Guérison, gravité, mutation du coronavirus : les réponses du Dr Kierzek

Quels sont les symptômes du Covid-19 ? Peut-on l'attraper deux fois ? Quel est le délai de guérison ? Devons-nous vraiment avoir peur du coronavirus ? Interview du Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'Hôtel-Dieu de Paris et auteur du livre "Coronavirus. Comment se protéger ? 50 questions-réponses".

Guérison, gravité, mutation du coronavirus : les réponses du Dr Kierzek
© IBO

Le Journal des Femmes : Vous sortez un livre* délivrant des conseils pour se protéger du coronavirus, pourquoi si vite et pourquoi sur l'angle de la prévention ?

Dr Gérald Kierzek : Pour faire la chasse aux fake news (fausses informations, ndlr) et parce que je vois tous les jours les interrogations des gens. Les gens ont peur et quand on a peur on n'est pas toujours rationnel. Je voulais qu'il y ait un bouquin de référence sur le coronavirus, avec 50 questions-réponses pour que ça les "arme", pour reprendre un vocabulaire un peu martial, contre les fake news. Sur Amazon quand vous tapez "coronavirus", il y a des faux livres écrits par des gens comme "Le guide de surveillance du coronavirus", c'est n'importe quoi. 

Devons-nous avoir vraiment peur de ce virus selon vous ? Et pourquoi ?

Dr Gérald Kierzek : On doit avoir peur collectivement, on ne doit pas avoir peur individuellement. Et c'est pour ça qu'on s'est fait un peu avoir, nous, les médecins, les épidémiologistes. La mortalité en elle-même n'est pas énorme, individuellement elle est de 0 à 1 %, c'est pas Ebola, c'est pas la peste, en revanche collectivement il y a un taux de pénétration, un taux d'attaque, dans la population extrêmement élevé. Il est très contagieux et donc il faut à tout prix que les gens comprennent que c'est la chaîne de propagation entre les humains qu'il faut casser. 

"Il faut casser la chaîne de propagation entre les humains"

Une mutation du coronavirus est-elle redoutée par les médecins ?

Dr Gérald Kierzek : Toujours. Mais là depuis décembre il n'a pas muté. Et la mutation peut aller dans les deux sens, vers plus de virulence ou moins de virulence, plus de contagiosité, moins de contagiosité.

Quels sont les symptômes aujourd'hui qui peuvent faire penser au Covid 19 ?

Dr Gérald Kierzek : L'essentiel des symptômes c'est un simple rhume qui peut aller de rien du tout - on ne s'en rend pas compte ce qui est un problème parce que ça veut dire que c'est asymptomatique et qu'on le transmet - à de la fièvre, une toux sèche, un nez qui coule, un peu de conjonctivite, une perte de goût et de l'odorat aussi qui est assez remarquée par les patients et des courbatures. C'est ce qu'on peut appeler un syndrome grippal dont on ne peut pas le distinguer de la grippe. Puis ça peut évoluer vers des formes graves.

"On guérit au bout d'une quinzaine de jours quand on a des symptômes bénins"

Quels sont les signes de gravité du virus ?

Dr Gérald Kierzek : Ce sont des signes de pneumonie donc d'infection du poumon. C'est globalement un taux d'oxygène qui va baisser et un syndrome infectieux qui va augmenter, de la fièvre qui augmente, des difficultés respiratoires, on cherche de l'air, on s'étouffe un peu de l'intérieur, la fréquence respiratoire augmente, les ongles sont un peu bleutés, on n'est vraiment pas bien.

Aujourd'hui la majorité des malades guérissent en France, vous confirmez ?

Dr Gérald Kierzek : Oui la plupart des malades guérissent, on n'est pas loin de 99 % des malades qui guérissent sauf que pour les 1%, sur 15 millions de Français touchés au même moment, qui vont avoir besoin de soins de réanimation, il faudrait 150 000 lits et on ne les a pas, il est là le problème.

Au bout de combien de temps survient la guérison ?

Dr Gérald Kierzek : Au bout d'une quinzaine de jours quand on a des symptômes bénins. La guérison est spontanée sauf quand il y a une forme grave et qu'on se retrouve en réanimation où on a besoin d'oxygène, où on a une pneumonie et là on a besoin d'avoir des médicaments. Plusieurs essais thérapeutiques sont en cours. Les malades de réanimation restent longtemps hospitalisés, c'est plus de 20 jours.

"On peut contracter deux fois le coronavirus"

Est-ce qu'on peut contracter deux fois le coronavirus ?

Dr Gérald Kierzek : Oui on peut le contracter deux fois. Il y en a qui ont été guéris un peu trop tôt parce que les tests étaient pas très fiables. Il y a aussi l'hypothèse que le virus serait dormant, ça veut dire un peu comme la varicelle, qu'il se met en sommeil dans des ganglions et ressort, c'est aussi une possibilité. Et sinon on peut probablement le contracter deux fois pour des gens qui n'ont pas développé d'immunité, pourquoi on ne sait pas, peut-être une souche un peu différente.

Les fumeurs sont-ils plus à risque ?

Dr Gérald Kierzek : Les fumeurs ont un risque respiratoire. Par définition, ils ont des poumons en plus mauvais état. Et il y a probablement des récepteurs activés par le tabac, présents sur le poumon, sur lesquels se fixe et pénètre le virus, c'est en cours d'exploration mais il y a probablement un lien. Il est important de dire que quand il y a des liens statistiques dans les études, ce qu'on appelle des facteurs de risque, cela ne veut pas dire causalité.

"On est hospitalisé quand on est très fragile, quand il y a des signes de pneumonie ou des signes de gravité."

Quelle est la prise en charge d'un patient Covid-19 en France et dans quels cas est-on hospitalisé ?

livre coronavirus dr gérald kierzek
© ArchiPoche

Dr Gérald Kierzek : Elle est très hétérogène sur le territoire, théoriquement elle devrait être homogène parce qu'on est au stade 3 de l'épidémie mais tout dépend si vous êtes dans une zone où il y a énormément de cas ou pas. Jérôme Salomon, le Directeur général de la santé, a rappelé que si on a des symptômes bénins, il faut rester à la maison, appeler le médecin et qu'il n'y a pas de tests systématiques et pas de traitement si ce n'est le paracétamol (en respectant bien la posologie recommandée). C'est la prise en charge standard. En cas de signes de gravité, on appelle le 15. On est hospitalisé soit quand on est très fragile à titre préventif, soit quand il commence à y avoir des signes de pneumonie pour surveillance, soit en réanimation quand il y a des signes de gravité.

Quelle est votre crainte principale aujourd'hui, en tant que médecin, par rapport à l'épidémie de coronavirus en France ?

Dr Gérald Kierzek : La saturation des hôpitaux qui ont été paupérisés depuis ces dernières décennies. On a fermé tous les hôpitaux de proximité.

Quelles sont vos recommandations ?

Dr Gérald Kierzek : Ma recommandation immédiate c'est de respecter les consignes. Plus on les respecte, moins il y aura de gravité et surtout moins la période de confinement durera. La durée de confinement est inversement proportionnelle au civisme de chacun.

*Merci au Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'Hôtel-Dieu de Paris, auteur de "Coronavirus, Comment se protéger ? 50 questions-réponses" aux éditions ArchiPoche et vendu 2,99 eurosL'intégralité des droits d'auteurs du Dr Gérald Kierzek sont reversés à l'Institut Pasteur.

Covid-19