Haut potentiel émotionnel (HPE) : définition, signes, test

Une personne avec un haut potentiel émotionnel (HPE) sait mieux détecter, comprendre et gérer les émotions que la normale. Quels sont les signes d'un HPE ? Quel test pour le détecter ? Comment vivre avec un HPE ? En amour ? Quelle différence avec le HPI ? Décryptage avec Dana Castro, psychologue.

Haut potentiel émotionnel (HPE) : définition, signes, test
© Odua Images - stock.adobe.com

On entend souvent parler de haut potentiel intellectuel (HPI), mais moins du haut potentiel émotionnel (abrégé HPE). Ce dernier correspond à une compréhension et à une réception des émotions supérieures à la moyenne. Quels sont les signes qui témoignent d'un haut potentiel émotionnel ? Quel test pour savoir si on est HPE ? Comment vivre avec un HPE ? En couple ? Quand et qui consulter ? Décryptage avec Dana Castro, psychologue.

Définition : c'est quoi un haut potentiel émotionnel (HPE) ?

"Le haut potentiel émotionnel est le fait d'avoir une intelligence émotionnelle supérieure à la moyenne. La personne avec un HPE sait reconnaître, comprendre et gérer les émotions et les motivations de son interlocuteur. Elle a également une bonne connaissance d'elle-même, de ses propres émotions et de comment elle va agir dans chaque situation", définit d'emblée notre interlocutrice. C'est une sorte de surdouance dans la compréhension des sentiments et des émotions, à la fois des siens et des autres. Attention, les personnes HPE ne disposent pas nécessairement d'une intelligence cognitive (QI) supérieure à la moyenne

Quels sont les signes d'un haut potentiel émotionnel ?

Être HPE c'est avoir des aptitudes particulièrement développées dans la reconnaissance et la compréhension des sentiments et émotions, chez les autres, mais aussi chez soi-même. 

Ils n'ont pas nécessairement besoin de validations extérieures car ils ont une bonne connaissance d'eux-mêmes.

  • Les individus avec un haut potentiel émotionnel ont un fort sens du relationnel et sont très à l'aise avec les autres.
  • Ils sont attentifs et ouverts aux autres.
  • Ils éprouvent un réel intérêt pour les autres et sont intéressés par leur manière de penser et de fonctionner, sans se laisser envahir par leurs émotions (à ne pas confondre avec l'empathie qui atteste d'une grande capacité d'observation et d'une écoute active, ce sont deux notions proches mais pas tout à fait similaires).
  • Ils font généralement très attention aux détails de la communication non verbale (les gestes, le regard, les mouvements de main, les mimiques...) et savent s'en servir à bon escient pour les reconnaître et les comprendre.
  • Ils ont une grande capacité d'adaptation : ils savent adapter leur comportement à leur interlocuteur ou au sein d'un groupe. 
  • Ils ont souvent un leadership naturel et un sens du collectif
  • Ils sont d'humeur égale et constante.
  • Ils sont patients et à l'écoute
  • Ils n'ont pas nécessairement besoin, contrairement à beaucoup d'entre nous, d'une validation extérieure, car ils sont à l'aise avec ce qu'ils sont, ont une bonne connaissance d'eux-mêmes et une conscience de leurs valeurs. Dans le cas d'un HPE, la validation est donc interne : ils se connaissent, s'acceptent et s'auto-valident
  • Ils sont généralement humbles et n'ont pas besoin d'en mettre plein la vue.  
  • Ils ont généralement un sens développé de la justice et ne supportent pas les injustices

Comment est un HPE en amour ?

"Même en couple, la personne avec un HPE sait s'adapter à son partenaire. De plus, elle n'a pas besoin d'être rassurée en permanence. Elle sait détecter les signes d'amour : elle ne va pas demander à son partenaire s'il l'aime en permanence par exemple ou si elle est à la hauteur. Elle a également plus de ressources pour se protéger en cas de crise de couple ou de rupture", détaille Dana Castro. 

Quel test pour détecter un HPE ?

