Vaccin contre la grippe : prix, quand le faire, en pharmacie ?

Chargement de votre vidéo
"Vaccin contre la grippe : prix, quand le faire, en pharmacie ?"

La campagne de vaccination 2020-2021 contre la grippe a débuté le 13 octobre. En pleine pandémie de coronavirus, certaines personnes sont appelées à se faire vacciner en priorité. Quand se faire vacciner ? Est-ce gratuit ? Peut-on se faire vacciner en pharmacie ? Quel est le nom du vaccin contre la grippe ?

[Mise à jour le vendredi 16 octobre à 12h42] Alors que la France combat une épidémie de coronavirus responsable de milliers de décès depuis le début de l'année 2020, la campagne de vaccination contre la grippe a débuté le 13 octobre pour se poursuivre jusqu'au 31 janvier 2021. Ces maladies infectieuses touchent toutes deux les voies respiratoires et peuvent conduire au décès. Une double contamination augmente les risques de complications graves. Les autorités de santé recommandent aux personnes à risque d'infection grave à la Covid-19 de se faire vacciner en priorité (personnes âgées de 65 ans et plus ; personnes de moins de 65 ans souffrant de certaines maladies chroniques ; femmes enceintes ; personnes souffrant d'obésité (IMC supérieur ou égal à 40)). Quand se faire vacciner ? Quel est le remboursement du vaccin ? Peut-on le faire dans toutes les pharmacies ?

Qu'est-ce que le vaccin contre la grippe, qui l'a inventé ?

Le vaccin contre la grippe permet de réduire le risque d'être contaminé par la grippe et de développer une complication grave de cette maladie (pneumonie...). Il a été mis au point dans les années 1930 par le biologiste américain Jonas Salk. "Depuis, sa composition a énormément changé afin de suivre l'évolution naturelle des virus grippaux", commente le Pr Vincent Dubée, médecin spécialiste en maladies infectieuses et tropicales au CHU d'Angers. La vaccination est particulièrement recommandée chaque année pour les personnes de plus de 65 ans ainsi que chez les sujets fragilisés par certaines maladies chroniques et les femmes enceintes.

Quelle est sa composition ?

Le vaccin antigrippal contient des fragments de virus Influenza (virus responsables de la grippe) issus de trois ou quatre souches différentes. Conformément aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé, les vaccins grippaux 2020 sont composés des souches virales suivantes :

  • A/Guangdong-Maonan/SWL1536/2019/H1N1pdm09,
  • A/Hongkong/2671/2019/(H3N2),
  • B/Washington/02/2019,
  • B/Phuket/3073/2013.

Les virus de la grippe évoluant constamment, ils ne sont pas toujours les mêmes d'une année sur l'autre. Voilà pourquoi il est conseillé de se faire vacciner tous les ans. Le processus de fabrication de l'injection est en cours dans les laboratoires pharmaceutiques. 

Noms des vaccins contre la grippe

Les vaccins disponibles pour la saison 2020-2021 sont Influvac Tetra® et Vaxigrip Tetra® (vaccins tétravalents).

Consignes d'utilisation du vaccin antigrippal InfluvacTetra

Age Dose Nombre de doses
3-8 ans 0.5 ml 1 ou 2*
A partir de 9 ans 0.5 ml 1

Consignes d'utilisation du vaccin antigrippal VaxigripTetra

Age Dose Nombre de doses
6 mois à 35 mois 0.5 ml** 1 ou 2*
3 à 8 ans 0.5 ml 1 ou 2*
A partir de 9 ans 0.5 ml 1

*2 doses à 1 mois d'intervalle en primovaccination, 1 dose en rappel annuel.

**La vaccination avec les vaccins grippaux tétravalents est effectuée avec une dose entière dès l'âge de 6 mois.

Quand se faire vacciner ? 

La campagne nationale 2020-2021 de vaccination contre la grippe saisonnière débute le 13 octobre et se terminera le 31 janvier 2021. Le vaccin est disponible sur ce créneau. Il faut compter environ 15 jours entre la vaccination et le moment où l'organisme est protégé contre la grippe. L'Assurance maladie recommande de se faire vacciner au début de l'automne, avant la circulation active des virus grippaux. 

Qui doit se faire vacciner en priorité ?

