Pancréas : fonction, anatomies et maladies

Le pancréas est la deuxième plus grosse glande du corps. Il joue un rôle essentiel dans la digestion des graisses et la régulation de la glycémie. Mais parfois, il peut présenter une dysfonction à l'origine de diverses maladies.

Pancréas : fonction, anatomies et maladies
© 123RF-blueringmedia

Définition : qu'est-ce que le pancréas ?

Mesurant environ 15 cm de long par 4 cm de large et 2 cm d'épaisseur, le pancréas est la deuxième plus grosse glande de l'organisme. Il est situé dans la partie supérieure de l'abdomen, entre l'intestin grêle et la rate, juste derrière l'estomac. Il fait partie du système digestif. Il produit du suc pancréatique, qui est déversé dans le duodénum pour permettre la digestion des graisses et des sucres. "Le pancréas produit et déverse aussi différentes hormones dans le sang, en particulier de l'insuline et le glucagon qui permettent de réguler la quantité de sucre dans le sang. Un dysfonctionnement de la production d'insuline par le pancréas est la cause du  diabète" explique le Dr. Monique Quillard, médecin généraliste.

Fonction : à quoi sert-il ?

Le pancréas a deux principales fonctions. Pour cette raison, on dit qu'elle est une " glande mixte " :

  • Il produit des sucs gastriques qui seront ensuite déversés par le canal pancréatique dans l'intestin grêle. C'est sa fonction exocrine.
  • Il régule la glycémie en sécrétant trois principales hormones : l'insuline, le glucagon et la somatostatine. Chacune à leur manière, ces hormones participent à la régulation de la glycémie. C'est sa fonction endocrine.

Anatomie et schéma

systeme digestif gastro-intestinal
Système digestif gastro-intestinal © 123RF-Christos Georghiou

Maladies du pancréas

Elles sont diverses :

Pancréatite aiguë ou chronique

Il s'agit d'une inflammation du pancréas. Lorsque celle-ci se répète, on parle de pancréatite chronique. Dans 80% des cas, cette inflammation est causée par l'alcoolisme. Un dysfonctionnement d'origine biliaire tel qu'un calcul qui part de la vésicule biliaire et se bloque dans le pancréas, une maladie auto-immune ou une maladie génétique peuvent aussi être en cause. " Chez les enfants, certaines infections comme les oreillons peuvent provoquer des pancréatites réversibles et sans gravité ", précise le Dr. Quillard. Enfin, beaucoup plus rarement, la pancréatite aiguë peut être causée par un traumatisme extrêmement violent, comme un accident de voiture, de ski, de vélo… "Le diagnostic est fait sur la prise de sang (enzyme pancréatique : lipase), le scanner et l'échographie abdominale, explique le Dr. Quillard Si l'alcool est en cause, un sevrage sera nécessaire. Une pancréatite aigue guérit dans 80% des cas en moins d'une semaine. Elle peut être sévère dans environ 20% des cas et nécessiter une hospitalisation."

Cancer du pancréas

Rare mais agressif, le cancer du pancréas touche en priorité les diabétiques et les personnes sujettes aux pancréatites. Le tabac, l'alcool et une alimentation riche en graisses animales sont également des facteurs de risques. 9 000 personnes sont touchées chaque année. "Les signes cliniques ne sont pas spécifiques : douleur abdominale, dyspepsie, jaunisse, amaigrissement, fatigue…. précise notre expert. Une échographie voire une écho-endoscopie, complétée par un scanner, une IRM hépatique et une biopsie, ainsi que des examens sanguins permettront d'établir le diagnostic." Le traitement repose ensuite sur la chirurgie (si le cancer n'a pas ou peu métastasé) afin de retirer la partie du pancréas sur laquelle la tumeur s'est développée, associée ou non à des séances de chimiothérapie ou de radiothérapie pour arrêter la progression du cancer. Parfois, les deux traitements sont associés : on parle alors de radiochimiothérapie. Des traitements palliatifs peuvent être mis en place en cas d'impossibilité du traitement chirurgical.

Pancréas divisium

Il s'agit d'une anomalie congénitale du pancréas. Elle est présente chez environ 10 % des individus. Elle résulte de l'absence de fusion entre les canaux dorsaux et ventaux du pancréas. Celle-ci peut occasionner des douleurs abdominales et être un facteur de risque de pancréatites aigues. "Cette anomalie est le plus souvent asymptomatique, le diagnostic se fait par le scanner. Le traitement est justifié en cas de pancréatite chronique ou de poussées fréquentes de pancréatite aigue ; il consiste en une plastie de l'embouchure du canal pancréatique au duodénum, de préférence sous endoscopie" ajoute le Dr. Quillard.

Examens du pancréas

Dosage sanguin de l'antigène carcino-embryonnaire

L'antigène carcino-embryonnaire ou ACE est une protéine présente dans l'intestin, le foie et le pancréas. Les valeurs normales doivent être inférieures à 5 microgrammes/L. S'il n'est pas un facteur tumoral spécifique, il peut orienter le bilan diagnostic. Il n'est pas nécessaire d'être à jeun pour le prélèvement sanguin.

Dosage sanguin de l'Antigène carbohydrate 19-9

Il s'agit d'une protéine présente en petite quantité à la surface de certaines cellules cancéreuses. Elle se situe dans le pancréas, mais aussi le foie, la vésicule biliaire ainsi que les poumons. Son dosage est demandé par le médecin en vu du diagnostic et du suivi thérapeutique du cancer du pancréas. La concentration normale est inférieure à 37 U/ml. Comme l'ACE, ce marqueur n'est pas spécifique du cancer. Il n'est pas nécessaire d'être à jeun pour le prélèvement sanguin.

Cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique

Il s'agit d'une imagerie utilisée pour observer et traiter les maladies affectant les canaux biliaires et le canal pancréatique : calcul dans un canal pancréatique, prélèvement de tissus… " Outre son intérêt diagnostic, elle permet aussi la pose d'une endoprothèse sur un canal rétréci ou d'élargir le canal à l'aide d'un ballonnet, précise le Dr. Quilalrd.. Cet examen se pratique en ambulatoire sous sédation légère et anesthésie locale de la gorge."

Merci au Dr. Monique Quillard, médecin généraliste.

Anatomie