Torsion testiculaire : âge, symptômes, opération, convalescence

La torsion du testicule est une affection grave qui nécessite une prise en charge chirurgicale en urgence et redoutable car le pronostic vital du testicule peut être mis en jeu. Comment la reconnaître ? Quels sont les symptômes ? Les traitements mis en place ? Un point avec le Dr. Paula Borrego, Chirurgien Pédiatre à Paris.

Torsion testiculaire : âge, symptômes, opération, convalescence
© Anton Estrada

Définition : qu'est-ce qu'une torsion testiculaire ?

"Il s'agit d'une torsion du cordon spermatique qui contient les vaisseaux qui vascularisent le testicule (artère et veine) et le canal déférent (qui conduit les spermatozoïdes du testicule vers les canaux éjaculateurs au niveau de la prostate)", explique le Dr. Paula Borrego. Cela a pour conséquence une interruption brutale du flux sanguin vers le testicule qui peut alors nécroser si aucun traitement n'est entrepris dans les 6 heures qui suivent le début des douleurs. Il s'agit donc d'une urgence chirurgicale. Selon l'Assurance Maladie, cette anomale touche les 2 testicules dans 50 à 80 % des cas, mais la torsion du testicule est unilatérale dans 99 % des cas.

Quels sont les symptômes ?

Ils sont différents selon l'âge.
Chez un nourrisson : "La torsion entraine une "bourse aigue" (= bourse bleutée ou rouge et inflammatoire, augmentée de volume) qui peut être associée ou pas à des douleurs (pleurs inexpliqués, bourse sensible au toucher)", précise le Dr. Borrego. Elle peut être visible à la naissance ou dans les jours qui suivent l'accouchement. La torsion est parfois bilatérale de manière synchrone ou asynchrone avec la difficulté diagnostique d'être peu symptomatique voire asymptomatique.
Chez l'adolescent et le jeune adulte : la douleur survient brutalement, de façon unilatérale, elle est très intense et associée à des nausées/vomissements. Elle irradie parfois vers l'aine et/ou la région lombaire et gêne la marche. Cette douleur peut survenir à tout moment de la journée voire même entrainer le réveil en pleine nuit. Le testicule est alors rétracté en haut de la bourse (à l'anneau inguinal). Plus les douleurs évoluent depuis longtemps, plus la bourse devient rouge, inflammatoire et augmentée de volume. 

Quelles sont les causes ?

Celle-ci souvent due à des anomalies d'attache du testicule aux enveloppes qui l'entourent dans la bourse. "Chez le nouveau-né, elle est dite "extra-vaginale" : la torsion du cordon se fait en amont de la vaginale (membrane séreuse au contact du testicule) à cause d'une anomalie d'accolement de celle-ci aux enveloppes adjacentes. A la puberté, la torsion est dite "intra-vaginale" car elle est due à une anomalie des attaches du testicule à la vaginale", précise notre expert. Une possible composante génétique (10% des enfants ont un parent de premier degré qui a eu une torsion testiculaire) peut aussi être en cause. "A noter qu'une torsion des vaisseaux spermatiques est aussi possible après un traumatisme des bourses par un choc/impact direct et chez les enfants ayant une cryptorchidie", ajoute la pédiatre.

A quel âge survient-elle ?

Même si elle peut survenir à tout âge, il existe 2 pics de fréquence : en période néonatale, c'est-à-dire au cours de la grossesse et/ou dans le mois qui suit l'accouchement, et à l'adolescence ou chez le jeune adulte.

Quelles sont les conséquences ?

La torsion du cordon spermatique a pour conséquence l'interruption brutale du flux sanguin destiné au testicule et donc, le risque de nécrose. Même si classiquement, elle survient au bout de 6 heures, après le début des douleurs, le risque est variable en fonction du nombre de tours de spire sur le cordon, du caractère serré ou non et de la durée de la torsion. "Du point de vue fonctionnel, même si la fonction de production des spermatozoïdes est très sensible à l'ischémie, sa fonction endocrine (= production de testostérone) peut être conservée même en cas d'ischémie prolongée", assure le Dr. Borrego.

Qui consulter ?

Devant les symptômes d'une torsion testiculaire, prenez contact avec le 15 ou rendez vous directement au service des urgences de l'hôpital. C'est l'une des urgences les plus fréquentes chez l'adolescent.

Quel est le diagnostic ?

Aucun examen complémentaire n'est recommandé car ils ne doivent pas retarder la prise en charge : au moindre doute, une exploration chirurgicale de la bourse au bloc opératoire en urgence est la règle. Une échographie scrotale ou un doppler sont parfois réalisés, tout comme une bandelette urinaire pour éliminer une orchi-épididymite.

Quels sont les traitements possibles ?

Le traitement est toujours chirurgical et en urgence au moindre doute de torsion du testicule. L'exploration de la bourse en bloc opératoire se fait sous anesthésie générale.

Quand envisager l'opération ?

S'il est constaté une torsion du cordon spermatique, il sera détordu et le testicule sera réchauffé avec du sérum physiologique tiède. Il sera conservé au moindre signe de reprise de sa vitalité. Pour éviter le risque de récidive, il sera ensuite fixé (= orchidopexie). "Si le testicule est nécrosé, il sera réalisé une ablation du testicule (= orchidectomie) pour éviter le risque d'infection locale. Une prothèse en silicone peut être proposée à distance pour des raisons esthétiques (la prothèse ne sera posée qu'après la fin de la puberté pour ne pas avoir à changer la taille de la prothèse)", prévient l'experte.

Combien de temps de convalescence après ?

"Même en cas de conservation du testicule, il existe un risque non négligeable, dans les mois qui suivent la torsion, d'atrophie testiculaire secondaire (testicule de petite taille, peu ou pas fonctionnel) lorsque l'évolution clinique pré opératoire est de plus de six heures", explique le Dr. Borrego. Cela est beaucoup plus fréquent chez le nouveau-né car la clinique est peu parlante à la phase aiguë (peu ou pas de douleur et diagnostic souvent tardif sur une bourse inflammatoire après la nécrose du testicule). En cas de torsion testiculaire bilatérale, un avis spécialisé par un endocrinologue pédiatre sera demandé. "En cas d'orchidectomie ou de nécrose testiculaire unilatérale, la fonction endocrine (= sécrétion de testostérone) du testicule restant est suffisante. Concernant la fonction exocrine (= production de spermatozoïdes), une probable modification du spermogramme est possible mais il n'y a pas de répercussion évidente sur la fertilité", rassure le Dr. Borrego.

Merci au Dr. Paula Borrego, Chirurgien Pédiatre à Paris.

Santé de l'homme