Quel est le meilleur âge pour tomber enceinte ?

"Quel est le meilleur âge pour tomber enceinte ?"

Au sein d'un couple, le délai moyen avant obtention d'un début de grossesse s'étend de 4 à 7 mois. 8 à 9 couples sur 10 auront obtenu un début de grossesse au bout d'une année de "tentative". Actuellement, l'âge moyen des femmes à la naissance de leur premier enfant est entre 30 et 31 ans.

"Plus la première naissance est retardée, plus elle risque de ne pas avoir lieu et plus le nombre final d'enfants risque d'être faible", rappelle l'Ined dans un communiqué du 18 novembre 2021. Selon l'étude européenne des chercheurs Eva Beaujouan, du Centre Wittgenstein (Autriche), et Laurent Toulemon de l'Ined, l'augmentation de l'âge au premier enfant n'entraine pas une baisse de la fécondité à l'échelle des pays, les politiques de conciliation entre les vies familiale et professionnelle jouant un rôle bien plus important dans la fécondité d'un pays.  En France, l'âge moyen des femmes à la naissance de leur premier enfant passe de 26,5 ans en 1977 à 30,6 ans en 2016. Le recul de l'âge des premières maternités est un mouvement général qui résulte en premier lieu d'une baisse de la fécondité des femmes jeunes, induite notamment par la diffusion de méthodes de contraception. Cette baisse de la fécondité est également associée au retard de certains comportements de la transition vers l'âge adulte (départ du domicile parental, hausse générale des diplômes, accès à un premier emploi stable).

Quelles sont les chances de tomber enceinte selon son âge ?

"Au sein d'un couple, le délai moyen avant obtention d'un début de grossesse s'étend de 4 à 7 mois ", rappelle le Dr Mikaël Agopiantz. Le pourcentage des femmes ayant conçu un enfant après un an de rapports réguliers sans contraception est de 84%. Après 2 ans, il s'élève à 92%. Cela signifie que 8 à 9 couples sur 10 auront obtenu un début de grossesse au bout d'une année de "tentative". "Au bout d'un an sans conception, il conviendra donc de consulter un praticien spécialisé, notamment en Centre d'AMP. Dans certaines situations, comme l'absence de règle ou des règles très espacées, la connaissance de problématiques de santé pouvant impacter la fertilité, ou encore un âge de la femme supérieur à 35 ans, une consultation et des explorations peuvent être nécessaire avant.

A 30 ans, une femme qui souhaite avoir en enfant a 75% de chance d'y arriver au bout d'une année, ce chiffre passe à 66% à 35 ans et à 44% à 40 ans.

L'essentiel est de ne pas perdre de temps et donc de chance dans le projet bébé ". En effet, les résultats d'une étude de l'INED révèlent qu'à 30 ans, une femme qui souhaite avoir en enfant a 75% de chance d'y arriver au bout d'une année, ce chiffre passe à 66% à 35 ans et à 40 ans, le chiffre n'est plus que de 44%. De même, la probabilité d'avoir un enfant est d'environ 25% par cycle à 25 ans (avec un délai moyen de conception s'étalant entre 3 et 6 mois), de 12% entre 30 et 35 ans et de 6% à 40 ans ! "Si l'on considère l'assistance médicale à la procréation, les chiffres sont comparables : à 30 ans, une femme a 35% de chances d'obtenir une grossesse au bout d'un an. A 40 ans, les chances d'avoir une grossesse sont de 10-15% et après les chiffres s'effondrent, ce qui explique que l'AMP ne soit pas encouragée après l'âge de 42 ans. " Enfin, au fil du temps, l'ovule est de moins bonne qualité sur le plan génétique, avec des risques de fausses couches ou d'anomalies chromosomiques chez le fœtus qui augmentent. "Avec l'âge maternel qui avance, le risque de toutes les maladies de la grossesse (hypertension artérielle, diabète de grossesse, pré-éclampsie…), augmente également ".

A quel âge, la fertilité est-elle la meilleure chez la femme ?

La fertilité des femmes est au maximum à 20 ans environ puis elle diminue doucement à partir de 30 ans jusqu'à 35 ans. La chute est beaucoup plus rapide après 35 ans. La chance de concevoir diminue avec l'âge, car la quantité d'ovocytes disponibles (ce que l'on appelle la réserve ovarienne) diminue avec le temps pour arriver à 0 à la ménopause. Mais même si la ménopause survient en moyenne à 51 ans, la fertilité des femmes est presque nulle après 45 ans.

A quel âge, le taux de fertilité est-il maximal chez l'homme ?

Le taux de fertilité maximal du père est situé entre 30 et 34 ans. Au-delà de 35 à 40 ans, les risques d'infertilité sont augmentés.

Dans les pays où la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale est la plus difficile, il est observé moins de femmes actives et moins d'enfants.

Quel est l'âge idéal pour un premier enfant ? 

En France, selon l'Ined, l'âge moyen des femmes à la naissance de leur premier enfant passe de 26,5 ans en 1977 à 30,6 ans en 2016. Le recul de l'âge des premières maternités est un mouvement général qui résulte en premier lieu d'une baisse de la fécondité des femmes jeunes, induite notamment par la diffusion de méthodes de contraception. Cette baisse de la fécondité est également associée au retard de certains comportements de la transition vers l'âge adulte (départ du domicile parental, hausse générale des diplômes, accès à un premier emploi stable). Des données sont disponibles pour un grand nombre de pays entre 1996 et 2016. Dans l'ensemble, la fécondité baisse avant 30 ans et augmente après 30 ans sur cette période. Mais, d'une manière générale, la hausse après 30 ans est plus importante non pas dans les pays où la baisse avant 30 ans est la plus prononcée (et donc là où il y a le plus de "retard à rattraper"), mais à l'inverse dans les pays où la baisse est plus modérée. Cette comparaison montre que le raisonnement en termes de "retard et de rattrapage" ne permet pas de décrire la variabilité des évolutions de fécondité dans les différents pays européens : la baisse aux âges jeunes et la hausse aux âges élevés apparaissent plutôt comme des phénomènes simultanés, sans relation directe l'un avec l'autre. Pour notre médecin "il n'y a pas d'âge idéal pour un premier enfant. Celui-ci dépendra avant tout du projet de vie des parents". Par ailleurs, selon les données démographiques de l'Ined, dans les pays où la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale est la plus difficile, il est observé à la fois moins de femmes actives et moins d'enfants : les femmes doivent choisir entre travailler et élever de jeunes enfants. Dans les pays où cette conciliation est moins difficile, les mères sont davantage actives et les femmes actives ont davantage d'enfants.

Baisse de la fécondité par âge avant 30 ans, et hausse après 30 ans dans différents pays d’Europe, de 1996 à 2016
Baisse de la fécondité par âge avant 30 ans, et hausse après 30 ans dans différents pays d’Europe, de 1996 à 2016 © Ined

Quels sont les risques de fausse couche selon son âge ?

Le risque de faire une fausse couche est de 12% à 25 ans, de 20% à 37 ans et de 30% à 43 ans puis augmente régulièrement ensuite. Il dépasse les 50 % après 45 ans.

Source : 

Merci au Dr Mikaël Agopiantz, Maître de Conférence des Universités - Praticien Hospitalier, Chef de Service de Médecine de la Reproduction au CHRU de Nancy.

Conception