Asthmatique : quels risques lors d'un voyage en avion ?

Consulter son médecin, emporter l'ordonnance et sa carte d'Assurance maladie, éviter la clim'... Si vous êtes asthmatique et que vous voyagez en avion, voici quelques mesures à prendre.

Asthmatique : quels risques lors d'un voyage en avion ?
© Pixel-Shot - Adobe Stocke

Prendre des transports (avion, train...), changer de lieu, être exposé à des allergènes... Sont autant de situations qui peuvent causer des désagréments aux asthmatiques. Afin de se prémunir des problèmes liés à l'asthme, il faut donc être capable d'anticiper la survenue d'une crise ou l'aggravation de l'asthme. Les voyages en avion peuvent représenter un risque pour les asthmatiques. Consulter son médecin avant un voyage, surtout lors d'un vol long-courrier, est indispensable, notamment lorsqu'une personne asthmatique est gênée les jours précédant le départ. En effet, les urgences liées à une pathologie respiratoire représentent la 3e cause de problèmes médicaux importants lors d'un voyage en avion.

Voyage en avion : les facteurs de risque qui aggravent l'asthme

Les asthmatiques doivent connaître les facteurs de risque qui pourraient aggraver leur asthme lors d'un voyage en avion.

  • Le stress provoqué par un voyage en avion peut représenter un facteur de risque déclenchant d'une crise d'asthme. En effet, tout voyage représente pour la majorité des personnes, qu'elles soient asthmatique ou non, une source d'angoisse qui pourrait être à l'origine du déclenchement d'une crise d'asthme avant le départ ou pendant le vol.
  • La ventilation et la climatisation représentent deux autres facteurs de risque pour les asthmatiques. Il est recommandé d'éviter d'ouvrir le bouton d'air conditionné situé au- dessus de son siège et de bien se couvrir, surtout au cours d'un vol long-courrier.
  • La présence d'une infection comme par exemple une sinusite ou une bronchite peut représenter un facteur de risque d'aggravation de l'asthme.
  • Les changements de pression peuvent également représenter un facteur déclenchant d'une crise d'asthme chez une personne prédisposée.

Asthme et allergie alimentaire

Il faut faire preuve d'une grande prudence si l'asthme est lié à une allergie alimentaire. Dans ce cas, il peut être conseillé d'éviter de manger sur un vol moyen courrier ou d'emmener un plateau repas sur un vol long courrier. Une ordonnance devra spécifier tous les critères de cette allergie alimentaire ainsi que les médicaments nécessaires à emporter pendant le voyage.

Contre-indications au voyage en avion

Un asthmatique ne pourra pas prendre l'avion, sauf avis médical contraire, s'il présente une crise sévère quelques jours précédant le voyage ou si son asthme est mal équilibré depuis quelques semaines. En effet, le risque est sérieux de voir s'aggraver la crise au cours du vol. Dans ce cas, le recours aux services d'urgence sera impossible.

Médicaments à prendre en voyage

L'asthmatique ou les parents d'un enfant asthmatique emporteront au cours du vol, un médicament bronchodilatateur qu'ils utiliseront en cas de crise ainsi que des comprimés de corticoïdes lors d'une aggravation de la crise d'asthme. D'autre part, les aérosols-doseurs ne peuvent pas être laissés en soute car la dépressurisation risque de les vider.

Il est important d'avoir sur soi lors du passage en douane et dans l'avion l'ordonnance précisant les médicaments qui peuvent être emportés à bord de l'avion. En effet, la majorité des compagnies aériennes refusent que les passagers embarquent avec des médicaments sans la prescription médicale. La majorité des compagnies aériennes refusent que les passagers aient avec eux des médicaments s'ils n'ont pas l'ordonnance adéquate. Il est également conseillé de faire traduire l'ordonnance en anglais si vous voyagez sur une compagnie anglophone et de bien spécifier le nom du générique si celui-ci est prescrit. D'autre part, il peut également être conseillé de prévenir le ou la chef de cabines, ou une hôtesse ou un stewart.

N'oubliez pas d'emporter la carte européenne d'Assurance Maladie qui permet de bénéficier de la prise en charge de soins si vous partez dans un pays Européen et de vérifier que vous avez souscrit à une assurance voyage multirisques avec rapatriement sanitaire.

La brochure éditée par l'association Asthme & allergies apporte de nombreux conseils pratiques pour bien préparer son départ : prendre l'avis de son médecin avant de partir, éviter certaines situations d'exposition aux allergènes (camping, plein air, animaux...), renforcer éventuellement son traitement de fond avant le départ, emporter avec soi des doses suffisantes de médicaments, se renseigner au préalable sur les équivalents des médicaments à l'étranger ou encore avoir toujours avec soi un traitement adapté en cas d'urgence. La brochure est disponible gratuitement auprès des médecins, dans les pharmacies, Ecoles de l'asthme, centres médicaux, hôpitaux... On peut aussi en faire la demande au numéro nert Asthme & allergies infos service : 0800 19 20 21. Elle est aussi consultable sur le site www.asthme-allergies.org
Autour du même sujet

Voyage et Vacances