Dentifrice sans fluor : un danger pour les dents !

L'Union française pour la santé bucco-dentaire recommande de ne pas utiliser de dentifrices sans fluor. Ces produits augmenteraient le risque de caries chez l'adulte et chez l'enfant. Quels sont les bienfaits du fluor ? Quelle est la dose journalière recommandée ? Comment bien choisir son dentifrice ? Eclairage.

Dentifrice sans fluor : un danger pour les dents !
© kenishirotie - 123RF

De plus en plus de dentifrices sans fluor, dans lesquels le fluor est parfois remplacé par des huiles essentielles ou par d'autres substances naturelles, sont disponibles dans les grandes surfaces et parapharmacies. Pourtant, selon l'Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD), ces produits seraient mauvais pour les dents et favoriseraient l'apparition de caries. Dans un communiqué daté du mardi 25 août, elle met en garde les autorités et les usagers sur le risques de caries aussi bien chez les enfants, que chez les adultes, s'ils utilisent ce type de dentifrice. 

Quels sont les bienfaits du fluor sur les dents ?

Le fluor est un élément chimique qui entre dans la composition des dentifrices afin d'agir comme un agent anti-caries. En 1947, deux pharmaciens, Danier Carlier et Jean-Jacques Goupil, ont mis sur le marché les premiers dentifrices fluorés. Progressivement, d'autres fabricants ont incorporé cet oligo-élément dans la formule de leurs dentifrices. Le fluor reste l'actif anti-caries le plus efficace. S'en priver revient à réduire ses chances de rester en bonne santé bucco-dentaire, insiste l'UFSBD. 

Quel est le mécanisme d'action du fluor ?

Qu'il soit minéral (fluorure de sodium, monofluorophosphate de sodium...) ou organique (Olaflur), le fluor - et notamment les ions fluorure, très actifs - contribuent à réduire de façon considérable la prévalence de la carie dentaire chez l'enfant comme chez l'adulte. Ces ions agissent sur différents niveaux : 

→ Par effet antiseptique contre les germes cariogènes (Streptococcus mutans, par exemple), responsables des caries. Le fluor permet de dégrader la plaque dentaire, composée de ces bactéries, au niveau de l'émail. Si elles ne sont pas supprimées, les bactéries de la plaque dentaire transforment les sucres ingérés en acides, favorisant la survenue de caries. 

En renforçant l'émail dentaire. Le fluor, présent dans le dentifrice, renforce celui-ci, le rendant plus résistant aux attaques acides lors de chaque prise alimentaire solide ou liquide. Le fluor assure ainsi un rôle protecteur majeur pour les dents.

→ En inversant le processus de la carie. Les études scientifiques récentes ont montré que le fluor avait la capacité de stopper la progression de la maladie carieuse et même d'inverser le processus carieux, grâce à une reminéralisation des surfaces lésées, au premier stade de la carie.

Quelle dose de fluor par jour ?

"Du point de vue de la réglementation, les ions fluor sont limités dans les cosmétiques à la dose de 0,15 % (soit 1500 ppm, unité entérinée par l'usage dans le domaine bucco-dentaire)", rassure l'Union Française pour la Santé bucco-dentaire dans son communiqué.

recommandations dose de fluor par âge par jour
Recommandations de l'UFSBD en matière de fluor dans les dentifrices © Union Française pour la Santé bucco-dentaire

Quels dangers si on ingère trop de fluor ?

Selon l'UFSBD, les risques d'intoxication chroniques sont faibles. Ils sont essentiellement dus à un mésusage (ingestion de forte quantité de dentifrice en particulier par des enfants qui ne sont pas en âge de le recracher ou dans des situations psychiatriques particulières). Un excès de fluor peut néanmoins entraîner une fluorose dentaire, particulièrement chez l'enfant, qui se caractérise par l'apparition de taches sur les dents qui deviennent alors blanchâtres ou brunes. Utilisé de manière raisonnée et en suivant les recommandations de votre dentiste, il n'y a pas de danger. Pour les enfants, un dentifrice un peu moins dosé en fluor (1 000 ppm de fluor pour les moins de 6 ans) est recommandé. "Le dentiste peut également réaliser un bilan individualisé des apports en fluor (via l'alimentation, l'eau...) afin de déterminer le risque carieux de l'enfant et lui prescrire, si besoin, une supplémentation en fluor", nous confiait Virginie Saint-Marc, porte-parole du ministère de la Santé, lors d'une précédente interview.

Comment bien choisir son dentifrice ?

Les dentifrices sont l'allié indispensable d'une bonne santé bucco-dentaire. Ils doivent être choisis rigoureusement :

  • Sans risque particulier de carie, optez pour un dentifrice "classique" dosé entre 1 000 et 1 450 ppm de fluor, soit la concentration optimale pour la plupart d'entre nous (à partir de l'âge de 6 ans). 
  • Si vos dents sont cariées, infectées ou jaunies, optez pour un dentifrice spécialisé, prescrit par votre dentiste. Celui-ci pourra être enrichi en fluor par exemple et répondre à vos besoins bucco-dentaires. 
  • Évitez les dentifrices trop "polissant", comme ceux au charbon végétal qui peuvent endommager l'émail. Vous pouvez opter pour un dentifrice pour dents sensibles.
  • Évitez les dentifrices qui contiennent du E171 (dioxyde de titane), un colorant blanc qui pourrait avoir des effets cancérigènes. 

En savoir plus sur "Comment choisir son dentifrice ?" :

Source : "Fluor et Prévention dentaire : rétablissons les faits, XXe colloque national de santé publique de l'UFSBD, sous le patronage du Ministère des Solidarités et de la Santé.