Varicocèle testiculaire : symptômes, échographie, traitement, opération

Chargement de votre vidéo
"Varicocèle testiculaire : symptômes, échographie, traitement, opération"

La varicocèle testiculaire est une pathologie bénigne qui se caractérise par une dilatation des veines au niveau du cordon spermatique. Elle peut causer des problèmes de fertilité chez l'homme. Quels sont les symptômes ? Le diagnostic ? Les traitements ? Quand opérer ? Le point avec le Dr Antoine Faix, chirurgien urologue et andrologue.

Définition : qu'est-ce qu'une varicocèle testiculaire ?

Une varicocèle est une pathologie bénigne qui touche les veines des testicules. "C'est une dilatation d'une ou de plusieurs veines du cordon spermatique, confirme le Dr Faix, chirurgien urologue et andrologue, ancien responsable du Comité d'Andrologie et de Médecine Sexuelle de l'Association Française d'Urologie. Souvent, on la retrouve plutôt localisée du côté gauche".

Quels sont les symptômes ?

La varicocèle se traduit en général par des sensations de pesanteur dans la région du scrotum. "Notamment en fin de journée, précise l'urologue. Mais, elle peut également être complètement asymptomatique et être découverte au moment d'un bilan de fertilité du couple".

Quelles sont les causes ?

En général, les varicocèles sont le signe d'un dysfonctionnement du système de drainage veineux. Mais, quand elles surviennent brutalement chez un homme de plus de 35 ans, elles peuvent également être la manifestation d'un cancer du rein. On parle alors de varicocèle secondaire.

Schéma d'une varicocèle testiculaire
Schéma d'une varicocèle testiculaire © Roberto Biasini - 123RF

Qui sont les personnes à risque ?

Les personnes qui souffrent d'un dysfonctionnement du système veineux peuvent être plus prédisposées à développer une varicocèle. "Mais, ce n'est pas toujours le cas" ajoute le Dr Faix.

Quelles sont les conséquences ?

Outre la gêne et la douleur occasionnées par la varicocèle, celle-ci peut également altérer la fertilité. "Pour que les spermatozoïdes se développent dans de bonnes conditions, la température des testicules doit être d'environ 35,5°C, explique le Dr Faix. Or, lorsqu'un patient présente une varicocèle, le sang est moins bien drainé et les testicules se réchauffent ce qui affaiblit les spermatozoïdes. D'où l'importance de traiter la varicocèle notamment chez les hommes jeunes."

Quand et qui consulter ?

Il est conseillé de consulter son médecin généraliste dès qu'on ressent une douleur ou une pesanteur dans un testicule. En fonction du diagnostic, celui-ci orientera ensuite le patient vers un urologue.

Quel est le diagnostic ?

Le diagnostic consiste à faire un examen non invasif qui s'appelle une "échographie scrotale" – c'est-à-dire des testicules – idéalement réalisée en position allongée et débout, ce qui permettra rapidement de visualiser la dilatation des veines et de confirmer ou d'infirmer le diagnostic.

Quels sont les traitements ?

Le traitement peut être médical – via la prescription de veinotoniques – ou chirurgical. " En dehors de la chirurgie, on peut utiliser la technique de l'embolisation – une pratique peu invasive – qui consiste à scléroser les veines dilatées sous contrôle radiologique ".

Quand envisager l'opération ?

"Le traitement dépend beaucoup du contexte, confie le Dr Faix. Par exemple, lorsqu'une varicocèle arrive à l'adolescence ou touche un homme jeune, il sera pertinent de la traiter, notamment en cas d'asymétrie testiculaire, afin d'éviter les conséquences sur la fertilité. On pourra également proposer une intervention aux patients qui sont gênés ou qui éprouvent des douleurs. En revanche, lorsque celle-ci est asymptomatique, il est parfois inutile d'intervenir"

Quels sont les résultats après l'opération ?

Si l'intervention (chirurgie ou embolisation) a de très bons résultats sur la douleur, elle a en revanche un impact un peu moins important sur la fertilité. "En général, l'opération permet de retrouver une qualité de sperme propice à la procréation dans 50 % des cas 4 à 6 mois plus tard" conclut l'urologue.

Merci au Dr Antoine Faix, chirurgien urologue et andrologue, ancien responsable du Comité d'Andrologie et de Médecine Sexuelle de l'AFU (Association Française d'urologie)

Santé de l'homme