Peste bubonique : transmission, morts en France, vaccin

La peste bubonique est la forme la plus commune de la peste, une maladie contagieuse causée par le bacille de Yersin. Il n'y a pas eu de cas de peste autochtone en France depuis 1945 mais il existe des zones endémiques dans le monde, notamment Madagascar. Le point sur les symptômes, la transmission, les traitements et le vaccin.

Peste bubonique : transmission, morts en France, vaccin
© fjah - 123RF

Définition : qu'est-ce que la peste bubonique ?

"La peste est une maladie infectieuse causée par la bactérie Yersinia pestis qui peut donner une maladie qui peut aller d'une forme localisée à une forme systémique (généralisée). Il y a plusieurs stades de la maladie en fonction de sa progression" informe le Pr Guillaume Desoubeaux, Chef de clinique de Parasitologie - Mycologie - Médecine tropicale du CHU de Tours.

  • La phase initiale, localisée, est la peste bubonique.
  • La phase terminale est la peste systémique (septicémie) avec une forme pulmonaire marquée. 

Cependant, avec ou sans traitement les malades ne passent pas forcément au stade sceptique".  En l'absence de traitement, la peste bubonique est mortelle dans 30 à 60% des cas et la peste systémique dans presque 100% des cas.

Quel est le nombre de morts dans le monde, en France ?

Il n'y a pas eu de morts de la peste en France depuis 1945 : il y avait alors eu en Corse 13 cas de pestes dont 10 décès. Dans le monde ont été enregistrés entre 2010 et 2015, 3 248 cas de peste dans le monde, dont 584 mortels (source : OMS). On est bien loin des anciennes épidémies avec des millions de morts. Une des épidémies les plus mortelles a en effet été l'épidémie de peste bubonique entre 1347 et 1352 qui a entraîné la mort de 25 à 30 millions d'Européens.

Quel est son mode de transmission ?

"La peste est une maladie qui se transmet en premier par la piqûre de puces qui se trouvent surtout sur les rats. Il peut y avoir une transmission inter-humaine, avec un contact avec le pus des bubons, mais ça reste très rare. Lorsque la peste est généralisée, la transmission est inter-humaine. Les gouttelettes de salive, les postillons peuvent transmettre la bactérie à une autre personne" précise le spécialiste.

Quels sont ses symptômes ?

"La phase d'incubation est de 1 à 7 jours pour la peste bubonique la plus fréquente et elle est silencieuse. Apparaissent ensuite des signes cliniques non spécifiques : syndrome grippal avec fièvre, maux de tête et courbatures. Puis, mis spécifiquement vont apparaître un ou plusieurs bubons qui sont des ganglions lymphatiques gonflés, rouges douloureux, qui peuvent suppurer. Lorsque la puce vectrice du germe a piqué la jambe le bubon se situe généralement dans le pli inguinal. Lorsque la maladie se généralise, elle se traduit par des symptômes pulmonaires très virulents : toux, crachats avec présence de sang. Les malades sont prostrés ou alors agités, ils délirent, ont des crises de convulsion, de confusion", détaille notre interlocuteur. 

Existe-il un vaccin ?

"Un nouveau vaccin est en cours d'évaluation chez l'homme mais il n'est pas efficace sur la peste pulmonaire"

"Il y a eu un vaccin qui a été abandonné car il avait trop d'effets indésirables. Un nouveau vaccin est en cours d'évaluation chez l'homme mais il n'est pas efficace sur la peste pulmonaire, informe le Pr Desoubeaux. Un traitement antibiotique prophylactique (préventif) peut être administré pendant 7 jours ou plus aux personnels soignants qui sont en contact avec des personnes potentiellement malades".

Quels sont les traitements ?

Le diagnostic de la peste se fait par isolement de la bactérie avec une mise en culture d'un prélèvement biologique (pus d'un bubon, crachat, sang). Il existe un test de diagnostic rapide (TDR) avec une goutte de sang qui permet de détecter les anticorps du germe de la peste. Il est pratiqué sur le terrain lors de campagnes médicales dans les zones endémiques. La peste bubonique se soigne avec des antibiotiques. "La bactérie de la peste est une bactérie commune sans phénotype de résistance particulier aux antibiotiques. Sont utilisés les aminosides, les cyclines, les quinolones. Ils permettent de guérir la peste bubonique. En cas de peste systémique, le traitement antibiotique doit être administré très rapidement auquel cas le risque de mortalité est très élevé", précise le Pr Guillaume Desoubeaux. Les personnes atteintes de peste pulmonaire doivent être mises à l'isolement avec des mesures de précaution pour le personnel soignant car elle se transmet facilement par voie respiratoire".

Peste bubonique aujourd'hui : est-elle éradiquée ?

La peste est une maladie qui n'a pas disparu.

La peste est une maladie qui n'a pas disparu. "Il n'y a pas de cas autochtones de peste bubonique depuis 1945 en France métropolitaine et en Outre-Mer. Le foyer principal de la peste est Madagascar, avec 250 à 500 cas par an pour un total mondial par année de 600 à 700 cas. Les autres principaux foyers épidémiques sont la République démocratique du Congo et le Pérou", indique-t-il. Les autres foyers actuels de peste sont la Chine et la Côte Ouest des Etats-Unis. Les épidémies de peste peuvent s'éteindre pendant des dizaines d'années et connaître une flambée. Cela a été le cas en République démocratique du Congo en 2004 et 2006" souligne notre spécialiste. Tout cas de peste doit faire l'objet d'un signalement à l'Agence Régionale de Santé.

Merci au Pr Guillaume Desoubeaux, Chef de clinique de Parasitologie - Mycologie - Médecine tropicale du CHU de Tours.

Maladies infectieuses