Piqûre de fourmi : la reconnaître et la soulager

Si l'été rime avec détente et découverte de la nature, on n'est jamais à l'abri d'une piqûre d'insecte qui viendrait nous gâcher le plaisir. Comment identifier une piqûre de fourmi ? La soulager ? Que faire en cas d'allergie ? Peut-elle faire une cloque ? Réponses avec le Dr Paul Dupont, dermatologue. 

Piqûre de fourmi : la reconnaître et la soulager
© Vasuta Thitayarak - 123RF

La fourmi pique-t-elle ?

"Il y a peu de fourmis agressives en France et dans les climats tempérés. En revanche, ce n'est pas le cas de certaines espèces en provenance d'Afrique, d'Amérique centrale ou d'Australie. Cependant lorsqu'elles sont dérangées, en particulier lorsque l'on touche à une fourmilière, les fourmis vont mordre avec leurs mandibules pour se défendre ", explique le Dr Paul Dupont. 

Symptômes : comment reconnaître une piqûre de fourmi ?

Une piqûre de fourmi ne provoque pas de lésions a proprement parlé mais des démangeaisons, une rougeur et un gonflement de la peau peuvent survenir. 

Une piqûre de fourmi rouge peut entraîner une papule.

Est-ce dangereux ? Y-a-t-il-un risque d'allergie ?

Les piqûres de fourmis en Europe ne sont pas dangereuses. "Par contre, certaines variétés comme les fourmis rouges possèdent un aiguillon. Elles peuvent donc piquer et injecter de l'acide formique. Cet acide provoque une réaction localement sous la forme d'une papule d'histamine, comme les piqûres des poils urticants des orties. Comme c'est le cas pour les orties, on peut donc devenir allergique aux piqûres de fourmi. Surtout si on est piqué régulièrement et qu'on finit par être sensibilisé ", remarque le dermatologue.

Comment soulager une piqûre de fourmi ?

La première chose à faire est de nettoyer la zone avec de l'eau savonnée et/ou un antiseptique. Si vous remarquez un gonflement important, consultez votre médecin. 

Remèdes naturels pour soigner une piqûre de fourmi

"En cas de piqûre on peut appliquer localement ce que l'on a sous la main. Si on est dans la campagne et qu'on connaît les plantes, on peut mâcher une feuille de plantain ou de mauve et l'appliquer sur la piqûre. En homéopathie on conseille de sucer des granules de Urtica urens ou Formica rufa en 15CH ", indique le spécialiste.

Prévention : comment éviter les piqûres de fourmi ? 

Il faut se montrer prudent lorsque l'on va pique-niquer en forêt ou faire une randonnée en pleine nature. On évite de piétiner sur une fourmilière ou de s'asseoir à côté. "On peut également utiliser le produit Antipic à base d'huile de coco et huiles essentielles de citronnelle et eucalyptus (mais à condition de ne pas être non plus allergique à ces huiles essentielles) ", conseille le Dr Paul Dupont. 

Merci au Dr Paul Dupont, dermatologue.

Piqûres