Maladies de la gorge : liste, symptômes, traitement

Le mal de gorge est un motif de consultation fréquent qui peut révéler de nombreuses pathologies. Quelles sont les principales maladies de la gorge ? Leurs symptômes ? Comment les traiter ? Le point avec le Dr Bruno Cohen, médecin ORL et chirurgien cervico-faciale à Paris.

Maladies de la gorge : liste, symptômes, traitement
© khosrork-123RF

Quels sont les symptômes des maladies de la gorge ?

Les maladies infectieuses se manifestent essentiellement par de la fièvre, une douleur à la déglutition, des difficultés pour avaler, une rougeur du pharynx (intérieur de la gorge) qui peut être associée ou non à des points blancs, un aspect de fausse membrane et de débris purulents témoignant de l'aspect inflammatoire ou infectieux des muqueuses. "La distinction entre angine rouge et angine blanche n'est pas très importante, elle indique simplement l'aspect plus ou moins blanc du fond de la gorge mais en pratique le traitement reste le même", nuance le Dr Bruno Cohen, médecin ORL et chirurgien cervico-faciale à Paris. Le cancer se traduit principalement par l'apparition d'un bourgeonnement au niveau de la gorge : sur l'amygdale, sur la paroi du pharynx ou sur la langue. Cette lésion n'est pas forcément cancéreuse. "Une biopsie va permettre de faire la différence entre une pathologie bénigne et une pathologie maligne. Dans la gorge, on retrouve de plus en plus de tumeurs qui sont dues au virus HPV, le même qui cause le cancer du col de l'utérus. Il peut être responsable de polypes ou de tumeurs bénignes, soit plus fréquemment de cancers de la gorge", indique le médecin ORL.

Quand et qui consulter ?

"De la fièvre, des difficultés pour avaler, des douleurs à la déglutition, la présence de bourgeonnements dans la gorge doivent amener à consulter.

De la fièvre, des difficultés pour avaler, des douleurs à la déglutition, la présence de bourgeonnements dans la gorge doivent amener à consulter

Une douleur d'oreille constitue également un signe d'alerte car elle peut parfois révéler une pathologie tumorale ou infectieuse au niveau de la gorge", prévient le Dr Bruno Cohen. Un médecin traitant dans un premier temps, qui vous orientera si besoin vers un médecin ORL ou un chirurgien cervico-facial. 

Comment diagnostique-t-on une maladie de la gorge ? 

Le diagnostic est d'abord clinique. Le médecin fait ouvrir la bouche au patient avec un abaisse-langue et une lumière frontale pour regarder l'état du pharynx et des amygdales, observer si c'est rouge, inflammatoire, s'il constate une excroissance au niveau de la gorge. Ce bilan clinique est complété par un examen laryngoscopique, c'est-à-dire avec une source de lumière ou une fibroscopie laryngée qui consiste à passer une fibre optique par le nez pour regarder à l'intérieur de la gorge en passant par derrière le nez.

Quels sont les traitements d'une maladie de la gorge ?

Le traitement est fonction de la cause de la maladie de la gorge. Dans les maladies infectieuses, la première étape consiste à déterminer si l'origine est virale ou bactérienne. Pour cela, on effectue un test d'orientation diagnostic rapide (TROD) qui révèle si c'est positif au streptocoque, la bactérie la plus fréquente et la plus dangereuse au niveau de la gorge, ou si c'est uniquement une angine virale.

"Ce test oriente vers un traitement antibiotique ou non. En cas d'infection virale, un traitement antalgique est prescrit pour traiter la douleur et la fièvre. Des examens complémentaires peuvent également être effectués, notamment un prélèvement bactériologique et mycologique de la gorge en cas de doute ou de résistance au traitement. Il consiste à gratter le fond de la gorge ou l'amygdale puis à mettre en culture le prélèvement pour identifier la bactérie ou le champignon responsable. Il est ensuite testé aux antibiotiques pour adapter le traitement", développe le Dr Bruno Cohen. Dans la pathologie tumorale, dès qu'une tumeur est détectée, un prélèvement histologique est effectué pour déterminer la nature de la lésion (bénin ou malin) et rechercher le virus HPV. "Si c'est un cancer, un bilan d'extension est nécessaire (radios, scanner, IRM) pour voir voir s'il n'y a pas de tumeurs ailleurs, s'il y a des ganglions. Par la suite, le traitement est discuté de façon collégiale avec des oncologues, des chirurgiens, des médecins. Une décision est prise et proposée au patient", détaille le médecin ORL. 

Merci au Dr Bruno Cohen, médecin ORL et chirurgien cervico-faciale à Paris

ORL