Napoléon : un cancer de l'estomac ?

Napoléon © MARY EVANS/SIPA
Né à Ajaccio, Napoléon rejoint le continent pour y suivre des études militaires. C'est d'abord sur le terrain qu'il va se distinguer et ce, malgré une santé déjà fragile. Depuis quelques années, il a enchaîné différentes maladies, notamment le paludisme, qui l'ont affaibli. Alors qu'il multiplie les conquêtes militaire, le jeune Bonaparte est contraint de rentrer en France. Il est amaigri, fiévreux et a le teint très jaune. Il tousse et souffre de points de côté. Son médecin lui diagnostique une infection des organes respiratoires mais ses soins ne parviendront pas à remettre le jeune Bonaparte complètement d'aplomb. Il meurt en mai 1821 dans des conditions qui font, aujourd'hui encore, débat : un empoisonnement progressif à l'arsenic ou un cancer de l'estomac métastasé.