Rappel de médicaments pour l'estomac liés à des risques de cancer

Nouveau scandale sanitaire en vue ? Après la mise en évidence de NDMA, une substance cancérigène, tous les médicaments à base de ranitidine utilisés contre les brûlures et ulcères de l'estomac sont rappelés en France.

Rappel de médicaments pour l'estomac liés à des risques de cancer
© 123RF-Tomas Nevesely

[Mise à jour le 26 septembre 2019 à 10h00] Après le scandale des impuretés retrouvées dans des sartans, c'est au tour des traitements réducteurs d'acidité gastrique d'être dans le viseur des autorités sanitaires internationales. 

Dans un communiqué publié le 20 septembre 2019, l'Agence européenne du médicament (EMA) annonce la mise en évidence de N-nitrosodiméthylamine (NDMA) dans des médicaments à base de ranitidine, la même substance qui avait été retrouvée dans les sartans. "La NDMA est classée comme cancérogène probable pour l'homme sur la base d'études menées sur des animaux, rappelle l'EMA. Elle ne devrait pas être nocive si elle est ingérée à des concentrations très faibles." Pour autant, l'Agence du médicament en France (ANSM) a décidé de rappeler tous les médicaments en contenant et qui sont disponibles dans les pharmacies. "Des alternatives à la ranitidine existent, demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien pour modifier votre traitement", indique l'ANSM. Selon elle, il n'est pas nécessaire de stopper immédiatement le traitement ni de rapporter les boîtes.

Liste des médicaments rappelés en France : 

LABORATOIRE EG LABO

  • RANITIDINE EG 150 mg, Comprimé pelliculé sécable, Boîte de 30, CIP 3400934392979
  • RANITIDINE EG 300 mg, Comprimé pelliculé sécable, Boîte de 14, CIP 3400935200075
  • RANITIDINE EG 150 mg, comprimé effervescent, Boîte de 30, CIP 3400939135403
  • RANITIDINE EG 300 mg, comprimé effervescent, Boîte de 14, CIP 3400939136523

LABORATOIRE MYLAN

  • RANITIDINE MYLAN 150 mg, 30 comprimés pelliculés – CIP 3400934660061
  • RANITIDINE MYLAN 300 mg, 14 comprimés pelliculés – CIP 3400934747960
  • RANITIDINE MYLAN 75 mg, 28 comprimés effervescents – CIP 3400935409324
  • RANITIDINE MYLAN 150 mg, 30 comprimés effervescents – CIP 3400936090323
  • RANITIDINE MYLAN 300 mg, 14 comprimés effervescents – CIP 3400936030299

LABORATOIRE ZENTIVA

  • RANITIDINE ZENTIVA 150 mg, comprimé effervescent - boîte de 30 - CIP 3400936214125
  • RANITIDINE ZENTIVA 300 mg, comprimé effervescent - boîte de 14 - CIP 3400936214354

LABORATOIRE ARROW

  • RANITIDINE ARROW 75 mg 28 comprimés effervescents - CIP 3400936413146
  • RANITIDINE ARROW 150 mg 30 comprimés effervescents - CIP 3400936234925
  • RANITIDINE ARROW 300 mg 14 comprimés effervescents - CIP 3400936932685

LABORATOIRE BIOGARAN

  • RANITIDINE BIOGARAN 150 mg comprimé pelliculé - CIP : 3400934969935
  • RANITIDINE BIOGARAN 300 mg comprimé pelliculé - CIP : 3400934985843
  • RANITIDINE BIOGARAN 150 mg comprimé effervescent - CIP : 3400933208639
  • RANITIDINE BIOGARAN 300 mg comprimé effervescent - CIP : 3400934249013

LABORATOIRE GLAXOSMITHKLINE

  • AZANTAC 150 mg, comprimé effervescent – boîte de 30 comprimés - CIP : 3400933208578
  • AZANTAC 300 mg, comprimé effervescent – boîte de 14 comprimés - CIP : 3400934249822

Le 23 septembre 2019, le laboratoire Sandoz a annoncé le retrait de 14 lots de gélules de ranitidine du marché américain. "Nous avons commencé à tester les produits à base de ranitidine immédiatement après avoir appris la présence potentielle d'impuretés, a déclaré Ned Sharpless, membre de la Commission par intérim de l'Agence américaine du médicament (FDA).

Au Canada, l'Agence sanitaire de santé a demandé aux distributeurs de cesser les livraisons de médicaments à base de ranitidine. En France, l'Agence du médicament (ANSM) n'a pour l'instant pas mis en place de rappels ni publié de communiqué. La ranitidine y est délivrée sous forme de génériques éponymes et dans le médicament princeps Zantac®.

Les médicaments à base de ranitidine sont des antihistaminiques H2 utilisés pour empêcher la production d'acide gastrique chez les patients souffrant d'affections telles que des brûlures à l'estomac, des ulcères ou un reflux gastro-oesophagien (RGO). Ils sont disponibles en vente libre et sur ordonnance. Ils peuvent être remplacés par d'autres traitements, rappelle l'EMA. Les patients prenant actuellement ces médicaments peuvent poser leurs questions à leur médecin traitant ou à leur pharmacien.

Source Rappel des médicaments à base de ranitidine en comprimé (Azantac et génériques) : informations pour les patients et les professionnels de santé - Point d'information. 25/09/2019.ANSM.

EMA to review ranitidine medicines following detection of NDMA. 20 septembre 2019.

Rappel de médicaments pour l'estomac liés à des risques de cancer
Rappel de médicaments pour l'estomac liés à des risques de cancer

[Mise à jour le 26 septembre 2019 à 10h00] Après le scandale des impuretés retrouvées dans des sartans , c'est au tour des traitements réducteurs d'acidité gastrique d'être dans le viseur des autorités sanitaires internationales.  Dans...