Greffe du foie : indication, risques, taux de réussite

La greffe de foie est l'étape ultime à différentes situations : le cancer du foie, les cirrhoses, les maladies des voies biliaires. Elle permet la prise en charge de malades dont le pronostic vital est engagé. Pour mieux envisager cette intervention, le Dr Karim Chaouchi, gastro-entérologue et hépatologue interventionnel, répond à nos questions.

Greffe du foie : indication, risques, taux de réussite
© shidlovski

Définition : c'est quoi une transplantation hépatique ?

Une transplantation hépatique est le remplacement d'un foie malade qui ne fonctionne plus même avec des traitements médicamenteux par un foie ou une partie d'un foie. "Il s'agit d'une transplantation provenant d'un donneur décédé en état de mort cérébrale que l'on implante chez un receveur dont la fonction hépatique ne fonctionne plus", précise le Dr Karim Chaouchi. 

Quelles sont les indications d'une greffe du foie ?

Entre 600 et 1 000 greffes hépatiques sont réalisées en France chaque année. La principale indication est le cancer du foie, le carcinome hépato-cellulaire, qui est une complication de toutes les maladies chroniques du foie, des cirrhoses en général (30 % des interventions). La cirrhose alcoolique, la destruction du foie par l'intoxication alcoolique chronique, est la deuxième indication. Les autres causes de greffe du foie qui sont en baisse sont la cirrhose post-hépatite B et post-hépatite C (soit 20 % des interventions), les maladies rares associées à des cirrhoses (moins de 10 %) comme les hépatites auto-immunes ou certaines maladies biliaires (cholangites sclérosantes primitives ou cirrhoses biliaires primitives). "Il s'agit d'un processus dysimmunitaire qui détruit le foie et qui peut atteindre parfois le stade terminal d'une insuffisance hépatocellulaire et conduira à la greffe de foie", précise le Dr Karim Chaouchi. Il y a des causes exceptionnelles de greffes hépatiques en urgence qui peuvent être due à la consommation excessive de médicaments (paracétamol, par exemple), au développement d'une allergie liée à cette prise thérapeutique, ou à une hépatite aiguë fulminante. "On peut aussi greffer les enfants pour des malformations congénitales", ajoute le Dr Chaouchi.

Qui peut bénéficier d'une greffe de foie ?

La transplantation hépatique peut être réalisée sur des personnes avec un foie malade jusqu'à 70 ans, n'ayant pas d'autres comorbidités : "On va greffer des personnes selon leur âge physiologique, avec un bon état général".

Qui est prioritaire pour une greffe du foie ?

Les patients prioritaires sont souvent ceux pour qui un cancer du foie est dépisté à un stade assez précoce sans autre atteinte métastatique et ceux avec une cirrhose du foie en stade terminal dont le pronostic vital est engagé à court ou moyen terme. Il y a aussi les situations d'urgence des hépatites aiguës fulminantes : les patients perdants très rapidement leur fonction hépatique ou leur foie pour des raisons toxiques dues à la prise de médicaments, dues à des maladies virales ou auto-immunes suraiguës. "Ces derniers seront alors greffés en urgence et en priorité".

Tout le monde peut donner son foie sauf les personnes porteuses d'une maladie infectieuse ou cancéreuse.

Qui peut donner son foie de son vivant ?

On peut donner une partie de son foie de son vivant au sein du cercle familial. En effet, le don repose en grande partie sur la compatibilité du groupe sanguin et elle est plus facile au sein des membres d'une famille. "Le foie est un organe qui se régénère : la partie prélevée va s'hypertrophier, gagner en volume et facilement assumer les fonctions hépato-cellulaires après le retrait d'un lobe par exemple". Tout le monde peut donner son foie sauf les personnes porteuses d'une maladie infectieuse ou cancéreuse. 

Comment se déroule une greffe du foie ?

Deux équipes travaillent en parallèle sur une greffe hépatique. Il y a une équipe qui prélève le foie en bonne santé, en général, sur une personne en état de mort cérébrale. Ce dernier va être transporté dans des conditions optimales à l'équipe qui va se charger de la transplantation. Le receveur sera greffé avec ce foie ou une partie. "On peut en effet greffer deux personnes avec un seul foie". Une greffe hépatique, réalisée dans les centres spécialisés (hôpitaux Beaujon, Georges Pompidou et Paul Brousse en région parisienne), se déroule entre 3 à 6 heures.

Quels sont les risques et complications d'une greffe du foie ?

Toute intervention chirurgicale n'est pas sans risque : en général, la greffe de foie fonctionne dans 80-90 %. Les patients sont hospitalisés pendant 3 à 4 semaines après l'intervention en unité de soins intensifs hépatologiques et seront suivis ensuite très régulièrement.

Quel est le taux de réussite d'une greffe de foie ?

On observe une survie à 1 an de l'ordre de 80-90 % des patients greffés et à 5 ans la survie baisse à 50 %.

Quel est le prix d'une greffe de foie et est-ce remboursé ?

La greffe de foie est prise en charge par la Sécurité sociale et son coût représente 200 à 300 000 euros.

Quel est le temps d'attente d'une greffe de foie en France ?

Le délai d'attente pour une greffe hépatique est de 3 à 6 mois.

Merci au Dr Karim Chaouchi, gastro-entérologue et hépatologue interventionnel, clinique Floréal, Bagnolet et Nogent-sur-Marne.

Opérations