Sartan : mécanisme, liste, effets secondaires

Un sartan est un médicament antihypertenseur principalement utilisé pour traiter l'hypertension artérielle. Quelles sont ses autres indications ? L'insuffisance cardiaque ? Quels sont-ils ? Quels sont les effets secondaires et les contre-indications ?

Sartan : mécanisme, liste, effets secondaires
© pavelkubarkov

Définition : c'est quoi un médicament de la famille des sartans ?

C'est un médicament doté d'une propriété antihypertensive. Il est notamment prescrit lorsque les règles hygiéno-diététiques (activité physique régulière, alimentation riche en fruits et légumes, réduction de l'apport en sel) sont insuffisantes pour réduire la pression artérielle chez un patient hypertendu. Les molécules appartenant à cette famille sont aussi appelées des antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II. Elles exercent une action sur le cœur, les vaisseaux sanguins et les reins.

Quel est le mécanisme d'action d'un sartan ?

Un sartan est une molécule qui bloque le récepteur de l'angiotensine II (substance réduisant le diamètre des vaisseaux sanguins). Ainsi, le médicament empêche la réduction du calibre des vaisseaux sanguins et diminue la production de certaines hormones telles que l'aldostérone et la vasopressine. Les effets qui en résultent sont principalement une diminution de la pression artérielle, de la rétention d'eau et de sel, et du volume sanguin circulant dans l'organisme. En outre, un sartan entraîne une augmentation du débit sanguin au niveau des reins.

Quelles sont les indications d'un sartan ?

Tous les sartans sont indiqués dans le traitement de l'hypertension artérielle chez l'adulte. Certains sartans (candésartan, losartan, olmésartan, valsartan) peuvent être prescrits chez l'enfant dès l'âge de 6 ans. Il existe d'autres indications qui diffèrent en fonction de la molécule prescrite : 

  • Traitement de l'insuffisance cardiaque chronique (en cas d'intolérance aux traitements recommandés en première ligne)
  • Diminution du risque d'AVC en cas d'hypertension chez des patients ayant un ventricule gauche augmenté (au niveau du cœur)
  • Traitement de l'atteinte rénale chez des patients ayant un diabète de type 2 et prenant un médicament antihypertenseur
  • Traitement préventif des conséquences cardiovasculaires chez les patients ayant une maladie cardiovasculaire qui obstrue un vaisseau sanguin ou ayant un diabète de type 2 associé à une affection d'un organe

De manière générale, le recours aux sartans est envisagé dans l'insuffisance cardiaque ou en cas d'intolérance voire de contre-indication aux inhibiteurs de l'enzyme de conversion appelés IEC (autres médicaments utilisés en cardiologie et moins coûteux que les sartans). Une intolérance aux IEC se manifeste par une toux excessive.

Quelle est la liste des différents sartans ?

Les sartans actuellement commercialisés en France sont : 

  • Le candésartan (Atacand®, Kenzen®)
  • L'irbésartan (Aprovel®)
  • Le losartan (Cozaar®)
  • L'olmésartan (Alteis®, Olmetec®)
  • Le telmisartan (Micardis®, Pritor®)
  • Le valsartan (Tareg®)

Des génériques sont également disponibles, excepté pour l'olmésartan. Plusieurs spécialités commerciales comportent un sartan associé à une autre molécule (inhibiteur calcique, diurétique). C'est le cas par exemple de Coaprovel (irbésartan + hydrochlorothiazide), Exforge® (valsartan + amlodipine), Twynsta® (telmisartan + amlodipine). Leur prescription est envisagée lorsque le sartan seul n'est pas suffisamment efficace. Tous les médicaments contenant de l'olmésartan (seul ou en association) ne sont plus remboursés en raison du risque de maladie intestinale grave pouvant conduire à une hospitalisation en réanimation. Ce risque n'a pas été mis en évidence avec les autres sartans.

Quels sont les effets secondaires des sartans ?

En fonction du sartan et de l'indication thérapeutique, les effets secondaires ne sont pas les mêmes et ne surviennent pas à la même fréquence. Généralement, les plus fréquemment rapportés avec les sartans sont des étourdissements, des vertiges et des maux de tête. Plus rarement, une toux et une éruption cutanée ont été observées. À noter que ces effets sont très fréquents chez les enfants traités par du candésartan. En outre, une insuffisance rénale, un excès en potassium, une diminution des globules blancs, une hypotension peuvent survenir. Ces effets sont fréquents avec le losartan et l'irbésartan, mais plus rares avec l'olmésartan. Par ailleurs, les sartans peuvent entraîner une réaction anaphylactique grave appelée angioœdème bradykinique. Cet effet indésirable est très rare mais peut engendrer de graves conséquences comme une asphyxie (en cas de localisation au niveau du larynx) et conduire au décès. Les symptômes se manifestent par une apparition violente d'œdèmes au niveau du visage, de la langue, de la bouche et de la gorge. À l'instauration du traitement, une surveillance accrue de ces symptômes est requise. En cas de survenue, il sera interrompu et contre-indiqué à vie.

Quelles sont les contre-indications des sartans ?

Les sartans sont contre-indiqués en cas d'allergie à l'un des composants du médicament. L'administration est formellement proscrite au cours du 2ème et du 3ème trimestre de la grossesse, et déconseillée au 1er trimestre. Le losartan, le candésartan et le telmisartan ne doivent pas être administrés en cas d'insuffisance hépatique sévère. En outre, la prise d'olmésartan et de telmisartan est contre-indiquée chez les patients présentant des voies biliaires obstruées.

Sources : 
- Base de données publique des médicaments
- Pharmacologie.org
- Angioedème bradykinique : penser aux inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC) mais aussi aux antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II (sartans) et aux gliptines, ANSM, 30/12/2020

Types de médicaments