Neurofeedback dynamique : définition, formations, est-ce dangereux ?

Le neurofeedback dynamique a été conçu pour communiquer directement avec le système nerveux central. Qu'apprend-on sur nous grâce à lui ? Quels sont ses bienfaits ? Quelle formation ? Solène de La Morandière, praticienne en neufofeedback, éclaire sur cette méthode.

Neurofeedback dynamique : définition, formations, est-ce dangereux ?
© Andrea Obzerova-123RF

Neurofeedback dynamique : c'est quoi ?

Le neurofeedback désigne de manière générale la méthode permettant de moduler volontairement l'activité électrique de son cerveau grâce à un retour d'information. Le neurofeedback dynamique, en particulier, a été conçu pour communiquer directement avec le système nerveux central. A l'aide de 2 capteurs placés sur le cuir chevelu et 3 sur les oreilles, le système enregistre et analyse en temps réel les signaux émis par l'activité électrique du cerveau pendant l'écoute de musique ou le visionnement d'un film. Simultanément, le logiciel de neurofeedback dynamique (NeurOptimal®) se charge de détecter tous changements dans l'activité électrique du cerveau et d'en faire part à l'utilisateur par une brève interruption de son (le retour d'information ou feedback). Ainsi alerté sur ce qu'il fait au moment où il le fait, le cerveau est invité à se ré-orienter par lui-même vers un fonctionnement plus confortable, détendu et efficace.

Origines

"La première application thérapeutique a été utilisée au début des années 70 sur une personne épileptique. Elle a eu lieu suite aux observations établies sur les effets positifs d'un entrainement de neurofeedback sur des chats", détaille Solène de La Morandière, praticienne en neufofeedback. A partir des années 80, suite à la compilation de base de données de milliers d'électroencéphalogrammes, différents logiciels de neurofeedback ont été conçus pour entraîner leurs utilisateurs à apprendre volontairement à corriger leurs dysfonctionnements cérébraux en se basant sur l'analyse de leur électroencéphalogramme. Le neurofeedback dynamique est une approche radicalement plus complexe et innovante et a été mise au point par le Dr. Valdeane Brown et Dr. Susan Cheshire Brown. Le logiciel NeurOptimal® a été conçu pour entraîner le cerveau de façon globale, non invasive et non-consciente et ainsi permettre à celui-ci de mieux s'auto-réguler par lui-même de manière sûre et efficace. La première version a été commercialisée il y a déjà vingt ans. Aujourd'hui le logiciel NeurOptimal® est présent dans 23 pays, des millions de sessions ont été données à travers le monde depuis 2000 et plus de 50 000 sessions sont effectuées chaque mois.

Bienfaits

L'entrainement de neurofeedback dynamique apporte des changements positifs dans la plupart des manifestations d'un système nerveux central qui ne fonctionne pas de manière optimale. Les plus courantes sont de mauvaises performances, de la rumination, la sensation d'être submergé, des difficultés psychologiques ou émotionnelles, de la distraction, de l'hyperactivité, de la fatigue, de l'irritabilité voir des difficultés d'apprentissage. Rapidement, les utilisateurs de la méthode rapportent se sentir plus apaisé, avoir un regain d'énergie et une plus grande clarté d'esprit.

A qui s'adresse le neurofeedback dynamique ?

La méthode de neurofeedback dynamique est accessible à toutes personnes et à tous âges. Aucun effort n'est demandé à la personne qui s'entraîne. Contrairement autres systèmes de neurofeedback, le neurofeedback dynamique n'a pas été conçu dans le but de résoudre une difficulté plus qu'une autre. Son objectif est d'aider n'importe quel cerveau à retrouver toute la flexibilité et la résilience dont il est capable, lui permettant ainsi de fonctionner au meilleur de lui-même. "Ce qui en fait un outil de bien-être
et de développement tout à fait remarquable
" souligne Solène de La Morandière. Souvent, les personnes qui viennent s'entraîner expriment des difficultés de sommeil, d'anxiété ou de concentration. "Ces clients veulent avoir recours à d'autres solutions que les médicaments, ils recherchent quelque chose de plus naturelle ou bien à dépasser les limites d'une psychothérapie", souligne-t-elle. De plus en plus d'artistes, de sportifs, d'étudiants et de cadres s'intéressent au neurofeedback dynamique pour gérer leur stress ou tout simplement améliorer leur performance.

Est-ce dangereux ?

Il n'existe aucun danger à entraîner son cerveau avec le neurofeedback dynamique. Le logiciel ne fait que donner une information (l'interruption de son) sur ce que le cerveau vient de faire. "Naturellement et à son propre rythme le cerveau est invité à s'orienter vers un modèle plus détendu et efficace, sans qu'aucun diagnostic ne soit établi ni aucune direction ne soit donnée" rassure la spécialiste. L'utilisation excessivement simple du logiciel en fait un outil accessible à tous et sans danger puisqu'il est entièrement automatisé.

Quelles formations pour faire du neurofeedback dynamique?

Les entraîneurs de neurofeedback dynamique sont formés soit par les formateurs agréés par l'institut Zengar (société crée par le Dr. Valdeane Brown et le Dr. Susan Cheshire Brown), soit directement en anglais par la directrice de la formation de la société via internet. La formation est rapide et dure seulement deux fois trois jours.

Où en faire ?

Il existe de nombreux entraîneurs de neurofeedback dynamique sur l'ensemble du territoire. Pour contacter l'un d'entre eux vous pouvez consulter l'annuaire de l'adnf. "Autre solution, si vous êtes plusieurs au sein du même foyer à vouloir faire cet entrainement cérébral, vous pouvez également louer le système que vous utilisez dès lors chez vous", ajoute Solène de La Morandière.

Prix, remboursement

Généralement, la séance coûte entre 50 et 80 euros. Actuellement, l'assurance maladie ne prend pas en charge cette pratique. Vous pouvez vous rapprocher de votre mutuelle, certaines prennent en charge une partie des séances.

Merci à Solène de La Morandière, praticienne en neufofeedback.

Remèdes naturels et autres médecines douces