Quels sont les aliments qui fluidifient le sang ?

Un sang suffisamment fluide est essentiel pour préserver le système veineux, entretenir la circulation sanguine et garantir une bonne santé cardiovasculaire. Bonne nouvelle, certains aliments ont des propriétés fluidifiantes. La liste et les conseils de Lise Lafaurie, nutritionniste.

Quels sont les aliments qui fluidifient le sang ?
© Alexander Raths - 123RF

Liste des aliments qui fluidifient le sang

La prévention des maladies vasculaires et des troubles de la circulation passe avant tout par une alimentation équilibrée, riche en graisses polyinsaturées, en fruits, en légumes, en fibres et en vitamines, et pauvres en graisses saturées et en aliments ultra-transformés. En outre, certains aliments riches en micronutriments particuliers, ont de réelles capacités fluidifiantes. En privilégiant leur consommation, les risques de développer une pathologie cardio-vasculaires sont réduits.

Les poissons gras (saumon, sardine, maquereau, hareng...)

Les omega 3 ont un effet hypocholestérolémiant avéré (qui font baisser le taux de lipides dans le sang) ainsi que des vertus protectrices des vaisseaux sanguins, qui permettent d'éviter la formation de caillots sanguins. Il est indispensable d'en consommer suffisamment car notre organisme ne sait pas les synthétiser, on dit qu'ils sont "essentiels". On les trouve dans les poissons gras (saumon, sardine, maquereaux …), dans les fruits oléagineux (noisettes, amandes, noix, graines de lin) et dans certaines huiles végétales (huile de noix, l'huile de colza et l'huile de pépin de raisin).

L'oignons, l'ail et l'échalote

Les alliacés sont des composés volatiles contenus dans certains légumes bulbes tels que l'ail, l'oignon ou encore l'échalote, accroissent la fluidité du sang et diminuent le risque de thrombose veineuse. Leur consommation régulière contribuerait également à diminuer le taux de mauvais cholestérol sanguin, lui aussi responsable de la formation de plaque d'athéromes.

La myrtille, le cassis et la framboise

Antioxydants naturels, aussi connus sous les noms de polyphénols, flavonols ou bioflavonoïdes, les flavonoïdes seraient efficaces pour renforcer et dilater les parois des vaisseaux sanguins. On les trouve dans les baies rouges (myrtille, mûres, cassis, framboises), dans le thé vert (catéchines), dans les agrumes (citroflavonoïdes), dans le raisin et dans la pomme (rutine).

Les minéraux et vitamines à privilégier

Certains minéraux et vitamines contribuent à la bonne circulation sanguine. C'est le cas :

  • Du sélénium que l'on trouve dans les fruits de mer (huîtres, palourdes, crevettes...), les légumes secs, les noix et les abats de dinde ou de poulet.
  • Du zinc que l'on trouve dans les fruits de mer, le foie de veau, les champignons shiitakes et les lentilles.
  • De la vitamine C présente dans les agrumes, les kiwis et les fruits rouges (cassis, mûre, myrtille...)
  • De la vitamine E que l'on peut trouver dans l'huile de tournesol, les noisettes et les noix. 

Ces aliments sont importants pour les personnes à risque cardiovasculaire élevé (fumeurs, surpoids, cholestérol...)

Quand privilégier les aliments qui fluidifient le sang ?

Les aliments qui fluidifient le sang sont des aliments riches en intérêts nutritionnels, efficaces pour préserver la santé et lutter contre les maladies cardio-vasculaires. Ils sont donc importants pour tout le monde, mais plus encore pour les personnes à risques cardio-vasculaires élevés :

  • Les personnes avec des antécédents de maladies cardiovasculaires
  • Les personnes fumeuses
  • Les personnes atteintes d'hypertension artérielle
  • Les personnes avec un taux de cholestérol élevé
  • Les personnes en surpoids ou atteintes d'obésité
  • Les femmes sous pilule de 3e génération

Quand les éviter ?

Il n'y a aucune contre-indication à ces aliments fluidifiants, dont l'action n'est pas suffisamment forte pour provoquer des risques hémorragiques.

Mieux vaut limiter sa consommation de choux et d'épinard.

Quels aliments éviter quand on prend des médicaments anticoagulants ?

Théoriquement, certains aliments très riches en vitamine K (chou vert, choux de Bruxelles, épinards …) seraient susceptible de perturber l'efficacité des traitements anticoagulants de type AVK (Coumadine©, Sintrom©, Minisintrom©), qui agissent précisément sur cette vitamine de la coagulation. Malgré tout, en pratique, une alimentation équilibrée et diversifiée ne devrait pas entraver l'efficacité des AVK. On ne préconise donc pas la suppression de ces aliments, par ailleurs très bons pour la santé car riches en vitamines et en fibres. Seule une consommation importante et massive de ces aliments est déconseillée.

Alimentation et maladies