Pétard du 14 juillet : que faire en cas d'accident ?

Bison, démon, tigre, mammouth... L'utilisation de pétards augmente le 14 juillet, non sans risques ! Une mauvaise utilisation peut entraîner des blessures allant de la brûlure à l'amputation. Conseils et précautions avec le Dr Olivier Menouillard, chirurgien de la main.

Pétard du 14 juillet : que faire en cas d'accident ?
© 123RF-nevodka

Synonyme de fête, le 14 juillet peut aussi virer à la catastrophe par manque de prudence. Chaque année, de nombreux accidents surviennent lors de l'utilisation de pétards, notamment au niveau des mains. Avec des conséquences parfois très lourdes similaires à des blessures de guerre. Quels sont les plus fréquents ? Que faire en cas de brûlure ? De membres arrachés ? Quelles précautions en prévention ? Interview du Dr Olivier Menouillard, chirurgien de la main au Centre SOS Mains de l'Hôpital privé Pays de Savoie.

Quelles sont les blessures que vous observez le plus, liées à l'utilisation de pétards ?

Dr Olivier Menouillard : Souvent ce sont des lésions assez limitées. Cela va de la brûlure de degré 1, 2, 3 voire plus et puis après on arrive sur des plaies plus importantes. Un pétard, c'est comme une grenade, l'explosion produit des dégâts. Elle va pouvoir enlever un bout de doigt ou carrément un doigt ou une partie de la main ou carrément la main. La déflagration peut aussi entraîner des fractures. La lésion peut ne pas paraître trop grave de l'extérieur avec la main gonflée par exemple et à la radio c'est plus grave que prévu. Les pétards peuvent aussi faire des dégâts au niveau des yeux.

Qui sont les principales victimes ?

Dr Olivier Menouillard : C'est plutôt des jeunes, des adolescents. Ils mettent 3-4 pétards ensemble, veulent tout allumer en même temps et tiennent ça dans leurs mains. Parfois aussi, ils bricolent des explosifs qu'on trouve par exemple dans l'agriculture et ça peut faire de gros dégâts. On a aussi le cas du pétard qui n'explose pas alors qu'il y a encore le bout de mèche à l'intérieur, au moment où la personne l'attrape pour le relancer, il explose.

Que faire si on est victime d'un accident de pétard ?

Dr Olivier Menouillard : Ça dépend de l'intensité de la plaie. Si c'est une main avec un doigt amputé ou une main à moitié arrachée, il faut mettre un linge le plus propre possible tout de suite autour, emballer et mettre la main en l'air, au-dessus de la tête. Là, en général, l'hémorragie s'arrête. Après il faut aller aux Urgences les plus proches qui peuvent ensuite vous adresser à SOS Mains ou y aller directement si le SOS Mains n'est pas très loin. S'il y a quelque chose à récupérer, on le met dans un sac plastique, toujours le plus propre possible, et on place le membre au frais mais pas en contact direct avec la glace parce que la glace va brûler. Une brûlure par le froid altère les tissus et peut rendre compliqué une réimplantation, En cas de simple brûlure, on met sous l'eau froide pendant un quart d'heure. Cela peut paraître long mais quand vous avez une brûlure, elle ne se fait pas immédiatement, elle va continuer à détruire les tissus pendant quasiment un quart d'heure. On ne met pas de glace non plus sur une brûlure, mais uniquement de l'eau froide le temps que ça refroidisse et après on va consulter les Urgences si besoin. 

>> Trouvez le SOS Mains le plus proche de chez vous.

Quels conseils pour éviter l'accident quand on veut utiliser des pétards ?

Dr Olivier Menouillard : Déjà, on se contente des pétards autorisés en France et on suit bien les consignes de sécurité écrites sur les emballages. Les pétards restent des engins explosifs, il ne faut pas l'oublier. On ne doit pas faire de bricolage avec.

Connaître les types de pétards

La réglementation distingue quatre catégories d'articles classées selon leur niveau de dangerosité et de nuisance sonore : F1, F2, F3 et F4. Un âge est requis pour la vente de pétards en fonction de ces niveaux :

  • catégorie F1 : 12 ans* (utilisation possible dans des espaces confinés, y compris à l'intérieur d'immeubles d'habitation).
  • catégorie F2 : 18 ans (utilisation à l'air libre dans des zones confinées) .
  • catégorie F3 : 18 ans (utilisation à l'air libre dans de grands espaces ouverts).
  • catégorie F4 : 18 ans (réservée aux personnes ayant des connaissances particulières). 

*des arrêtés municipaux ou préfectoraux peuvent interdire la vente d'artifices aux mineurs non accompagnés ou en limiter la vente.

Que dit la loi sur l'utilisation de pétards en France ?

Sur son site, la préfecture de police rappelle que :

  • L'utilisation des artifices de divertissement est interdite la nuit, dans les zones urbanisées, à partir de 19h00 jusqu'au lever du jour.
  • L'utilisation des artifices de divertissement, toutes catégories confondues, est interdite sur la voie publique ou en direction de la voie publique, dans tous les lieux où se fait un rassemblement de personnes et dans les immeubles d'habitation ou en direction de ces derniers.
  • L'acquisition d'artifices de divertissement conçus pour être lancés par un mortier n'est autorisée qu'aux professionnels.

PRÉCAUTIONS LORS DE L'UTILISATION DE PÉTARDS   

  • Acheter des pétards avec le marquage CE.
  • Se méfier des produits vendus sur Internet.
  • Les pétards doivent être accompagnés d'un mode d'emploi en français, des limites d'âge, de la catégorie et des précautions d'utilisation (distance de sécurité, utilisation en intérieur ou à l'extérieur).
  • Avertissez les enfants sur les dangers des pétards : chaque année, des doigts sont arrachés lors de jeux qui consistent à garder le plus longtemps possible un pétard allumé dans la main.
  • Tenez compte des conditions météorologiques : de nombreux incendies sont imputables à un vent fort qui entraîne des débris d'artifices enflammés dans des herbes sèches et provoquer un incendie.

Pétard du 14 juillet : que faire en cas d'accident ?
Pétard du 14 juillet : que faire en cas d'accident ?

Sommaire Blessures et pétards Personnes à risque Que faire en cas de blessure ? Eviter l'accident Types de pétards  Loi et pétards en France Synonyme de fête, le 14 juillet peut aussi virer à la catastrophe par manque...