Mon enfant est allergique aux pollens !

Le Réseau national de surveillance aérobiologique a classé 11 départements en risque d'allergie au pollen "très élevé", principalement dans le Sud de la France. Votre enfant éternue, a le nez qui coule, les yeux qui démangent ? Pierrick Hordé, allergologue et co-auteur du Livre Noir Des Allergies nous livre ses conseils.

Mon enfant est allergique aux pollens !
© mbt

Onze départements du Sud de la France sont classés à un niveau de risque "très élevé" lié aux pollens de cyprès. "Dans le Sud-Ouest, le risque est de niveau élevé pour les pollens de cyprès, moyen pour les pollens d'aulne et de noisetier et faible pour les pollens de graminées et de peuplier. Sur le reste de la France ce sont essentiellement les pollens de noisetier et d'aulne qui sont responsables d'un risque d'allergie variant entre le niveau faible et localement le niveau élevé pour certains départements comme ceux d'Ile de France", précise le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (R.N.S.A.) dans son dernier bulletin. Si votre enfant a le nez qui coule, les yeux qui grattent… Il est peut-être allergique aux pollens comme près d’un enfant sur cinq en France. "Le nombre d’enfants allergiques augmente car il y a de plus en plus de pollens chaque année", affirme le Dr Pierrick Hordé*, allergologue et co-auteur du Livre noir des allergies. "Les enfants peuvent être allergiques aux pollens à partir de 6/7 ans. Ce n’est toutefois pas impossible qu’ils le soient plus tôt."

Rhinite, conjonctivite, eczéma…

Pour que les pollens soient allergisants, il faut qu’ils soient légers, abondants dans la région et transportés par le vent. Les pollens ayant ces caractéristiques entrent ainsi naturellement en contact avec les muqueuses respiratoires et oculaires. Ils sont alors responsables de divers symptômes que l’on retrouve aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte. "Les personnes allergiques vont avoir le nez bouché, qui coule ou qui gratte et des éternuements. Ce sont en fait les symptômes d’une rhinite. Celle-ci peut être accompagnée d’une conjonctivite", explique l’allergologue. L’enfant a alors les yeux qui le démangent et a l’impression d’avoir des grains de sable sous ses paupières. Le Dr Hordé ajoute : "il peut parfois tousser. Dans ce cas, c’est un signe d’apparition de l’asthme et il faut être particulièrement vigilant. C’est aussi possible, bien que plus rare, qu’il ait de l’eczéma et/ou des plaques d’urticaire."

Consulter un allergologue

"Lorsqu’un enfant est allergique aux pollens, cela passe souvent inaperçu la première année. C’est généralement l’année suivante que les parents s’en rendent compte. Ils ne doivent pas hésiter à consulter un allergologue dès que les symptômes commencent à s’aggraver, surtout lorsque l’enfant présente une gêne respiratoire", conseille le médecin.

Des traitements adaptés aux enfants

Il existe différents traitements avec des doses spécialement adaptées aux enfants pour soigner une allergie aux pollens. "Des médicaments anti-histaminiques et anti-inflammatoires pour le nez sont généralement prescrits. Des médicaments pour l'asthme peuvent être nécessaires en cas d'épisodes de toux. Après avoir fait un bilan allergologique, un enfant peut par ailleurs faire une désensibilisation, et ce dès 5 ans", précise Pierrick Hordé.

Aérer tôt, éviter le sport, rincer les cheveux…

Pour limiter les dégâts d’une allergie aux pollens, il y a quelques précautions à prendre. "Il faut tout d’abord penser à aérer tôt, vers 8/9 heures, les pièces de la maison. Lorsque l’enfant sort, faites-lui porter un chapeau et des lunettes pour éviter ou atténuer une conjonctivite et rincez-lui les cheveux tous les soirs afin d'en éliminer les pollens. L’enfant doit également éviter de faire du sport surtout s’il y a un grand pic de pollinisation. S’il est très gêné ou qu’il a de l’eczéma, il doit par exemple éviter de se baigner dans une piscine. Le chlore et les choloramines risquent en effet d’aggraver son état. C’est aussi important de nettoyer ses yeux et son nez avec du sérum physiologique." Des gestes simples qui soulageront votre enfant.

*Pierrick Hordé est co-auteur du Livre noir des allergies aux éditions L'Archipel. Propos reccueillis en 2015.

Lire aussi

Mon enfant est allergique aux pollens !
Mon enfant est allergique aux pollens !

Onze départements du Sud de la France sont classés à un niveau de risque "très élevé" lié aux pollens de cyprès. "Dans le Sud-Ouest, le risque est de niveau élevé pour les pollens de cyprès, moyen pour les pollens d'aulne et de noisetier et faible...