"Dans la communauté scientifique, il y a plein d'échelles qui mesurent le haut potentiel émotionnel : elles sont utilisées dans différents contextes, notamment dans le milieu enseignant. En pratique, le HPE se détecte facilement, par un professeur à l'école par exemple (chez un enfant ou adolescent) ou un psychologue qui va remarquer, dans le comportement au quotidien, des aisances particulières dans la gestion des émotions", indique Dana Castro. Toutefois, pour détecter "officiellement" un HPE, on peut mesurer le quotient d'intelligence émotionnelle (QE) qui regroupe différentes questions divisées en plusieurs catégories (perception de soi, expression individuelle, gestion du stress, prise de décision, relations humaines...). Le résultat donne un aperçu global du niveau d'intelligence émotionnelle, mais il est à affiner avec des mises en situation, non mesurables avec un outil. Le test de QE le plus reconnu et utilisé dans le monde serait le diagnostic EQi 2.0 (Emotional Quotient inventory) élaboré en 1997. Attention, certains sites internet (souvent payants) proposent de faire des bilans psychologiques ou des tests de personnalité dans le but de diagnostiquer un HPE : ils ne sont pas officiellement validés par la communauté scientifique et ne sont pas représentatifs de l'intelligence émotionnelle d'une personne. Au mieux, ils ne peuvent que déterminer une probabilité d'être HPE.

"Il est assez facile de vivre avec un HPE"

Comment vivre avec un HPE ?

"Les personnes avec HPE sont des gens qui sont généralement assez appréciés, plus heureux, plus équilibrés et on comprend facilement pourquoi. On leur accorde facilement notre confiance, donc il est assez facile de vivre avec un HPE, indique notre interlocutrice. Néanmoins, il peut y avoir un revers à tout cela. Une personne avec un haut potentiel émotionnel peut parfois se faire manipuler par une personne cynique ou opportuniste. Les autres éléments négatifs, c'est que ces personnes sont souvent enviées ou jalousées, pour toutes les raisons précédemment citées". Enfin, à trop comprendre les autres, elle peut également devenir anxieuse ou stressée. Elle peut aussi se sentir différente ou en décalage avec les autres. Quoi qu'il en soit, une personne qui se sent mal dans sa vie quotidienne peut consulter un psychologue, qui pourra l'orienter et mieux l'aider à comprendre sa situation. 

Quels sont les livres sur les HPE ?

  • L'intelligence émotionnelle, de Daniel Goleman (Editions J'ai lu)
  • Les tribulations d'un petit zèbre, d'Alexandra Reynaud (Editions Eyrolles)
  • Itinéraire d'un Haut Potentiel Sensible, d'Alban Bourdy (Editions Leduc)

Le HPE peut s'acquérir.

Quelle différence entre HPE et hypersensibilité ?

"Ce sont deux choses différentes. L'hypersensible déborde d'émotions et n'arrive pas à les contrôler. Au contraire, la personne avec un HPE sait détecter, reconnaître, comprendre, gérer et contrôler ses émotions", explique notre psychologue. 

Qui consulter en cas de HPE ?

Comme il n'y a pas tellement d'inconvénients à être HPE, peu d'entre eux consultent pour cette raison. Ce sont des personnes plus équilibrées que la normale. "A titre personnel, je n'en ai pas rencontré beaucoup dans ma patientèle pour toutes les raisons que j'ai citées. Néanmoins, ils peuvent consulter pour une autre raison et dans ce cas, leur HPE devient un levier dans le processus thérapeutique. Enfin, s'il s'agit d'une caractéristique innée chez certaines personnes, le haut potentiel émotionnel est quelque chose qui peut s'acquérir, notamment par le biais d'un travail psychologique", explique notre interlocutrice, en travaillant notamment sur la prise de recul, l'intuition, l'écoute des autres, le non-jugement, la gestion du stress, la peur de l'échec, le refoulement, le fait tout rapporter à soi... 

Merci à Dana Castro, psychologue.

Psycho