Dyslexie : symptômes, tests de dépistage et traitement

Trouble de l'apprentissage relativement fréquent, la dyslexie est un important facteur d'échec scolaire chez le jeune enfant. De surface, phonologique, mixte... Quelles sont les différentes formes de dyslexies ? Quelles sont les solutions ? Le point avec le Dr Aude Charollais, neuropédiatre au CHU de Rouen.

Définition : qu'est-ce que la dyslexie ?

"La dyslexie est un dysfonctionnement cérébral ayant des répercussions sur l'acquisition et l'automatisation de l'écriture et de la lecture. Il se traduit principalement par une lenteur en langage écrit et par des confusions de sons et lettres", explique le Dr Aude Charollais, neuropédiatre au CHU de Rouen. Elle concerne environ 10% de la population, et elle touche plus facilement les garçons que les filles. Il y a plus de gauchers chez les dyslexiques. "Trouble du neurodeveloppement du langage écrit, la dyslexie touche les enfants dont l'activité intellectuelle est normale", précise la neuropédiatre.

De surface, phonologique, mixte... Trois formes de dyslexie

On distingue trois grandes formes de dyslexie :

  • La dyslexie phonologique, ou dysphonétique, est la plus fréquemment observée. Elle se manifeste par une difficulté du sujet à effectuer une correspondance entre le graphème ( lettres BA ) et le phonème ( sons DA ou syllabe). On parle d'un dysfonctionnement au niveau de la voie d'assemblage.
  • La dyslexie de surface, également appelée dyslexie dyséidétique, se caractérise par une difficulté à stocker l'image d'un mot ("photo  d'un mot qui ne s'écrit pas comme il se prononce. Par exemple : famé pour femme", précise la neuropédiatre) dans le lexique interne. On parle d'un dysfonctionnement au niveau de la voie d'adressage.
  • La dyslexie mixte présente un dysfonctionnement de la voie d'assemblage et de la voie d'adressage.

"La dyslexie est un handicap sérieux pour l'acquisition de la lecture"

Quels sont les symptômes de la dyslexie ? 

Les caractéristiques les plus marquantes sont notamment des confusions sonores et visuelles entre les lettres dont les graphies s'avoisinent et qui sont symétriques par rapport à un axe vertical ou même horizontal et des inversions dans les syllabes telles que pestacle pour spectacle. La dyslexie est un handicap sérieux pour l'acquisition de la lecture, l'enfant dyslexique ne parvient pas à segmenter correctement le langage. L'enfant se retrouve littéralement désorienté parmi une nébuleuse de sons et de signes, et perdu dans les règles de la grammaire. Perdu dans l'espace et le temps, l'enfant dyslexique confond aussi bien le haut avec le bas, la gauche avec la droite. Des difficultés dans la concentration et dans la mémorisation apparaissent. Il fait des fautes sur des mots d'usage courant, autrement dit, il s'agit d'ajouter ou d'omettre des lettres aux mots. L'enfant fait preuve d'un manque de rapidité dans toutes les taches et souffre de difficultés d'organisation personnelle (cartable, trousse...), des difficultés pour compter de 2 en 2 par exemple ou des difficultés dans le système numérique. On constate une incommodité à composer les nombres. 

La dyslexie à l'âge adulte

"La dyslexie peut n'être diagnostiquée qu'à l'âge adulte. Souvent, quand elle était peu sévère ou quand la personne a compensé ou, au contraire a quitté tôt les apprentissages écrits. La rééducation permet alors à l'adulte de compenser son handicap et, en général de s'approprier rapidement les outils informatisés pour être rapidement autonome. La dyslexie donne droit à des aménagements (1/3 temps supplémentaire...) pour tous les examens et concours nationaux", note la spécialiste.

Causes de la dyslexie

Depuis plusieurs années, les recherches se sont multipliées en France et a l'étranger pour comprendre l'origine de la dyslexie. "De nombreuses études évoquent l'origine génétique de la dyslexie sachant que le risque d'être dyslexique est plus important si les parents le sont. Les recherches neuropsychologiques évoquent un trouble neurodevelopemental se révélant précocement par de discrets troubles du langage oral et de l'attention visuelle avant même l'apprentissage de la lecture. Les études en imagerie fonctionnelle montrent des réseaux neuronaux de lecture différents avec plusieurs particularités anatomiques. Ces constats convergent vers un trouble neurodevelopemental, au sein d'une intelligence normale, et qui peut être aggravé par une méthode de lecture inadaptée.  Le diagnostic précis associé aux bonnes rééducations permet à l'enfant de compenser et d 'voir pour objectif l'autonomie en langage écrit à l'âge adulte", explique la neuropédiatre.  

Diagnostic : les tests de dépistage

Elle est diagnostiquée lors de tests mettant en évidence une lenteur de la lecture, une grande difficulté d'assemblage des syllabes pour former le mot, des confusions des lettres, et ou des problèmes de prononciations. Le diagnostic de dyslexie n'est posé qu'après constat de ces troubles associés à un retard significatif de l'apprentissage. L'orthophoniste procède à différents tests pour détecter la nature de la dyslexie. 

Traitement : les solutions pour traiter la dyslexie

"Il n'y a pas de traitement mais une prise en charge pour diminuer l'incidence de ce trouble. Quand on est dyslexique, on le reste toute sa vie mais cela ne se verra plus que dans une tâche d'apprentissage qui révélera les erreurs compensées. La personne est à nouveau lente pour apprendre et lire et refait des fautes d'orthographes qu'elle ne faisait plus", précise le Dr Aude Charollais.

Rééducation de la dyslexie

"Il est impératif de repérer le plus tôt possible l'enfant dyslexique. Parfois, au sein d'un environnement averti, on peut repérer le trouble dès la fin de maternelle. Un enfant dyslexique mal pris en charge peut altérer très sérieusement son avenir", prévient la spécialiste. Non reconnu dans ses difficultés, celui-ci peut développer des troubles du comportement (turbulents, insupportables ou au contraire passifs). L'enfant a conscience de ses capacités intellectuelles mais il échoue dans l'assimilation. L'échec est le résultat d'un décalage. La rééducation doit se faire avec l'aide d'une orthophoniste, mais nécessite souvent une équipe pluridisciplinaire (pédagogue, psychothérapeute adapté, ergothérapeute ...). L'action des parents reste primordiale dans l'accompagnement et le lien avec les différents acteurs de l'apprentissage de leur enfant dyslexique : aide à la scolarité, soutien affectif et psychologique. Il est conseillé d assister l'orthophoniste, en faisant les exercices préconisés par ce dernier.

Merci au Dr Aude Charollais, neuropédiatre au CHU de Rouen.

Dyslexie : symptômes, tests de dépistage et traitement
Dyslexie : symptômes, tests de dépistage et traitement

Sommaire Définition Formes de dyslexie Symptômes Dyslexie chez l'adulte Causes Diagnostic et tests Traitement : les solutions Rééducation Définition : qu'est-ce que la dyslexie ? "La dyslexie est un...