Luminothérapie et santé : cancer, acné, sommeil, comment faire ?

La luminothérapie est une thérapie utilisant la lumière. Elle a prouvé son efficacité pour traiter les épisodes dépressifs, les troubles du rythme veille/sommeil, et d'autres indications sont en cours d'étude. Liste des bienfaits santé avec le Pr Patrice Bourgin, neurologue.

Luminothérapie et santé : cancer, acné, sommeil, comment faire ?
© aksakalko-123RF

Définition : qu'est-ce que la luminothérapie ? 

La luminothérapie qui fait partie des photothérapies (thérapies par la lumière) est un traitement consistant en l'exposition quotidienne des yeux d'une personne à une source lumineuse artificielle dépourvue d'infrarouges (IR) et d'ultraviolets (UV) à l'aide de lampes. "La luminothérapie renvoie aux effets de la lumière" informe le Pr Patrice Bourgin, neurologue et responsable du centre des troubles du sommeil au CHU de Strasbourg et d'une équipe de recherche CNRS à l'Institut des Neurosciences à Strasbourg. La lumière a des effets indirects et des effets directs sur notre organisme. "Elle a des effets indirects sur notre horloge biologique et sur la régulation des rythmes veille/sommeil et des effets directs sur un grand nombre de paramètre physiologiques et comportementaux, comme la fréquence cardiaque ou l'humeur et l'attention : les anglo-saxons utilisent le terme "alertness", que l'on peut traduire par vigilance, performance de l'éveil. La lumière a des effets bénéfiques sur la cognition, sur la mémoire de travail. La lumière agit également la nuit en supprimant la production de mélatonine qui est une hormone synthétisée la nuit et permet de synchroniser notre rythme veille sommeil et nos rythmes biologiques". A savoir : la luminothérapie n'est pas remboursée par la Sécurité Sociale.

Quels sont ses bienfaits de la luminothérapie pour la santé ? 

"La lumière a des effets sur la physiologie et sur la santé mentale" enseigne le Pr Patrice Bourgin. "Ses effets dépendent de l'intensité de la lumière, de l'horaire d'exposition, de la durée de celle-ci et du spectre de lumière (longueurs d'onde)" détaille le Pr Bourgin. La longueur d'ondes est mesurée en nanomètres. "Les indications médicales les plus établies de la luminothérapie sont la dépression, notamment celle s'accompagnant de retard de phase, les troubles du rythme circadien, l'insomnie, les maladies neuro-dégénératives comme Alzheimer et Parkinson, avec un intérêt dans le cadre des comorbidités (élément dépressif de ces maladies, troubles du sommeil" informe le Pr Bourgin. La luminothérapie se fait avec des lampes validées de luminothérapie à domicile. Un schéma de traitement standard est de s'exposer quotidiennement à 10 000 Lux pendant 30 minutes ou 5000 lux pendant une heure. "Il existe aujourd'hui des lunettes de luminothérapie qui ont l'avantage de pouvoir être utilisées en ambulatoire dans la vie au quotidien" indique le Pr Bourgin. "Les autres indications médicales de la luminothérapie sont en cours d'évaluation" précise-t-il. Les effets de la lumière sont aussi utilisés pour traiter certaines maladies dermatologiques (acné, psoriasis…) : on parle de photothérapie

Quels sont les bienfaits de la luminothérapie contre le cancer ? 

Les bénéfices de la luminothérapie dans le cadre du cancer ne sont pas encore validés par des preuves scientifiques. Il existe des recherches notamment sur l'intérêt de la luminothérapie dans la gestion de la fatigue persistante chez les personnes ayant été traitées par un cancer et sur la gestion des symptômes dépressifs dans le cadre de cancers. La photothérapie dynamique (PDT), elle, est proposée en traitement de certains cancers (notamment des cancers superficiels de la peau).  La photothérapie dynamique est un traitement qui repose sur l'interaction entre un photosensibilisateur et une source lumineuse de longueur d'onde adaptée au spectre d'absorption du photosensibilisateur. Cette interaction, en présence d'oxygène, entraîne la formation de radicaux libres permettant la destruction des lésions.

Quels sont les bienfaits de la luminothérapie contre l'acné ? 

La photothérapie dynamique et l'exposition à la lumière bleue pourraient constituer des traitements pour les acnés réfractaires au traitement. Cependant, l''efficacité des traitements par photothérapie dynamique et lumière bleue de l'acné n'est pas validée.

Quels sont les bienfaits de la luminothérapie contre les douleurs articulaires ? 

La photothérapie à infrarouge pourrait aider à soulager les douleurs articulaires, dont celles de l'arthrose. Les effets de la luminothérapie sur les douleurs articulaires sont en cours d'évaluation. "La luminothérapie a fait la preuve de son efficacité dans le soulagement des troubles non-moteurs de la maladie de Parkinson et des symptômes de la maladie d'Alzheimer" indique le Pr Bourgin.

Quels sont les bienfaits de la luminothérapie contre la dépression ? 

