Piqûre de scorpion : symptômes, médicament, que faire ?

En France métropolitaine, 5 espèces de scorpion sont présentes. Le plus souvent, leurs piqûres sont bénignes avec juste des effets locaux dont une douleur vive. Les allergies sont exceptionnelles comme nous l'explique le Dr Sébastien Larréché, médecin biologiste à l'Hôpital d'instruction des armées Bégin.

Piqûre de scorpion : symptômes, médicament, que faire ?
© Mauro Rodrigues - 123RF

Où vivent les scorpions en France ?

Les scorpions sont des arachnides appelés scorpiones. "On trouve des scorpions en France principalement dans le quart Sud Est - c'est la région dans laquelle il y a le plus de piqûre " informe le docteur Sébastien Larréché, médecin biologiste à l'Hôpital d'instruction des armées Bégin. On trouve 5 espèces de scorpion en France. "Sur ces 5 espèces en France Métropolitaine, une est réputée pour avoir un venin plus toxique " précise le Dr Larréché. Dans le monde, il existe environ dix-huit familles de scorpions, dont six dangereuses pour l'homme. On les trouve notamment en Afrique du Nord, Afrique Sub-Saharienne, Moyen-Orient mais aussi au Mexique et en Amérique du sud.

Quand et pourquoi piquent-ils ?

La piqûre du scorpion est une réaction de défense. "Ils piquent lorsqu'on leur marche dessus, si on s'assoit dessus lorsqu'ils sont sur des pierres, ou encore lorsque des enfants retournent des pierres. Ils rentrent dans les maisons et il est aussi possible d'être piqué en enfilant un vêtement laissé par terre ou en cherchant dans un sac laissé ouvert par exemple " décrit le médecin. "Ce ne sont pas des animaux agressifs et ils fuient la lumière" précise le Dr Larréché.

Symptômes : comment reconnaître une piqûre de scorpion ?

"Pour reconnaître une piqûre de scorpion, il faut avoir vu l'animal car la lésion ne présente pas de particularités " indique le médecin. "La piqûre de scorpion en métropole entraîne une douleur intense, une petite réaction inflammatoire et de petites démangeaisons au niveau de la piqûre " informe-t-il. La douleur ne persiste pas plus de 24h. "Dans un nombre limité de cas, il peut y avoir des signes généraux (nausées, tachycardie, agitation chez les enfants…) " indique le Dr Larréché. Les envenimations sévères avec des espèces présentes notamment en Afrique du Nord se signalent par une douleur vive au niveau de la piqûre, de la fièvre, des sueurs, des troubles digestifs, des vomissements, une diarrhée, une hypotension, des troubles du rythme cardiaque…

Que faire en cas d'allergie ?

"Les allergies au venin de scorpion sont rarissimes " informe le Dr Sébastien Larréché. Les signes qui doivent alerter sur une réaction allergique sont un gonflement au-delà de la zone de la piqûre, des battements cardiaques rapides, une chute de la pression artérielle, des troubles digestifs (nausées, vomissements…, des difficultés à respirer…Il faut appeler le SAMU.

Traitements et médicaments en cas de morsure 

"Il faut désinfecter la zone de la piqûre, prendre un antalgique si besoin pour traiter la douleur. Les moyens physiques sont efficaces pour soulager : application de glace dans un linge, pansement américain avec de l'eau froide, patch EMLA…" conseille le Dr Sébastien Larréché. "Si la personne qui a été piquée présente des signes généraux, mieux vaut prendre un avis médical. Lorsqu'un enfant de moins de 3 ans ou une femme enceinte sont piqués par un scorpion, il est nécessaire de consulter un médecin " recommande-t-il. La vaccination anti-tétanique doit être vérifiée. Les envenimations sévères, en dehors de la France métropolitaine, nécessitent une prise en charge en urgence à l'hôpital. Un sérum antiscorpionique peut être administré.

Prévention : comment éviter les morsures de scorpion ?

"Dans les zones dans lesquelles il y a des scorpions, il convient de ne pas laisser des vêtements par terre, de bien fermer les sacs de voyage et, si on sait que des scorpions peuvent être présents dans une maison, on ne marche pas pieds nus " conseille le Dr Sébastien Larréché.

Merci au Dr Sébastien Larréché, médecin biologiste à l'Hôpital d'instruction des armées Bégin.

Piqûres