Bienfaits de l'aquabiking : santé, séances, contre-indications

Amincissant, tonifiant, bon pour le cœur et le système respiratoire… La pratique de l'aquabiking a de nombreux bienfaits forme et santé. Comment pratiquer cette activité au mieux ? Combien de séances par semaines ? Quelles contre-indications et précautions ? Réponses avec Floriane Limonnier, fitness trainer et coach personnel.

Bienfaits de l'aquabiking : santé, séances, contre-indications
© auremar

Qu'est-ce que l'aquabiking ?

Il s'agit d'une activité physique qui consiste à pédaler sur un bicycle, adapté au milieu aquatique, maintenu par de fortes ventouses, et immergé au fond de l'eau. Il ne vous reste plus qu'à varier les postures ainsi que les vitesses de pédalage !

Quels sont ses bienfaits pour la santé ?

Ils sont nombreux et variés :

  • Pour la ligne. L'aquabiking, c'est physique : cette activité permet de brûler deux fois plus de calories que sur un vélo classique. Normal puisque dans l'eau nos muscles travaillent davantage, devant lutter contre la résistance de l'eau. A la clé, c'est toute notre silhouette qui se transforme. La taille s'amincit, les cuisses et les fesses se galbent, les abdos et les bras se raffermissent. "Le massage réalisé par l'eau à la surface de la peau permet également de lutter contre la rétention d'eau et aide à éliminer la cellulite, agissant comme un drainage", explique Floriane Limonnier.
  • Pour la circulation sanguine. "Le mouvement de l'eau sur notre corps permet un massage facilitant la circulation sanguine et l'activation des jambes durant tout le cours stimule le retour sanguin des jambes vers le cœur", précise Floriane Limonnier. C'est un atout pour lutter contre les sensations de lourdeurs et de pesanteurs situés dans les membres inférieurs.
  • Pour le cardio. L'aquabiking est un sport d'endurance. A ce titre, il fait travailler tous les systèmes cardiovasculaires et respiratoires. C'est un atout pour prévenir les troubles cardiaques mais aussi pour prévenir et traiter les troubles métaboliques comme le diabète.
  • Pour les articulations. "Parce que cette activité est portée (à la fois par le vélo et par l'eau), elle n'occasionne pas d'impacts au sol et déleste le corps de son poids : elle ne provoque donc pas de chocs sur les articulations et permet de les faire travailler sans risque", assure notre expert. C'est un sport particulièrement adapté aux personnes sujettes à l'arthrose, l'arthrite et les rhumatismes.

Quels sont ses indications ?

Cette activité douce peut être pratiquée par tous, car chacun adapte le pédalage à son rythme. Elle est tout particulièrement adaptée aux personnes souffrant de troubles articulaires et de surpoids car l'eau allège le poids du corps. C'est aussi une activité de choix pour ceux qui souhaitent s'affiner du bas du corps.

Quels sont les contre-indications ?

L'allergie au chlore est une contre-indication essentielle. Mais si vous souffrez de troubles cardiaques graves, demandez conseil à votre médecin traitant. "Le mal de dos n'est pas une contre-indication à sa pratique, il vous suffit de trouver le positionnement le plus confortable pour vous sur la selle et de toujours rester gainé, précise la coach. Enfin, cette activité est aussi ouverte aux femmes enceintes à la condition que votre gynécologue vous valide apte à en faire, à évaluer selon la forme physique de chaque femme", précise Floriane Limonnier.

Combien de séances par semaine ?

2 séances par semaines, durant 45 min à 1 heure.

Quelles précautions prendre avant de commencer ?

  • Equipez-vous d'un maillot de bain qui n'entravent pas vos mouvements.
  • Pratiquez quelques échauffements avant la séance afin de préparer vos muscles à l'effort
  • Après le cours, réaliser quelques étirements et pensez à bien vous hydrater avant, pendant et après le cours.

Merci à Floriane Limonnier, fitness Trainer, professeur de Pilâtes et coach personnel. Elle est aussi l'auteure de " Objectif Body Challenge en 12 semaines " et de " Pilates Detox ", aux Editions Solar.

Forme