Contraception : liste des méthodes, comment choisir ?

Chargement de votre vidéo
"Contraception : liste des méthodes, comment choisir ?"

Pilules, stérilet, anneau, implant, diaphragme, préservatif... Il existe plusieurs moyens de contraception pour les femmes (et les hommes). Quels sont les plus efficaces ? Les plus utilisés en France ? Comment choisir ? Quels avantages et inconvénients ?

Quels sont les chiffres de la contraception en France ?

Les chiffres de la contraception en France confirment un report de l'utilisation de la pilule contraceptive vers d'autres méthodes depuis 2013. La vente des contraceptifs oraux (progestatifs seuls ou combinés à un estrogène) est en baisse régulière en France depuis 10 ans (environ -12 %), selon les données de vente rapportées par l'ANSM en septembre 2021 ; surtout les contraceptifs oraux combinés (-33%). Par ailleurs, report des prescriptions des pilules contraceptives de 3ème et 4ème génération vers les pilules de 1ère et 2ème génération entamée en 2013 s'est poursuivi.

► L'utilisation des pilules contraceptives de 1ère et 2ème génération représente 86% sur la totalité des contraceptifs oraux combinés vendus. 

► Les femmes et les prescripteurs privilégient les pilules contraceptives qui présentent les risques thromboemboliques veineux (phlébite, embolie pulmonaire) les plus faibles (contraceptifs oraux de 1ère ou 2eme génération contenant du lévonorgestrel associés à un dosage faible en estrogènes (20 μg).

► Les ventes de dispositifs intra-utérins (DIU ou "stérilet") au levonorgestrel (Mirena,Jaydess et Kyleena) et d'implants à l'etonogestrel (Nexplanon) sont stables depuis 10 ans.

► Les ventes de DIU au cuivre sont en nette progression depuis une dizaine d'années, avec un doublement des ventes sur cette période.

► Les ventes des anneaux vaginaux ont diminué depuis dix ans, avec une baisse d'environ 50% (Etoring, Nuvaring).

Définition, types de contraceptifs

Le contraceptif est un objet ou une substance dont le but est d'empêcher une grossesse. La contraception regroupe tous les moyens temporaires et réversibles pour éviter une grossesse. Différents types de contraceptifs existent :

  • ceux qui bloquent l'ovulation comme la pilule, l'anneau vaginal ou le patch contraceptif,
  • ceux qui empêchent la rencontre des spermatozoïdes avec l'ovule, comme le préservatif, le diaphragme ou les spermicides,
  • ceux qui empêchent la nidation de l'œuf, comme le stérilet.

Liste des méthodes contraceptives disponibles en France pour les femmes

La contraception est un ensemble de méthodes permettant à la femme de ne pas tomber enceinte et à un couple de contrôler la naissance d'un enfant. Elles varient selon l'âge de la femme, la vie amoureuse, les pratiques sexuelles, les possibilités d'observance d'un traitement régulier à heure fixe...

Les contraceptifs avec hormones

Les principaux moyens de contraceptions hormonaux sont la pilule, l'anneau vaginal, le patch et l'implant sous-cutané sans oublier le dispositif intra-utérin. La pilule peut combiner l'effet de deux hormones, plus ou moins dosées selon les comprimés : les oestrogènes et la progestérone. Il existe aussi des pilules, appelées progestatives, qui ne contiennent que la progestérone. Elles ont dans les deux cas pour effet de bloquer le processus d'ovulation et d'empêcher la grossesse.

>> Plus d'informations sur les pilules contraceptives

>> Plus d'informations sur les stérilets

• Les contraceptifs sans hormones et méthodes naturelles

>> Voir d'autres moyens de contraception

• La contraception d'urgence

La contraception définitive : la stérilisation

Comment changer de contraception ?

Que choisir la première fois ?

Contraception masculine : préservatif, vasectomie

Le préservatif constitue le principal moyen de contraception masculine. Il empêche la rencontre entre les spermatozoïdes et l'ovocyte, rendant impossibles l'ovulation et la grossesse. La vasectomie est une chirurgie qui consiste à sectionner les canaux transportant le sperme et qui entraîne une stérilisation définitive.

Il existe également des traitements hormonaux (pilules, injections, gels) qui empêchent la maturation des spermatozoïdes. La méthode hormonale qui consiste à administrer de la testostérone associée à de la progestérone pour entraîner une infertilité masculine n'est pas utilisée à cause de ses effets secondaires à long terme : baisse de la libido, acné, augmentation du risque de cancer de la prostate.

Source : Contraception : où en sommes-nous ? ANSM 25/09/2021