John Fitzgerald Kennedy : la maladie d'Addison

John Fitzgerald Kennedy © CNP/AdMedia/SIPA - Kennedy
Déjà dès sa naissance, John F. Kennedy (JFK) est très fragile : il attrape toutes les infections et maladies qui passent. Il souffre constamment de diarrhées et autres problèmes intestinaux, son dos lui fait déjà très mal. Des années plus tard, alors que le jeune homme est entré en politique et qu'il a fondé une famille, il est atteint de la maladie d'Addison, souvent fatale à l'époque. Ses glandes surrénales fonctionnent mal et entraînent des déficits importants, qui provoquent notamment de l'ostéoporose : ses os cassent facilement, son dos part en miettes, avec des douleurs intolérables à la clé. John Fitzgerald Kennedy est tué d'une balle dans la tête le 22 novembre 1963, alors qu'il fait campagne pour sa réélection au Texas.