La vaccination contre la grippe est recommandée chaque année aux personnes âgées de 65 ans et plus. Elle est aussi recommandée aux personnes à risque de grippe sévère ou compliquée :

  • les femmes enceintes, quel que soit le trimestre de la grossesse ;
  • les personnes, y compris les enfants à partir de l'âge de 6 mois, atteintes des pathologies suivantes :

– affections broncho-pulmonaires chroniques répondant aux critères de l'ALD 14 (asthme et BPCO) ;

– insuffisances respiratoires chroniques obstructives ou restrictives quelle que soit la cause, y compris les maladies neuromusculaires à risque de décompensation respiratoire, les malformations des voies aériennes supérieures ou inférieures, les malformations pulmonaires ou les malformations de la cage thoracique ;

– maladies respiratoires chroniques ne remplissant pas les critères de l'ALD mais susceptibles d'être aggravées ou décompensées par une affection grippale, dont asthme, bronchite chronique, bronchiectasies, hyper-réactivité bronchique ;

- dysplasies broncho-pulmonaires ;

– mucoviscidose ;

– cardiopathies congénitales cyanogènes ou avec une HTAP et/ou une insuffisance cardiaque ;

– insuffisances cardiaques graves ;

– valvulopathies graves ;

– troubles du rythme graves justifiant un traitement au long cours ;

– maladies des coronaires ;

– antécédents d'accident vasculaire cérébral ;

– formes graves des affections neurologiques et musculaires (dont myopathie, poliomyélite, myasthénie et maladie de Charcot) ;

– paraplégies et tétraplégies avec atteinte diaphragmatique ;

– néphropathies chroniques graves ;

– syndromes néphrotiques ;

– drépanocytoses, homozygotes et doubles hétérozygotes S/C, thalasso-drépanocytose

– diabètes de type 1 et de type 2 ;

– maladie hépatique chronique avec ou sans cirrhose ;

– déficits immunitaires primitifs ou acquis : pathologies oncologiques et hématologiques, transplantations d'organe et de cellules souches hématopoïétiques, déficits immunitaires héréditaires, maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur, personnes infectées par le VIH quels que soient leur âge et leur statut immunovirologique ;

  • les personnes obèses avec un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40 kg/m2, sans pathologie associée ou atteintes d'une pathologie autre que celles citées ci-dessus ;
  • les personnes séjournant dans un établissement de soins de suite ainsi que dans un établissement médico-social d'hébergement quel que soit leur âge ;
  • l'entourage des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave ainsi définis : prématurés, notamment ceux porteurs de séquelles à type de broncho-dysplasie, et enfants atteints de cardiopathie congénitale, de déficit immunitaire congénital, de pathologie pulmonaire, neurologique ou neuromusculaire ou d'une affection de longue durée ainsi que l'entourage des personnes immunodéprimées.
  • Professionnels de santé et tout professionnel en contact régulier et prolongé avec des personnes à risque de grippe sévère.
  • Personnel navigant des bateaux de croisière et des avions et personnel de l'industrie des voyages accompagnant les groupes de voyageurs (guides).

Vaccin contre la grippe et Covid-19

En pleine épidémie de coronavirus, la Haute Autorité de Santé a recommandé dans un avis de mai 2020 de vacciner en priorité les personnes à risque contre la grippe (liste ci-dessus). Pour les collectivités de personnes âgées, le Haut Conseil de la Santé Publique a recommandé dans un Avis de septembre 2020 de renforcer les recommandations de vaccination contre la grippe chez les résidents et chez le personnel soignant.

→ Si vous avez déjà eu le Covid-19  (y compris la forme grave) : l'Assurance maladie rappelle que ce n'est pas une contre-indication à la vaccination antigrippale si au moment de la vaccination la personne ne présente pas de symptômes ni de fièvre. Pour les personnes ayant eu une forme sévère avec des séquelles graves (insuffisance respiratoire sévère), la vaccination contre la grippe est recommandée.

→ Si vous avez été en contact avec un malade positif au Covid-19 : il est conseillé de reporter la vaccination à l'issue de la période d'isolement et de la faire en l'absence d'apparition de symptômes.

Mesures particulières : La Haute Autorité de Santé a souligné l'importance d'organiser au mieux la vaccination antigrippale et de respecter les mesures barrières afin de protéger les vaccinateurs et les personnes à vacciner : lavage des mains, port du masque, aération et nettoyage réguliers des locaux, désinfection des surfaces, limite du nombre d'accompagnant à une personne...

Les pharmaciens ne peuvent pas vacciner les personnes mineures.

Où se faire vacciner : en pharmacie, chez le médecin...

