Les 11 symptômes d'alerte d'une méningite

Des cas de méningites ont été signalés chez des adultes ayant fréquenté une boîte de nuit à Strasbourg début novembre. Mal de tête, nuque raide : liste des symptômes typiques d'une méningite à identifier pour appeler vite le 15.

Les 11 symptômes d'alerte d'une méningite
© metamorworks - stock.adobe.com

[Mise à jour le 1er décembre 2022 à 10h40] Plusieurs cas de méningites ont été signalés chez des adultes ayant fréquenté une boîte de nuit à Strasbourg début novembre. L'ARS invite les personnes fréquentant régulièrement les lieux festifs de ce quartier à surveiller les symptômes évocateurs de la méningite et à appeler le 15 en cas de doute, rapporte France Bleu Alsace. Elle n'évoque pas d'épidémie à ce stade. La méningite est une infection des méninges, membrane entourant le cerveau et la moelle épinière., Elle peut survenir à tout âge, mais se déclare principalement chez le nourrisson de moins d'un an et l'adolescent. A la différence des méningites virales qui sont généralement bénignes, les méningites bactériennes sont des infections très graves, mortelles dans 10% des cas. Tour des symptômes avant-coureurs avec le Dr Muhamed-Kheir Taha, directeur du Centre National de référence des méningocoques à l'Institut Pasteur. 

1. Des maux de tête intenses

"Des maux de tête intenses et violents sont l'un des signes typiques d'un début de méningite, aussi bien chez l'enfant que chez l'adulte. Ces céphalées sont exacerbées par une exposition au bruit et à la lumière et ne sont pas calmées par des antidouleurs classiques", décrit le Dr Taha. En revanche, les maux de tête sont difficiles à détecter chez l'enfant en bas âge, qui n'est pas encore capable de s'exprimer. Une céphalée qui persiste et ne disparaît pas grâce à des médicaments est un signe à ne pas négliger : il est important de consulter un médecin. 

2. La nuque raide

"La raideur de la nuque indique une contracture de défense des muscles de la nuque lors d'une inflammation des méninges. Elle est accompagnée de douleurs permanentes, pouvant être parfois insupportables", explique le Dr Taha. Consultez un médecin en urgence.  

Chez l'enfant, l'adolescent et l'adulte, une nuque raide associées à des douleurs insupportables est l'un des symptômes typiques de la méningite. 

Chez le nourrisson et le bébé, au contraire, une nuque molle -et non raide comme chez les plus âgés- ainsi qu'une fontanelle bombée (espace membraneux entre les os du crâne encore non attachés les uns aux autres chez le nouveau-né) sont des signes d'alerte.

3. Une hypersensibilité à la lumière

"Une intolérance ou une extrême sensibilité à la lumière naturelle ou artificielle - appelée photophobie- est un signe typique de la méningite chez l'enfant, l'adolescent et l'adulte", indique le spécialiste. Concrètement, un individu souffre de photophobie quand, lorsqu'il regarde une source lumineuse, il a des douleurs oculaires et d'importants maux de tête. La photophobie peut être la manifestation d'une simple migraine ou d'une maladie bénigne, voire dans certains cas d'une méningite. Parlez-en à un médecin.

4. Des vomissements

"En cas de méningite, les vomissements et les douleurs abdominales apparaissent assez tôt, généralement dans les 15 premières heures de l'infection", explique le Dr Taha. Souvent provoqués par des changements de position, ces vomissements "en jet" se déclenchent sans effort et sans rapport avec les repas. En cas de vomissements associés à d'autres symptômes typiques de la méningite (nuque raide chez l'enfant ou l'adulte, nuque molle chez le bébé, céphalées, teint blême, fièvre, hypersensibilité à la lumière...), consultez rapidement un médecin qui pourra poser un diagnostic et envisager un traitement adapté. 

5. Une fièvre qui persiste

"Une fièvre supérieure à 38°C, qui apparaît brutalement, persiste et ne baisse pas est un symptôme à ne pas prendre à la légère, aussi bien chez le bébé que chez l'enfant et l'adulte. Cela ne signifie pas forcément qu'il s'agit d'une méningite, mais il faut y penser, insiste notre expert. On explique souvent aux parents que les 19 premières heures de la méningite ressemblent à une grosse grippe, avec des symptômes similaires : vomissements, fièvre, douleurs abdominales, grande fatigue...Si la fièvre est accompagnée d'autres symptômes typiques de la méningite bactérienne (raideur de la nuque, photophobie, purpura...), appelez le Samu (15 ou 112). 

