Allocation ALD : montant, demande, pour qui ?

Destinées aux personnes souffrant de maladies chroniques et/ou graves, l'allocation ALD (affection longue durée) permet la prise en charge à 100 % des soins de santé. A qui s'adresse-t-elle ? Et comment en bénéficier ? Faire la demande ? Quel montant ? Liste des maladies et conditions de prise en charge.

Allocation ALD : montant, demande, pour qui ?
© auremar - 123RF

Définition : c'est quoi l'allocation ALD ?

L'allocation d'Affection Longue Durée (ALD) est à destination de toutes personnes souffrant d'une maladie chronique et/ou grave. Les frais des soins de santé inhérent à cette maladie sont alors pris en charge à 100 % par l'Assurance Maladie. En revanche, les soins nécessaires pour d'autres éventuelles maladies ne sont, eux, pas couverts à 100 %.

Quelles sont les ALD ?

La liste comprend 30 maladies :

  • Accident vasculaire cérébral invalidant.
  • Aplasie médullaire et autres cytopénies chroniques.
  • Artériopathies chroniques avec manifestations ischémiques.
  • Bilharziose compliquée.
  • Insuffisance cardiaque grave, cardiopathies valvulaires graves, troubles du rythme graves, cardiopathies congénitales graves.
  • Maladies chroniques actives du foie et cirrhoses.
  • Déficit immunitaire primitif grave nécessitant un traitement prolongé, infection par le virus de l'immuno-déficience humaine (VIH).
  • Diabète de type 1 et diabète de type 2.
  • Formes graves des affections neurologiques et musculaires (dont myopathie), épilepsie grave.
  • Hémoglobinopathies, hémolyses, chroniques constitutionnelles et acquises sévères.
  • Hémophilies et affections constitutionnelles de l'hémostase graves.
  • Infarctus coronaire.
  • Insuffisance respiratoire chronique grave.
  • Maladie d'Alzheimer et autres démences.
  • Maladie de Parkinson.
  • Maladies métaboliques héréditaires nécessitant un traitement prolongé spécialisé.
  • Mucoviscidose.
  • Néphropathie chronique grave et syndrome néphrotique primitif.
  • Paraplégie.
  • Périarthrite noueuse, lupus érythémateux aigu disséminé, sclérodermie généralisée évolutive.
  • Polyarthrite rhumatoïde évolutive grave.
  • Affections psychiatriques de longue durée.
  • Rectocolite hémorragique et maladie de Crohn évolutives.
  • Sclérose en plaques.
  • Scoliose structurale évolutive (dont l'angle est égal ou supérieur à 25 degrés) jusqu'à maturation rachidienne.
  • Spondylarthrite ankylosante grave.
  • Suites de transplantation d'organe.
  • Tuberculose active, lèpre.
  • Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique.

A cette liste, s'ajoute :

Les formes graves d'une maladie ne figurant pas sur la liste des ALD 30, mais qui nécessitent un traitement prolongé d'une durée prévisible supérieure à 6 mois et une thérapeutique particulièrement coûteuse. Cette liste s'appelle ALD 31 et comprend notamment les cas de malformation congénitale des membres, d'épisodes d'embolies pulmonaires à répétition, de maladie de Paget, d'une dégénérescence maculaire liée a l'âge (DMLA), d'un asthme.... Plusieurs affections entraînant un état pathologique invalidant nécessitant des soins continus d'une durée prévisible supérieure à six mois. Elles font partie d'une liste ALD 32. Cela concerne les personnes atteintes de "polypathologies", c'est à dire souffrant de plusieurs affections entrainant un état pathologique invalidant : par exemple, une personne atteinte de cécité qui souffre également des séquelles d'une fracture de hanche la limitant dans ses déplacements, une personne atteinte de polyarthrose et d'incontinence urinaire…

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Les critères sont :

  • Etre atteint d'une maladie figurant sur les listes ALD 30, ALD 31 ou ALD 32
  • Etre âgé de plus de 20 ans

Quel est le montant ?

La CPAM rembourse les frais médicaux à hauteur de 100% de la base de remboursement de la Sécurité Sociale.

Une allocation ALD ouvre droit à une exonération du ticket modérateur. Cela signifie que le patient bénéficie d'une prise en charge à 100% par l'Assurance maladie. Concrètement : la CPAM rembourse les frais médicaux à hauteur de 100% de la base de remboursement de la Sécurité Sociale. Pour toutes les consultations de médecin de secteur 1, aucun frais n'est à régler

Comment faire la demande ?

Il est tout d'abord nécessaire de s'adresser au médecin traitant qui décrétera la maladie comme chronique et/ou grave. C'est lui qui se chargera d'envoyer la demande de prise en charge à la Caisse d'Assurance Maladie de l'assuré. Un document est envoyé au patient afin de l'avertir de l'obtention de l'allocation. Il doit alors mettre à jour sa carte vitale et présenter le document reçu aux médecins qu'il est amené à consulter dans le cadre de son ALD.

Sources : Assurance maladie / APAMAD

Droits et démarches