Les personnes majeures peuvent se faire vacciner par les médecins, infirmiers, sages-femmes (pour les femmes enceintes et l'entourage des nourrissons à risque) et les pharmaciens volontaires. La vaccination des personnes mineures peut être réalisée par un médecin, une sage-femme et un infirmier (sur prescription médicale). Elle ne peut pas être réalisée par un pharmacien.

Les personnes présentant des antécédents de réaction allergique sévère à l'ovalbumine ou à une vaccination antérieure ne peuvent être vaccinées directement sans prescription médicale par un infirmier ou un pharmacien.

Obligatoire ou recommandé ?

Le vaccin contre la grippe n'est pas obligatoire mais recommandé pour les personnes fragiles, notamment les personnes âgées, celles atteintes de maladies chroniques, les obèses ainsi que les femmes enceintes. " Chez ces personnes, la grippe est souvent plus sévère et responsable de complications graves. C'est pourquoi, chaque année, la sécurité sociale leur envoie une invitation à se faire vacciner gratuitement ", précise le Pr Vincent Dubée. La grippe peut être à l'origine de troubles respiratoires et/ou cardiaques chez les personnes à risque et, plus spécifiquement chez la femme enceinte, de fausses couches et d'accouchements prématurés. Les anticorps produits suite à l'administration du vaccin anti-grippal pendant la grossesse sont autant bénéfiques à la mère qu'à l'enfant à naître. Ces anticorps sont transmis au fœtus via le placenta et restent efficaces jusqu'à 3 à 6 mois après la naissance. 
Administré chez la femme enceinte, le vaccin contre la grippe protège l'enfant à l'âge où il est le plus exposé au risque de complications. 

Efficacité

"Le vaccin assure une protection de 30 à 60%, le taux d'efficacité est variable selon les années", souligne l'infectiologue. Une quinzaine de jours est nécessaire afin que la protection du vaccin soit efficace.

Effets secondaires au vaccin

La vaccination contre la grippe est bien tolérée. Elle peut provoquer quelques réactions peu sévères comme une inflammation au niveau du site d'injection. 

Où est-il fabriqué ?

"Les instituts Pasteurs participent à la surveillance épidémiologique de la grippe et à la description des virus circulants. Mais le vaccin d'une année est choisi bien avant le début de l'épidémie à partir des données recueillies en automne par l'ensemble des réseaux de surveillance (pas seulement l'institut Pasteur)", explique le spécialiste. L'isolement des virus est ensuite effectué sur œuf de poule embryonné. Les souches virales les plus répandues sont ensuite sélectionnées. Deux réunions internationales se tiennent chaque année à l'OMS : une en février pour la composition du vaccin de l'hémisphère nord et l'autre en septembre pour celle de l'hémisphère sud.

vaccin grippe médecin
Injection pour une vaccination contre la grippe © scyther5-123rf

Prix et remboursements

Il fau distinguer le prix de l'achat du vaccin contre la grippe de celui de l'injection.

→ L'achat du vaccin contre la grippe est pris en charge à 100% pour les personnes considérées comme à risque (voir la liste ci-dessous). Pour les autres, le prix est compris entre 6,20€ et 11,13€ avec un taux de remboursement à 65%. Depuis le 10 octobre 2019, le vaccin Influvac Tetra® est remboursé pour les enfants et adolescents âgés de 3 à 17 ans alors qu'il ne l'était auparavant que chez les adultes.

→ L'injection est prise en charge à 70%, comme pour tout acte médical. Si c'est un médecin qui fait l'injection, le tarif est compris dans celui de la consultation. Si c'est un pharmacien ou un(e) infirmier(ère) qui la réalise, le prix est de 6,30 euros (en métropole) avec un reste à charge de 1,89 euros (ticket modérateur).

Gratuit pour qui ?

L'achat du vaccin contre la grippe est gratuit car pris en charge à 100% par la Sécurité sociale (non l'injection) pour certains publics :

