Printemps, saison du renouveau : pourquoi ?

Animaux, végétation, grand ménage, moral... On dit que le printemps est la saison du renouveau, mais pourquoi ? Pour tout le monde ? Réponses et conseils avec le Dr Fanny Jacq psychiatre.

Printemps, saison du renouveau : pourquoi ?
© Yuriy Seleznev - stock.adobe.com

Pourquoi le printemps est une période de renouveau ?

En dehors de l'être humain, le printemps est une période de renouveau global. "Les animaux ont hiberné et sortent le bout du nez, c'est aussi la saison de l'accouplement et de la reproduction. C'est une période de création de la descendance pour de nombreuses espèces qui renouvellement leur famille" indique le Dr Jacq. "C'est aussi un renouveau pour la végétation". Cette idée de renaissance et de renouveau imprègne la culture populaire et des habitudes ont été prises. "La période de mars-avril est celle du grand tri, du ménage, du changement. On est dans une dynamique plus positive, plus optimiste" précise la spécialiste. "Par exemple, c'est une période où il y a davantage de recrutements et de recherche d'emplois, les gens sont dans un meilleur état d'esprit, ils ont davantage de confiance et d'assertivité" ajoute la psychiatre

Que symbolise le ménage de printemps ?

Le ménage de printemps illustre l'idée selon laquelle le printemps est la période pour jeter, faire du tri et nettoyer en profondeur sa maison. L'histoire du grand ménage de printemps est une tradition très ancienne, qui existait déjà au Moyen-Âge. "C'était une période où de grands marchés affluaient dans les grandes villes, une période de nettoyage de la maison et on pouvait même casser sa maison abimée et la reconstruire entièrement" selon notre experte. En Occident, cette tradition ancienne a persisté en mars-avril comme celles des bonnes résolutions en janvier. "L'année dernière on avait lancer "Méninge de printemps !" avec Qare. L'idée est de faire le nettoyage de sa maison et aussi de sa tête. Le printemps est le bon moment pour faire le point avant d'aborder l'été avec sérénité et positivisme, se remettre en accord avec ses valeurs, se demander : Est-ce qu'on est en phase avec celles-ci et quelles sont celles auxquelles on accorde de l'importance ?"

Merci au Dr Fanny Jacq, psychiatre et Directrice Santé mentale chez Qare.