Piqûre de taon : photo, symptômes, allergie, comment la soulager ?

Le taon est un insecte ressemblant à une grosse mouche plate, de couleur brun foncé tirant parfois sur le jaune. Il vit surtout dans les régions chaudes ou proches des marais ou des rivières. Que faire en cas de piqûre ? Combien de temps dure le gonflement ? Comment soulager la démangeaison ? Que faire en cas d'allergie ?

[Mis à jour le jeudi 7 mai à 12h35] Le taon appartient à la famille des Tabanidae et à l'ordre des Diptères (il n'a que deux ailes, comme la mouche). Les mâles ne piquent pas et se nourrissent d'insectes aquatiques, de mollusques, de crustacés ou de détritus organiques. En revanche, la femelle taon doit sucer du sang pour permettre le développement de ses œufs et donc elle pique ! Comme les moustiques, le taon évite de se poser sur des surfaces ou des tissus clairs pour ne pas se faire repérer. Concernant la période des taons, ces insectes sont plutôt observés en été, commencent à voler à partir de la fin du mois de mai jusqu'en septembre. Quels sont les symptômes d'une piqûre de taon ? Que faire en cas de gonflement ou d'allergie ? Quels sont les remèdes les plus efficaces ?

Pourquoi un taon pique ?

La femelle taon, contrairement au mâle qui est inoffensif et qui n'a pas besoin de sucer le sang pour se nourrir, possède une trompe de grande taille et se nourrit du sang de certains animaux : elle peut donc piquer. Elle a besoin du sang de ses victimes pour avoir l'énergie nécessaire au développement de ses œufs. La femelle taon est à la recherche de vertébrés comme les bovins, les cheveux et les humains ! Elles complètent généralement leur repas en butinant le nectar des plantes. 

Photo d'un taon

© Vitaliy Parts - 123RF

Quels symptômes après une piqûre de taon ?

Les piqûres sont souvent très douloureuses et provoquent une inflammation accompagnée d'une grande plaque rouge qui peut démanger mais également gonfler et devenir chaude. Certaines personnes allergiques aux piqûres de taon peuvent développer des symptômes plus sévères. D'autre part, Il est possible de se faire piquer à de multiples endroits en raison de la présence de plusieurs taons. Cette piqûre provoque une douleur intense. Elle peut être responsable chez l'Homme d'une inflammation localisée, sous la forme d'une tache rouge. "Dans la majorité des cas, elle ne requiert aucun traitement en dehors d'une désinfection locale", rassure Tina Gereral, pharmacienne. La piqûre peut également, quoique rarement, inoculer des parasites qui prolifèrent dans le sang.

Piqûre de taon : combien de temps ?

Généralement, le gonflement et la démangeaison disparaissent en quelques jours. Si elles persistent, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin. 

Enlevez le dard avec une pince à épiler

Traitements et remèdes : soigner une piqûre de taon ? 

Si vous êtes piqué, enlevez le dard avec une pince à épiler. Désinfectez la lésion avec une solution antiseptique pour éviter la surinfection. Vous pouvez aussi prendre un antalgique par voie orale si vous l'estimez nécessaire. Si vous êtes allergique aux piqûres d'insecte, ayez toujours sur vous votre trousse de premiers secours.  Le plus possible, il est recommandé d'éviter de se gratter. "Les huiles essentielles peuvent également apporter un soulagement. Par exemple, l'huile essentielle de Lavande aspic est réputée pour ses propriétés antalgiques, analgésiques, antiinflammatoires et anti-infectieuses. L'huile de citronnelle ou de camomille permettent également de soulager la sensation de grattage. Attention, elles doivent toujours être diluées dans une huile végétale avant d'être appliquées sur la peau", rappelle Tina Gereral.

Que faire si la piqûre gonfle ?

Une piqûre gonfle est le signe d'une allergie. La boursouflure peut s'accompagne d'une rougeur et d'une chaleur. Dans ce cas, il est recommandé de consulter rapidement un médecin.

Piqûre de taon et allergie

Dans certains cas, la piqûre de taon peut être responsable de réactions importantes chez des patients allergiques. "Certaines personnes souffrent de complications : difficultés respiratoires, nausées, chute de tension, choc anaphylactique, etc. Les piqûres peuvent être responsables de l'apparition d'un œdème de Quincke", décrit la pharmacienne.

Piqûre de taon qui ne guérit pas : que faire ?

Si les symptômes persistent ou s'aggravent, il est recommandé de consulter rapidement un médecin qui pourra prescrire le traitement adapté.

Eviter les piqûres de taon

Les taons raffolent des peaux mouillées. Alors, après une baignade, il est recommandé de se sécher correctement pour éviter de les attirer. Aussi, préférez les vêtements clairs et évitez les couleurs sombres (bleu, noir et rouge particulièrement) car les taons évitent de se poser sur des tissus clairs, de peur de se faire repérer. Les produits répulsifs achetés en pharmacie peuvent être utiles pour éloigner les taons et éviter les piqûres. 

Quels risques chez l'enfant ?

Comme l'adulte, un enfant peut aussi se faire piquer par un taon. "Il faut le surveiller et observer certains symptômes pouvant traduire une allergie : des difficultés respiratoires, un étourdissement ou un évanouissement, une enflure, etc. A l'apparition de l'un de ces signes, il convient de consulter rapidement un médecin", recommande Tina Gereral.

Merci à Tina Gereral, pharmacienne