6. Des douleurs dans les jambes

"Dans les premières heures de certaines méningites bactériennes (types W et C), les douleurs au niveau des jambes, des cuisses ou de la colonne vertébrale (rachialgies) sont à surveiller car elles peuvent être le signe d'une septicémie, explique l'expert. En passant dans le sang, la souche de la bactérie peut entraîner une inflammation des vaisseaux sanguins qui irriguent les jambes, ce qui provoque des douleurs."  Attention, une douleur aux jambes ou aux cuisses n'est pas forcément une manifestation d'une méningite. Elle peut l'être si elle est associée à d'autre signes comme de la fièvre, les extrémités des membres froides, des céphalées ou de la fièvre. 

7. Des mains ou des pieds froids

"Les mains et les pieds très froids, voire gelés, est l'un des signes typiques de la méningite. Ce symptôme apparaît généralement pendant les 15 premières heures et s'accompagne d'une fièvre de plus de 38°C", décrit notre interlocuteur. Si les mains et les pieds de votre enfant sont très froids et que vous n'arrivez pas à les réchauffer dans une couverture ou entre vos mains, consultez un médecin en urgence, surtout s'il a de la fièvre. 

8. Des petites taches rouges

"La méningite bactérienne peut débuter par des symptômes non spécifiques comme de la fièvre ou des vomissements. En revanche, des petites taches rouges ou pourpres sur la peau qui ne disparaissent pas à la pression du doigt peuvent être un signe spécifique de la méningite chez le bébé, l'enfant ou l'adulte et doivent alerter", insiste le Dr Muhamed-Kheir Taha. il peut s'agir d'un purpura fulminans, une septicémie avec des lésions hémorragiques qui s'étendent très rapidement sur la surface de la peau.  Un test simple pour reconnaître un purpura : prenez un verre transparent et pressez le fond du verre sur la tache. Si elle ne disparaît pas, il peut s'agir d'un purpura. Contactez les urgences : ils pourront mettre en place un traitement en urgence à base d'antibiotiques.

9. Un visage blême ou inexpressif

"Un teint blême ou un visage inexpressif sont des signes à surveiller. S'ils sont associés à d'autres symptômes comme de la fièvre ou des vomissements, consultez un médecin", conseille notre interlocuteur. 
► Chez le jeune enfant, des pleurs et des cris aigus inhabituels, un refus de s'alimenter et plus généralement "un enfant qui n'est pas comme d'habitude (teint gris, attitude molle...) peuvent être de véritable signes d'alerte, il est important de se fier à son instinct de parent et d'appeler le 15", précise-t-il. 
► Chez l'adolescent ou le jeune adulte, la méningite est plus difficile à détecter. Un changement de comportement, un repli sur lui-même, un isolement soudain, une tendance à se mettre en chien de fusil dans son lit, accompagnés d'un état général altéré sont des signes à ne pas négliger. Il est conseillé de consulter un médecin. 

10. Une position en "chien de fusil"

"Une position en "chien de fusil", c'est-à-dire couché sur le côté, dos à la lumière, les jambes fléchies et la tête légèrement en arrière, peut être l'un des signes avant-coureurs de la méningite chez l'enfant ou l'adolescent", explique le spécialiste. Observez votre enfant : s'il a souvent la tête en arrière et contractée en extension, cela peut révéler une raideur de la nuque. Mieux vaut rapidement consulter un médecin.

11. Une somnolence

"Un bébé, un enfant ou un adulte qui somnole et qui est plus irritable que d'habitude est à surveiller, indique le Dr Taha. Pour certaines méningites bactériennes ou les méningo-encéphalites virales, on constate des troubles de la conscience plus profonds comme une confusion mentale. C'est plus rare, mais ce sont également des symptômes d'alerte."  Une somnolence associée à d'autres signes typiques de la méningite (céphalées, raideur de la nuque, purpura...) est une urgence médicale. 

Quels sont les signes d'une méningite chez l'enfant ?

► Chez l'enfant en bas âge : des pleurs et des cris aigus inhabituels, une irritabilité anormale, une hypersensibilité au toucher, une fièvre, un refus de s'alimenter et des vomissements, une nuque molle et une fontanelle bombée, un teint gris ou d'aspect "marbré", des extrémités froides.

Quels sont les signes d'une méningite chez l'adulte ?

► Chez l'adulte et l'enfant : des douleurs aux jambes ou aux articulations, une photophobie, une raideur de la nuque, des violents maux de tête, de la fièvre, un visage inexpressif, des vomissements, une confusion ou une somnolence, des extrémités froides et parfois, des convulsions.

Quels sont les signes d'une méningite chez l'adolescent ?

► Chez l'adolescent : signes identiques que chez l'adulte avec en plus : un repli sur soi, un isolement permanent, une grande fatigue et une attitude "en chien de fusil".

Merci au Dr Muhamed-Kheir Taha, directeur du Centre National de référence des méningocoques à l'Institut Pasteur.

Accidents et anomalies du cerveau