Amitié toxique : les signes pour la reconnaître

Avec cette amie, vous vous sentez mal sans savoir pourquoi, vous avez le sentiment de ne jamais faire ce qu'il faut. Elle se nourrit de votre énergie tel un "vampire"... pourtant elle est attachante. Et s'il s'agissait en fait d'une amitié toxique ? Le point sur les signes typiques et conseils pour bien réagir avec la psychothérapeute Virginie Bapt.

Amitié toxique : les signes pour la reconnaître
© Ion Chiosea - 123RF

Qu'appelle-t-on une "amitié toxique" ?

Par définition, l'amitié est un sentiment réciproque d'affection et de sympathie entre deux personnes n'appartenant pas à la même famille et n'étant pas en couple. Bienveillance, attachement mutuel, écoute et entraide sont donc par essence les bases d'une amitié. "Une relation d'amitié doit être équilibrée et permettre à chacun de s'épanouir sans se sentir prisonnier ou contraint", explique d'emblée Virginie Bapt, psychothérapeute et psychanalyste. En revanche, lorsque elle devient malveillante, angoissante, basée sur la culpabilité, la jalousie ou l'envie, la relation n'est plus saine et peut même devenir toxique. "Globalement, on peut dire qu'une amitié est toxique quand elle entraîne, ce qu'on appelle en analyse transactionnelle, des jeux psychologiques qui concourent toujours au même but : jouer avec l'autre pour en retirer toujours le même résultat, un résultat souvent négatif", précise l'experte.

Amitié "déséquilibrée" ou toxique ?

Une amitié peut être déséquilibrée sans être forcément toxique. C'est le cas quand :

  • Vous êtes confrontée au triangle de Karpman, l'un des jeux psychologiques les plus connus. On le retrouve dans la plupart des échanges humains, à des degrés divers, et parfois à la base d'une amitié. Dans ce triangle, il y a trois rôles : la victime, le bourreau et le sauveteur. Le principe est simple : Un(e) de vos amis(es) se considère tout le temps comme une victime et se positionne comme inférieure. Il/Elle peut dire des phrases du type "Tu ne penses jamais à moi". "Tu n'es pas là pour moi". "Tu es égoïste". Au bout d'un moment, vous en avez marre et vous l'envoyez paître : vous devenez alors son bourreau. Puis, vous en avez pitié et devenez son sauveteur. Ainsi de suite. "Je ne qualifierai pas ces amitiés de "toxiques", mais plutôt de "stériles". Sans être destructrices, ces amitiés n'aident pas à évoluer, ni à grandir. Elles ne sont, à mon sens, faites que pour "passer le temps" et ne pas se sentir seul", nuance notre interlocutrice. 
  • De la même façon, un(e) ami(e) qui parle toujours de lui/d'elle, mais qui ne prête aucune attention à vos difficultés n'est pas forcément révélateur d'une amitié toxique, mais plutôt d'une amitié déséquilibrée et non basée sur la réciprocité.
  • Enfin, une personne qui vous vient tout le temps en aide sans sollicitude, qui répond aux moindres de vos désirs comme si vous étiez incapable d'y répondre par vous-même et qui a l'impression que tout cela garantit votre amitié, joue également à un jeu psychologique. "Vous pouvez très bien y trouver votre compte et maintenir cette amitié, mais il faut avoir conscience des enjeux et des éventuelles dérives, prévient la psychothérapeute. Dès qu'on n'a plus conscience de ce jeu psychologique, c'est là que la relation devient toxique." 

