Subluxation du genou : symptômes, durée et traitements

La subluxation du genou est une instabilité rotulienne récidivante. Lorsque celles-ci se répètent, cela peut conduire à une luxation complète. Explications avec le Dr Monique Quillard, médecin généraliste.

Subluxation du genou : symptômes, durée et traitements
© PORNCHAI SODA - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'une subluxation rotulienne ?

La luxation désigne un déplacement d'une surface articulaire par rapport à une autre ; il s'opère ainsi une rupture de continuité articulaire, comme si l'articulation se "déboitait". Dans le cas d'une subluxation, la perte de contact n'est pas totale. En ce qui concerne le genou, ces deux phénomènes sont possibles et concernent essentiellement la patella, nouveau nom de la rotule. Cette luxation de la rotule est favorisée par une instabilité rotulienne fréquemment due à une anomalie anatomique, à savoir une rotule trop haute, pas assez centrée, ou la trochlée, zone avec laquelle elle s'articule au niveau du fémur, trop plate ou anormale. L'instabilité rotulienne est dans la majorité des cas constitutionnelle et se manifeste dès l'adolescence.

Symptômes

Les signes de la subluxation du genou sont les suivants :

  • Un craquement
  • Une douleur au niveau du genou
  • Une rotule décentrée, de localisation anormale
  • La sensation d'avoir une rotule anormalement mobile
  • Un gonflement du genou
  • Des difficultés à la marche.
  • La subluxation est souvent récidivante. 

Causes

Cette instabilité rotulienne concerne le plus souvent les personnes hyperlaxes, comme les femmes et les adolescents. "Mais elle peut aussi se produire au cours de la pratique sportive avec une lésion des ligaments du genou, explique le Dr Monique Quillard, médecin généraliste. Elle peut être la conséquence d'anomalies anatomiques de l'articulation fémoro-patellaire : une rotule trop haute ou trop latérale, des ligaments hyperlaxes, une trochlée trop plate ou un déficit musculaire".

Durée d'une subluxation du genou

"Il en résulte une instabilité et le phénomène peut se reproduire en cas de traumatisme même peu violent. Petit à petit ces traumatismes vont entrainer des lésions ligamentaires et une luxation rotulienne. Le délai dépend des patients et de la cause", précise le Dr Quillard.

Diagnostic

Le diagnostic de la subluxation du genou est clinique, posé lors de l'examen du genou qui retrouve les signes précités. Une radiographie est souvent pratiquée pour préciser les anomalies osseuses. Dans certains cas, le recours au scanner est nécessaire. Rendez vous chez votre médecin traitant, un médecin du sport, un orthopédiste ou aux urgences si les douleurs sont trop fortes. 

Que faire, comment soigner : traitements et exercices kiné

En cas de subluxation du genou, la rotule doit être remise en place, ce qui peut se faire parfois spontanément : il suffit pour cela d'allonger doucement et très progressivement le genou pour que la rotule reprenne sa place. Mais parfois, la manipulation d'un médecin s'avère nécessaire. Rendez vous alors aux urgences. Un traitement à base d'antalgique vous sera également prescrit.
Par la suite, des exercices de kinésithérapie sont nécessaires afin de renforcer les muscles de la cuisse et ceux entourant le genou, afin de prévenir les risques de récidives. Le taux de récidive se monte à 50 % selon notre expert. 

Opération : dans quels cas ?

En cas d'épisodes de subluxation ou de luxation récidivants, une prise en charge chirurgicale sera fréquemment nécessaire pour corriger l'anomalie anatomique, s'il y en avait une, ou de reconstruire le ligament endommagé. "Elle a pour but de repositionner la rotule, parfois de corriger sa forme, au besoin, de la visser par deux vis, afin de l'aider à retrouver sa place et faire en sorte qu'elle ne bouge plus", indique le Dr Quillard.

Reprise du sport : au bout de combien de temps ?

Après l'intervention, un arrêt au minimum de 4 à 6 semaines, en fonction de l'activité professionnelle est nécessaire avant de reprendre l'activité physique. La pratique sportive adaptée, pourra être reprise après avis médical après 3 mois environ. En prévention de cet accident, le port d'une genouillère peut être utile lors de vos pratiques sportives. Elle a pour but de maintenir la rotule dans le bon axe.

Merci au Dr Monique Quillard, médecin généraliste.

Blessures