Choc émotionnel : définition, étapes, conséquences, que faire ?

Aussi appelé choc psychologique, le choc émotionnel est une réaction de notre organisme face à une situation traumatisante. Non pris en charge, il peut évoluer vers une pathologie psychiatrique. Quels sont les symptômes ? Les étapes ? Que faire pour s'en sortir ? Eclairage du Dr Gérard Macqueron, psychiatre à Paris.

Choc émotionnel : définition, étapes, conséquences, que faire ?
© Svyatoslav Lypynskyy - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'un choc émotionnel ?

En psychologie, le choc émotionnel résulte d'un évènement traumatisant qui submerge la faculté que possède un individu à faire face aux émotions qu'il ressent lorsque celui-ci survient. Le traumatisme psychique ainsi vécu peut engendrer des séquelles importantes à plus ou moins long terme. Il faut savoir que le choc émotionnel est l'un des facteurs favorisants l'apparition de la dépression. Il peut être déclenché à la suite d'un deuil, d'une déception amoureuse, d'un problème familial, d'un accident. Dans la plupart des cas, le choc est provoqué par un évènement négatif.

Symptômes : quelles sont les étapes d'un choc émotionnel ?

En temps normal, la réaction de stress se déclenche lorsque nous devons faire face à une situation menaçante. "Cette réaction se traduit par des modifications physiologiques qui nous préparent à l'action (fuite ou combat). Lorsque nous sommes confrontés à une situation traumatisante, cette réaction de stress est dépassée et inadaptée. Schématiquement, cela se traduit par 3 grandes types de réactions" explique le Dr Gérard Macqueron. La présence de ces symptômes doit alerter car ils indiquent une évolution vers un état post traumatique"

  • La sidération psychique : la victime en état de choc, stupéfaite, immobile est incapable d'agir et de raisonner. 
  • L'agitation désordonnée : la personne s'agite de manière inefficace, crie, court sans but.
  • La dissociation psychique : Le sujet paraît agir de manière adaptée mais fonctionne en fait sur un mode automatique sans aucune réflexion. C'est comme s'il était présent physiquement mais absent psychiquement.

Quelles sont les causes du choc émotionnel ? 

Ce sont souvent les événements qui confrontent brutalement à la mort ou à une menace de mort ainsi que les violences sexuelles qui sont susceptibles d'entraîner un choc émotionnel. "Pour autant, il n'y a pas de rapport entre la gravité objective d'un évènement et les conséquences de cet évènement sur l'équilibre psychique d'une personne, nuance le psychiatre. Ce qui importe n'est pas tant ce qu'il s'est effectivement passé mais ce qu'a ressenti l'individu. Cela explique que des témoins, de soignants ou des proches peuvent aussi être traumatisés", explique notre interlocuteur.

Quelles sont les conséquences pour la santé ?                     

Le choc émotionnel disparaît généralement en quelques heures voire quelques jours. Lorsque ces symptômes persistent un mois après l'événement, on parle d'un syndrome de stress post-traumatique. "Sans prise en charge, cet état peut devenir chronique et se compliquer par l'apparition d'autres pathologies comme des troubles de l'humeur, une dépression, des modifications de la personnalité, l'alcoolisme ou la toxicomanie", précise le spécialiste. 

Que faire et qui consulter ? 

La prise en charge du choc émotionnel repose sur différents piliers : "outre le fait d'être entouré affectivement, il est important de verbaliser, de mettre des mots sur ce qui a été vécu mais aussi de dormir et de s'hydrater, indique le Dr Gérard Macqueron. En parallèle, il faut consulter un psychiatre ou un psychologue spécialisé dans le psycho traumatisme avec des techniques telles que : EMDR, thérapie cognitive et comportementale (TCC) ou encore hypnose". Selon l'état émotionnel du patient, des antidépresseurs peuvent être prescrits.

Merci au Dr Gérard Macqueron, psychiatre à Paris.

Psycho