  • Les personnes de plus de 65 ans.
  • Les femmes enceintes quel que soit le trimestre de la grossesse.
  • Les enfants et adolescents âgés de 6 mois à 18 ans et ayant un état de santé qui nécessite un traitement prolongé en raison d'une pathologie chronique. 
  • L'entourage familial des nourrissons âgés de moins de six mois présentant des facteurs de risque de grippe comme les prématurés, notamment ceux porteurs de séquelles à type de broncho dysplasie et les enfants atteints de cardiopathie congénitale, de déficit immunitaire congénital, de pathologie pulmonaire, neurologique ou neuromusculaire ou d'une affection de longue durée. 
  • Les personnes obèses présentant un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40 kg/m² et les personnes séjournant dans un établissement de soins de suite ainsi que dans un établissement médico-social d'hébergement quel que soit leur âge. D'autre part, les professionnels de santé libéraux, comme les médecins, infirmières, sage-femmes... qui sont en contact régulier et prolongé avec des personnes à risque de grippe important.
  • Les personnes et les enfants à partir de 6 mois, atteintes de certaines maladies chroniques parmi lesquelles : le diabète de type 1 et de type 2, l'asthme, la BPCO (Bronchite chronique obstructive). les maladies respiratoires provoquant une insuffisance respiratoire, un antécédent d'accident vasculaire cérébral, les maladies neurologiques et musculaires ayant de sévères répercussions, l'insuffisance cardiaque, la  mucoviscidose, la drépanocytose, les cardiopathies graves, les troubles du rythme cardiaque, l'infection virus HIV, les néphropathies chroniques, les maladies provoquant un déficit immunitaire sévère, les maladies chroniques du foie.

Les patients éligibles (à l'exception des femmes enceintes, de l'entourage des nourrissons à risque de grippe grave ou des personnes immunodéprimées et des personnes obèses) ont reçu leur bon de prise en charge du vaccin.

→ Si vous êtes éligible mais que vous n'avez pu être identifié et invité par l'Assurance maladie, parlez-en à votre médecin, à votre sage-femme ou à votre pharmacien, qui pourront vous délivrer un bon de prise en charge vous permettant d'obtenir gratuitement le vaccin.

Faut-il une ordonnance pour se procurer le vaccin ?

La délivrance du vaccin contre la grippe peut se faire avec ou sans ordonnance selon les cas :

Si vous êtes majeur et que vous avez reçu un bon de prise en charge de l'Assurance maladie, vous pouvez vous procurer le vaccin directement en pharmacie sur simple présentation du bon de prise en charge.

Si vous êtes mineur et que vous avez reçu un bon nominatif de l'Assurance maladie, vous devez vous rendre chez votre médecin traitant avec ce bon pour recevoir une ordonnance de prescription du vaccin à retirer ensuite en pharmacie.

Si vous êtes majeur, que vous n'avez pas reçu un bon de l'Assurance maladie et que vous n'êtes pas éligible à la gratuité du vaccin, il faut consulter votre médecin traitant pour qu'il vous prescrive le vaccin. 

Si vous êtes majeur, que vous n'avez pas reçu un bon de l'Assurance maladie mais que vous êtes éligible à la gratuité du vaccin (femmes enceintes, personnes obèsesentourage familial des nourrissons à risque de grippe grave ou des personnes immunodéprimées notamment), les médecins, sages-femmes, infirmiers et pharmaciens disposent sur amelipro d'un bon de prise en charge vierge permettant de leur prescrire le vaccin. Les pharmaciens et les infirmiers ne peuvent éditer ce bon que pour les personnes majeures éligibles à la vaccination.

Quand faire ses rappels ?

Il est nécessaire de refaire le vaccin chaque année en raison de la modification du virus d'une année sur l'autre. En effet, cette modification entraîne une composition différente du vaccin. 
Les personnes ayant reçu un vaccin anti grippe gratuit l'année précédente peuvent se faire délivrer le vaccin par la pharmacie et se rendre chez une infirmière sans avoir besoin de consulter leur médecin. Pour trouver une infirmière, adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien.

Attraper la grippe malgré le vaccin

"L'efficacité du vaccin antigrippal n'est pas absolue car les souches de virus responsables des épidémies ne sont pas toutes présentes dans le vaccin. De plus, le vaccin est moins efficace chez certaines personnes en raison d'un système immunitaire plus faible. Il est donc possible d'être malade de la grippe même si l'on a été vacciné", explique le spécialiste.

En revanche, le vaccin, qui est préparé à partir de virus tué, ne peut en aucun cas provoquer de grippe. Une petite réaction fébrile accompagnée d'un état grippal peut survenir le lendemain, manifestations cédant en 2 jours au maximum.

Merci au Pr Vincent Dubée, médecin spécialiste en maladies infectieuses et tropicales au CHU d'Angers. 

Sources : 

Avis n° 2020.0034/AC/SEESP du 20 mai 2020 du collège de la Haute Autorité de santé relatif au maintien de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2020/2021 dans le contexte de l'épidémie de COVID-19 en France, HAS, 20 mai 2020.

Grippe saisonnière, Campagne de vaccination 2020-2021, Médecins. Ameli.fr