Les signes d'une amitié toxique

Une amitié devient toxique quand :

  • Elle génère de l'angoisse : "Concrètement, vous vous sentez mal sans savoir pourquoi, vous avez la boule au ventre lorsque vous avez rendez-vous avec votre ami(e), décrit Virginie Bapt. Généralement, les amitiés angoissantes sont générées par les profils pervers."
  • Elle est culpabilisante : "Vous avez le sentiment de ne jamais faire ce qu'il faudrait faire, ou de ne pas être à la hauteur de l'amitié, liste notre interlocutrice. Cette relation est généralement menée par des profils hystériques, des personnes éternellement insatisfaites qui ne cessent de vous reprocher quelque chose avec théâtralisme et exagération. Pourtant, il est difficile de mettre des frontières avec elles car ce sont des personnes souvent attachantes et en demande". Cette "amitié" est souvent sans fin et sur le long terme, destructrice.
  • Elle vous vide de votre énergie et génère un sentiment d'épuisement. C'est notamment ce qu'il se passe lorsqu'on fréquente des "vampires émotionnels ou vampires psychiques". "Cette notion a d'ailleurs récemment été théorisée par le psychiatre Stéphane Clerget qui les définit comme des personnes qui ne sont absolument pas autonomes d'un point de vue émotionnel et qui vont par conséquent profiter d'autrui pour se sentir bien. Elles se nourrissent de nos énergies, de notre élan vital et de notre présence pour assouvir leur bien-être, mais n'apportent rien en retour", décrit-elle. 

"La personne toxique n'a pas les capacités pour écouter et se remettre en question"

Comment sortir d'une amitié toxique ?

Dès qu'on ressent de l'angoisse, de la culpabilité ou un sentiment d'épuisement, il faut s'interroger. L'essentiel est d'en avoir conscience et de ne pas se mentir à soi-même. "On a le droit d'être impressionné par une personne, d'être flattée d'une amitié ou de se sentir redevable, et de rester dans la relation parce que nous l'avons décidé et non parce qu'on se sent prisonnier. Mais il ne faut pas oublier qu'on a le droit de choisir ses amitiés, contrairement à notre famille". Vous êtes donc la seule personne à pouvoir choisir de maintenir l'amitié ou de couper les ponts. "L'amitié est extrêmement importante dans la vie, d'où la nécessité d'avoir des relations les plus saines et équilibrées possibles", ajoute notre interlocutrice. Pour cela, les trois questions fondamentales à se poser sont :

  • Qu'est-ce que je décide de construire comme amitié ?
  • Qui ai-je envie d'avoir dans mon cercle amical ?
  • Qu'est-ce que j'ai envie de développer avec la personne ?

Dans certains cas, on a besoin d'une tierce personne ou d'une aide extérieure pour vraiment pouvoir se sortir d'une amitié toxique et ne plus être sous l'emprise de cette personne. Un travail psychologique est parfois nécessaire pour vous permettre d'identifier vos failles, de travailler sur elles et de mettre en place les réactions les plus appropriées.  

Rompre ou essayer de régler le problème ?

Lorsqu'on est dans un contexte d'amitié toxique, il est bien souvent inutile d'avoir une discussion avec la personne pour lui expliquer ce que vous lui reprochez. Et ce, même si vous le faites de manière douce et bienveillante. "Dans la majorité des cas, la personne "toxique" n'a pas les capacités ni les outils pour écouter et se remettre en question. Pire, elle risquerait de comprendre de travers, de rejeter la faute sur vous et d'essayer de vous blesser", assure la spécialiste. Et si votre ami(e) utilise le chantage pour vous garder auprès de lui, ne cédez pas et n'entrez pas son jeu. "Il faut être deux pour jouer, à partir du moment où vous décidez de ne plus jouer, la personne en face n'a plus d'emprise sur vous", rassure-t-elle.  

Merci à Virginie Bapt, psychothérapeute et psychanalyste.

Amitié toxique : les signes pour la reconnaître
Amitié toxique : les signes pour la reconnaître

Sommaire Une amitié toxique, c'est quoi ? Amitié déséquilibrée ou toxique ? Signes d'une amitié toxique Sortir d'une amitié toxique Rompre ou discuter ? Qu'appelle-t-on une "amitié toxique" ? Par...