Araignée violoniste : taille, symptômes d'une morsure, que faire ?

L'araignée violoniste, de la même famille que la recluse brune, est une araignée venimeuse présente en France. Comment la reconnaître ? Quelle taille fait-elle ? Où vit-elle ? Quels sont les symptômes d'une morsure et que faire ?

Araignée violoniste : taille, symptômes d'une morsure, que faire ?
© malpolon - 123RF

Le 2 juin 2020, un homme de 60 ans s'est fait mordre par une araignée "recluse" (de la même famille que l'araignée violoniste : Loxosceles) pendant son sommeil à son domicile de Saint-Nicolas-de-Port, près de Nancy en Meurthe-et-Moselle. La piqûre s'est infectée et a très vite entraîné de vives douleurs, un gonflement de la main et du bras ainsi que des signes de nécrose. La victime a dû être hospitalisée en urgence pendant un mois, subir quatre opérations et une greffe de tissus de son abdomen pour soigner sa main, rapportait l'Est Républicain, sans quoi elle aurait pu avoir une amputation du bras. La recluse ou la violoniste est une araignée qui provient des états chauds d'Amérique, mais qui est présente depuis quelques années en France. "Son venin est tellement puissant qu'il peut attaquer les muscles, les reins, et se retrouve dans les analyses de sang", raconte la victime au quotidien régional. Deux autres cas de morsures de "recluse" auraient été enregistrés cet été dans le département du Grand Est (Neuves-Maisons et Lunéville), selon les médecins de la victime. Quelle est sa taille ? Où vit-elle ? Que faire en cas de morsure ?

Comment reconnaître une araignée violoniste ?

Une araignée violoniste a une couleur roussâtre-sable. Elle est formée d'un céphalothorax (partie avant) plat et large et d'un abdomen (partie arrière) ovale et sombre. Elle présente une tache en forme de violon sur sa partie avant d'où son nom. La tête est un peu plus rétrécie. L'araignée violoniste a 6 yeux (contre 8 pour la majorité des araignées) répartis en trois groupes et en forme de U. Ses pattes longues et fines, placées sur le côté, sont de la même couleur que son corps.

Différences entre une araignée violoniste et une recluse brune ?

L'araignée violoniste est souvent confondue à tort avec la "recluse brune" qui appartient aussi à la famille des loxoscèles. La première est la Loxosceles rufescens quand la seconde est la Loxosceles reclusa, une voisine qui lui ressemble beaucoup et qui est présente aux Etats-Unis (pas en France !). Ces deux araignées sont venimeuses. Mais des morsures d'araignées recluses ont déjà été associées à des cas mortels Outre-Manche, ce qui n'est pas le cas de l'araignée violoniste.

Quelle est sa taille ?

Une araignée violoniste mesure 6 à 9 mm. 

Où vit-elle ?

L'araignée violoniste aime les endroits chauds, secs et sombres. Elle est surtout présente dans les régions méditerranéennes françaises, sous les pierres et les écorces mais on peut aussi la voir dans les maisons du Nord avec le réchauffement climatique. Son activité est surtout nocturne.

Quels symptômes en cas de morsure ?

La morsure d'araignée violoniste est peu douloureuse et entraîne des réactions variables d'une personne à l'autre. Allant de l'inflammation bénigne à une légère ulcération sans complication, ou plus gravement à un placard rouge et douloureux autour de la morsure avec une extension de couleur rouge, blanc, bleu. De la fièvre, une fatigue importante, des douleurs articulaires, des nausées et des vertiges peuvent être observés en cas d'envenimation.

Que faire en cas de morsure ?

Désinfecter la plaie, mettre de la glace pour apaiser "le feu" de l'inflammation et prendre des antidouleurs si besoin. Si les symptômes s'aggravent, consulter un médecin pour surveiller l'évolution. En cas de nécrose, une prise en charge chirurgicale peut être nécessaire. La prise d'antibiotiques est controversée tout comme celles d'antihistaminiques et d'antivenins. 

La nécrose : complication redoutée

L'araignée violoniste possède un venin cytotoxique (qu'elle ne libère pas à chaque morsure). Sa morsure peut entraîner des nécroses des tissus (10% des cas en France) mais à ce jour aucune n'a été mortelle en France. En cas d'envenimation, on parle de loxoscelisme. Le diagnostic de loxoscélisme est le plus souvent fait par élimination devant une lésion cutanée nécrotique. Une nécrose impose une prise en charge précoce pour éviter d'éventuelles complications (comme l'amputation). 

Les cas en France

Au cours de l'été 2015, 9 cas de morsures d'araignées violonistes ayant entraîné d'importantes nécroses ont été recensés dans les régions PACA et Occitanie en France*. Cinq patients ont dû être opérés suite aux nécroses des tissus. En octobre 2015, c'est un homme de 78 ans habitant en Seine-et-Marne qui a été victime de l'araignée violoniste, ainsi qu'un autre originaire de Charente-Maritime. En août 2016, c'est un touriste belge venu en vacances dans le Vaucluse qui a été mordu par une araignée violoniste et aurait échappé à l'amputation. En mai 2019, un homme habitant de Montpellier a indiqué s'être fait piquer par une araignée violoniste, mais sans complications. En juin 2020, un homme de 60 habitant près de Nancy a été mordu à la main pendant son sommeil. La morsure s'est infectée et la victime a dû subir quatre opérations et une greffe pour soigner sa main. 

Sources

*Le loxoscelisme cutané, à propos d'une observation exceptionnelle de 9 cas consécutifs. Annales de chirurgie plastique esthétique.
2016.

Envenimation nécrotique dans le Sud de la France : deux observations de loxoscélisme cutané. Annales de Dermatologie et de Vénéréologie. 2010, 

L'identification des espèces d'araignées à toile irrégulière de la région PACA. Mai 2017.

Suspicion de piqûre d'araignée, Congrès SASPAS. 16/03/2017.

Piqûres