Une des indications reconnues de la luminothérapie est la pris en charge des épisodes dépressifs. "Notre équipe a publié après méta-analyse (composition et synthèse d'études) une étude concluant que la luminothérapie était aussi efficace que les anti-dépresseurs de référence et que l'association de la luminothérapie et des anti-dépresseurs était plus efficace que les anti-dépresseurs seuls ou la luminothérapie seule" nous apprend le neurologue, dont l'équipe souhaiterait que la luminothérapie devienne un traitement de première intention de la dépression au même titre que les antidépresseurs. "La luminothérapie n'a pas les effets secondaires des anti-dépresseurs" souligne le Pr Bourgin. La luminothérapie semble particulièrement indiquée dans les dépressions avec retard de phase (personnes qui se couchent très tard et se lèvent très tard). "Des travaux à plus large échelle sont en cours afin de préciser quelles sont les modes d'administration les plus adaptées de la luminothérapie à la dépression et pour quels types de patients" annonce le neurologue.

Quels sont les bienfaits de la luminothérapie contre le psoriasis ? 

Deux types de photothérapie sont utilisés dans la prise en charge du psoriasis sévère : la photothérapie UVB et la PUVAthérapie. La photothérapie U.V.B est un traitement consistant en l'irradiation du corps par des rayons ultraviolets B (UVB) sans prise de médicament photosensibilisant. La PUVAthérapie, elle, est un traitement qui consiste en l'irradiation du corps par des rayons ultraviolets A (UVA) après la prise d'un médicament photosensibilisant. C'est l'effet anti-prolifératif et l'effet immunomodulateur de l'exposition aux UV qui explique les effets bénéfiques sur le psoriasis. 

Quels sont les bienfaits de la luminothérapie pour le sommeil ?

La luminothérapie a des bénéfices dans la prise en charge des troubles circadiens (troubles veille/sommeil : avance de phase (le sommeil survient tôt dans la soirée avec un réveil précoce dans la nuit) et retard de phase (le sommeil survient tard et le réveil est tardif). "Des études importantes sont en cours sur luminothérapie et insomnie" enseigne le Pr Bourgin. "Une méta-analyse permet déjà de voir un effet bénéfique de la luminothérapie sur l'insomnie, qui dépend de l'intensité de la lumière et du mode d'administration" analyse-t-il.

Quels sont les dangers et effets secondaires de la luminothérapie ? 

La luminothérapie ne présente pas ou peu de danger, elle sera évitée en cas d'atteinte rétinienne importante. En revanche, il peut y avoir quelques effets secondaires, liés surtout à un mode d'administration inadapté. "La luminothérapie faite à des horaires inadaptés peut aggraver les symptômes au lieu de les améliorer" prévient le Pr Bourgin.

"La luminothérapie faite à des horaires inadaptés peut aggraver les symptômes au lieu de les améliorer"

Par exemple, dans les troubles du sommeil, si la luminothérapie est effectuée trop tard le soir, elle peut entraîner une insomnie, une hyperactivité, faite le matin trop tôt elle peut occasionner un réveil précoce, pas de ré-endormissement). La luminothérapie peut s'accompagner les premiers jours de nausées, céphalées, irritabilité. Si ces effets persistent plus de quelques jours la dose de luminothérapie doit être diminuée. Enfin, "Il faut savoir que c'est un traitement vraiment actif dans la dépression, comme les anti-dépresseurs. Aussi, il existe un risque, certes rare, d'accès maniaque chez une personne souffrant de troubles bipolaires" informe le neurologue. 

Quelles précautions prendre ? 

"Il vaut mieux un encadrement médical pour faire de la luminothérapie" avertit le Pr Bourgin. "Celle-ci doit se faire à horaires précis dépendant de l'indication : par exemple si on utilise la luminothérapie tôt le matin on avance le rythme circadien, si elle est utilisée le soir elle retarde le rythme circadien" décrit-il. Aussi, mieux vaut passer par des centres de sommeil ou par des psychiatres qui s'intéressent à la luminothérapie. "En cas de troubles extrêmes du rythme circadien, un expert doit calculer les horaires adéquats d'exposition" indique le spécialiste.

Quelles sont les contre-indications de la luminothérapie ?    

Il y a peu de contre-indications à la luminothérapie. La rétinopathie sévère en est une. "Lorsque la rétine est abimée, il est recommandé de ne pas trop s'exposer à la lumière" explique le Pr Bourgin. Il est recommandé aux personnes ayant une cataracte, une DMLA, un glaucome de prendre l'avis de l'ophtalmologiste avant de faire des séances de luminothérapie.

Merci au Pr Patrice Bourgin, neurologue et responsable médical du centre des troubles du sommeil et du centre international de recherche en ChronoSomnologie (CIRCSom) au CHU de Strasbourg ainsi que d'une équipe CNRS à l'Institut des Neurosciences de Strasbourg (INCI équipe 9 de l'UPR 3212).)

Forme