Maladie dégénérative : liste, prévention, guérison

Les maladies dégénératives, dont la plupart sont des maladies neuro-dégénératives ne peuvent pas être guéries mais elles peuvent être ralenties. Les principales maladies neurodégénératives sont la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson et la sclérose en plaques. Découvertes.

Maladie dégénérative : liste, prévention, guérison
© Kzenon

Qu'est-ce qu'une maladie dégénérative ? 

Les maladies dégénératives désignent l'ensemble des pathologies chroniques qui entraine un déclin progressif d'un ou de plusieurs organes. La plupart de ces maladies dégénératives sont des maladies neurodégénératives : elles touchent l'ensemble du système nerveux, du cerveau à la moelle épinière jusqu'aux nerfs périphérques. Les principales maladies neurodégénératives sont la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson et la sclérose en plaques. Avec le vieillissement de la population l'ampleur des maladies neurodégénératives sera de plus en plus importante au cours des prochaines décennies.

Quelle est la cause ? 

"Les maladies neuro-dégénératives sont soit des maladies dont l'incidence augmente avec le vieillissement (c'est le cas de la maladie d'Alzheimer, de la maladie de Parkinson, de la maladie de Charcot, des démences à corps de Lévy…), soit des maladies génétiques comme la maladie de Huntington ou des maladies inflammatoires, souvent auto-immunes" explique le Dr Pascal Douek, médecin généraliste, médecin du sport, micro nutritionniste. Les maladies dégénératives pourraient également être causées en partie par une exposition massive à des substances biologiques et toxiques ou à des virus. 

Liste des maladies dégénératives du cerveau 

  • Maladie d'Alzheimer
  • Démence fronto-temporale
  • Maladie de Parkinson
  • Maladie de Huntington
  • Ataxie cérébelleuse

Liste des maladies dégénératives des nerfs 

Liste des maladies dégénératives des muscles

  • Dystrophie musculaire de Duchenne (une des plus fréquentes)
  • Dystrophie musculaire de Becker
  • Dystrophie musculaire d'Emery-Dreyfuss 
  • Dystrophie musculaire fascio-scapulo-humérale, aussi appelée myopathie de Landouzy-Déjerine
  • Myopathies des ceintures
  • Maladie d'Emery-Dreifuss
  • Dystrophie musculaire oropharyngée
  • Dystrophie musculaire distale
  • Myopathies mitochondriales

Liste des maladies dégénératives des os 

Liste des maladies dégénératives des poumons 

  • Sarcoïdose
  • Emphysème
  • Fibroses pulmonaires

Qui consulter ? 

Il convient de consulter le spécialiste de l'organe qui est touché : neurologue, gériatre pour les sujets âgés, rhumatologue, pneumologue…

Peut-on en guérir ? 

Les maladies dégénératives sont des maladies évolutives qui ne guérissent pas. "Le seul paramètre variable est la rapidité d'évolution. Elles évoluent plus ou moins rapidement" indique le Dr Pascal Douek. "On peut espérer ralentir le processus de la maladie avec des médicaments (maladie de Parkinson) ou des stimulations cognitives (Alzheimer) et avec une bonne hygiène de vie (alimentation, activité physique et activités sociales et cérébrales). Pour certaines maladies comme la maladie de Charcot ou SLA…) il n'existe encore aucun traitement et le déclin se fait plus ou moins rapidement. Dans le cas des maladies dégénératives comme le Parkinson ou la maladie d'Alzheimer il existe toujours des exercices pour essayer de ralentir la maladie" explique-t-il. Le médecin cite la danse. "Des études ont montré que la danse permettait de ralentir l'évolution de la maladie d'Alzheimer ou la maladie de Parkinson. Cette activité mobilise la mémoire, le physique et le social" indique-t-il.

Quelle prévention ?

"La meilleure prévention d'une maladie dégénérative comme l'Alzheimer est de mobiliser la réserve cognitive. Ce concept s'est développé récemment. Plus les fonctions cognitives sont performantes et moins vite elles seront dégradées" informe le Dr Douek. De la même façon, les effets des maladies dégénératives des muscles se feront moins vite sentir si les muscles sont entraînés. "Une bonne hygiène de vie (alimentation équilibrée, activité physique, activités sociales et cérébrales) peu aussi repousser la survenue d'une maladie neurodégénérative" ajoute le médecin. 

Merci au Dr Pascal Douek, médecin généraliste, médecin du sport, micro nutritionniste et Auteur de Les nouvelles clés de la longévité, Editions Leduc.s, 2019

Neurologie