilué, il est un médicament antiseptique et anti-infection, lorsqu'il est prescrit après une chirurgie ou pour prévenir des caries. Il peut aussi être une solution non médicamenteuse, lorsqu'il est utilisé pour rafraîchir l'haleine, par exemple.

Indications : quand le faire ?

Il existe plusieurs types de bains de bouche et plusieurs indications.

On peut prescrire un bain de bouche à la chlorhexidine (antiseptique) : 

  • en cas de risques parodontaux, c'est-à-dire, en cas d'infection ou d'inflammation des gencives
  • si l'os présente un risque infectieux.
  • dans un cas de phase aiguë de gingivite

On peut prescrire un bain de bouche fluoré

  • si le risque de carie est élevé
  • chez les patients à risque carieux (qui ont déjà eu de nombreuses caries)
  • chez les patients qui portent un appareil dentaire ou orthodontique

On peut prescrire un bain de bouche thérapeutique en post-chirurgicale, c'est-à-dire, après une chirurgie buccale comme :

  •  une extraction dentaire,
  • une greffe gingivale,
  • une pose d'implants,
  • une greffe osseuse.

Un bain de bouche aux huiles essentielles peut être indiqué en cas d'halitose (mauvaise haleine). 

Un bain de bouche en complément d'un brossage de dent peut être indiqué lorsque le patient à des difficultés à se brosser les dents, à cause d'un handicap moteur (bras cassé, par exemple, ou encore, maladie de Parkinson) ou parfois mental. 

Idéalement, le bain de bouche doit être réalisé 3 fois par jour, après chaque brossage

Fréquence : combien de fois par semaine ?

"Idéalement, le bain de bouche doit être réalisé 3 fois par jour, après chaque brossage", préconise le Docteur Daniel Bouhnik. Durant environ une minute, le sujet fait un gargarisme dans la bouche, avant de cracher le liquide. Selon le type de bain de bouche, la durée du traitement diffère.

► Pour un bain de bouche à la chlorhexidine (en cas de risques infectieux) : le traitement ne doit pas être prolongé plus de deux semaines sans la supervision d'un dentiste ".

► Pour un bain de bouche fluoré sans alcool, "il peut être utilisé aussi longtemps que le risque carieux persiste", indique notre interlocuteur.

► Pour un bain de bouche aux huiles essentielles (pour traiter la mauvaise haleine) : pas de durée maximale.

À quel âge peut-on utiliser un bain de bouche ?

Le Dr Aurore Daoudi, dentiste, explique qu'un patient peut faire un bain de bouche sans alcool "dès lors qu'il sait cracher et avaler, aux alentours de 6 ans".

Comment choisir un bain de bouche ?

"Pour choisir son bain de bouche, le mieux reste une prescription médicale", souligne-t-elle. Le choix dépendra de l'indication, comme expliqué précédemment. En cas de risque parodontal, le patient doit opter pour un bain de bouche à la chlorhexidine, pour un risque carieux, le bain de bouche au fluor est le plus indiqué. L'orthodontiste ajoute qu'il vaux mieux favoriser un bain de bouche sans alcool.

Quels précautions et dangers ?

La bain de bouche avec alcool est contre-indiqué pour les enfants et les femmes enceintes

La bain de bouche avec alcool et celui aux huiles essentielles sont contre-indiqués pour les enfants et les femmes enceintes. "Le bain de bouche ne présente pas de danger particulier si on l'avale, rassure le Dr Aurore Daoudi. En revanche, si on en fait sur une période trop longue, on s'expose à un risque de dysgueusie (perte de goût), de coloration des dents, ou encore, d'un déséquilibre de la flore buccale" à cause de la chlorhexidine et/ou de l'alcool.

Bain de bouche qui brûle : pourquoi, que faire ?

Un bain de bouche ne doit normalement pas brûler. "En présence de plaies, telles que des aphtes, le bain de bouche peut réveiller la douleur, et selon sa sensibilité, le patient peut ressentir une brûlure, à cause de l'alcool contenu dans le produit (dans le cas d'une solution avec alcool)", indique l'orthodontiste. "Dans ce cas, la personne peut commencer par diluer le bain de bouche avec de l'eau", conseille le Docteur Aurore Daoudi.

Attention au brossage des dents avec du bicarbonate : il risque de rayer l'émail dentaire

Bain de bouche maison : bicarbonate, précautions ?

Dans le cas d'un bain de bouche dit maison, "le bicarbonate permet d'équilibrer le pH buccal, surtout en cas de mycose de la bouche, informe la dentiste. Attention cependant au brossage au bicarbonate. Il risque de rayer l'émail dentaire". "Le bain de bouche maison, au bicarbonate ou à l'eau oxygénée, permet de diminuer l'acidité du milieu buccal", affirme de son côté le Dr Daniel Bouhnik. Toutefois : ce type de mélange "doit intervenir dans le cadre d'une prise en charge particulière (maladies gingivales)". Autrement dit, au quotidien, pour entretenir une bonne santé dentaire et gingivale, rien ne remplace un brossage dentaire et son élimination mécanique de la plaque.

Merci au Docteur Aurore Daoudi, dentiste à Paris et au CHU Henri-Mondor, à Créteil (Val-de-Marne), et au Docteur Daniel Bouhnik, orthodontiste spécialiste à Paris et Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).

Dents