Bière : bienfaits, calories, méfaits, et la "sans alcool" ?

La bière aurait des bienfaits santé selon plusieurs études. Sans oublier qu'il s'agit d'une boisson alcoolisée et qu'elle peut être très calorique, voici ses effets insoupçonnés...

Bière : bienfaits, calories, méfaits, et la "sans alcool" ?
© 123RF-Natalya Okorokova

Qu'est-ce que la bière ?

La bière est une boisson alcoolisée, issue de la fermentation de graines de céréales – orge le plus souvent –aromatisée avec des fleurs de houblon et brassée. On estime que les premières bières datent d'il y a 4 000 ans avant notre Ère, et qu'elles trouvent leurs origines dans le sud de la Mésopotamie, dans la province de Sumer. Elles étaient alors un aliment à part entière, un genre de pain fait d'orge et d'épeautre trempé dans de l'eau jusqu'à fermentation puis épicé et sucré. On l'appelait "pain liquide". Ce n'est qu'au 8e siècle que le brassage est devenu une étape indispensable dans l'élaboration de la bière, particulièrement en Bavière. Il existe un grand nombre de bières différentes : de l'Annedd'ale québécoise à l'Ale américaine en passant par la belge, la bitter, la brown, la lager ou encore la porter ou la stout. Mais pour simplifier, on peut les classer en 5 catégories : la blonde, les spéciales, l'ambrée, la brune et la blanche, plus ou moins fortes, amères et alcoolisées.

Composition 

La bière contient de l'alcool, mais c'est l'une des boissons alcoolisées qui en contient le moins. Les bières de grande surface comptent en moyenne 4,5 à 5% d'alcool, quand les bières de dégustations en contiennent de 7 à 10%. Il n'y a pas de liens entre la couleur d'une bière et son degré d'alcool. L'idée selon laquelle les bières les plus claires sont aussi les moins alcoolisées et les foncées les plus fortes est donc fausse. Outre l'alcool, la bière contient des vitamines du groupe B et en particulier de la B9, de nombreux minéraux (magnésium, phosphore, potassium et calcium) qui proviennent tous de la fermentation de l'orge. Enfin, la bière contient du xanthohumol, un antioxydant provenant de la fleur de houblon, et responsables de ses possibles vertus.

NUTRIMENTS BIERE STANDARD (4-5° D'ALCOOL) : TENEUR POUR 100 G BIERES : MOYENNE DES ALIMENTS
Protéines 0,39 g 0,4 g
Glucides 2,7 g 3,7 g
- dont sucres 0 g 2,9 g
- dont amidon 0 g 0,0 g
Fibres alimentaires 0 g 0 g
Lipides 0 g 0 g
- dont cholestérol 0 mg 0 mg
- dont acides gras saturés 0 g 0 g
- dont acides gras monoinsaturés 0 g 0 g
- dont acides gras polyinsaturés 0 g 0 g
Eau 92,7 g 92 g

> Plus d'infos sur les nutriments de la bière "standard"

Un demi de bière (250 ml) apporte entre 80 et 160 calories en fonction de son degré d'alcool.

Calories : la bière fait-elle grossir ?

La valeur calorique de la bière est directement corrélée à sa teneur en alcool :

  • 26 calories pour une bière "sans alcool"
  • 37 calories pour une bière  standard (4-5° d'alcool)
  • 40 calories pour la bière brune
  • 47 calories pour la bière d'abbaye ou régionale
  • 56 calories pour la bière "spéciale" (5-6° d'alcool)
  • 62 calories pour la bière forte (+ de 8° d'alcool)

C'est effectivement l'alcool qui apporte les calories de cette boisson quasiment dénuée de sucres, puisque 1 g d'alcool apporte 7 kcal. Un demi de bière (250 ml) apporte entre 80 et 160 calories en fonction de son degré d'alcool. C'est donc la quantité trop importante de bière, associée à la mauvaise alimentation qui y est souvent liée (chips, cacahuètes, pizza et frites) qui sont à blâmer dans l'apparition de "la panse du buveur de bière". 

Bienfaits sur la santé

S'il est toujours délicat de parler des bienfaits d'une boisson alcoolisée - dans la mesure où leurs méfaits sont nombreux et connus - il semblerait selon de récentes études qu'une consommation modérée et régulière de bière puisse avoir des intérêts pour la santé.

  • Elle serait bonne pour le cœur : une étude menée à Barcelone en 2014 a étudié les effets vasodilatateurs de la bière sur les artères. Elle est arrivée à la conclusion suivante : "Une consommation de bière légère à modérée prévient et/ou réduit le dysfonctionnement endothélial associé aux facteurs de risque cardiovasculaires." Une autre étude montre que ce sont les composés phénoliques de la bière qui réduisent les biomarqueurs inflammatoires, et que l'alcool améliore le profil lipidique chez les hommes à risques cardiovasculaires élevés.
  • Elle serait intéressante en prévention du diabète : tout comme le vin, et toujours en quantité modérée, la bière pourrait avoir un rôle protecteur de l'apparition d'un diabète de type 2. C'est en tous cas la conclusion de cette étude de 2005 qui affirme qu' "une consommation modérée d'alcool réduit le risque de diabète de type 2 de l'ordre de 30%". 
  • Elle réduirait les risques d'AVC : d'après une étude menée en mars 2012 à l'université de Boston à laquelle ont participé 83 000 femmes, la consommation quotidienne d'un verre d'alcool permettrait de réduire les risques d'AVC de 17 à 21%.
  • Un antidouleur efficace : des chercheurs de l'université de Greenwich affirment dans une étude parue en 2016, que deux pintes de bière seraient plus efficaces pour calmer la douleur que le paracétamol. Peut-on pour autant recommander de consommer un litre de bière en cas de douleur ?

Combien en consommer par jour maximum ?

Les recommandations des experts de Santé Publique France et de l'INCA (Institut National du Cancer) préconisent de ne pas dépasser 10 verres d'alcool par semaine, pour les hommes comme pour les femmes, en respectant deux jours d'abstinence par semaine. Un verre d'alcool étant équivalent à 250 ml de bière titrant environ 5% d'alcool.

Méfaits pour la santé

La bière, au même titre que toutes les boissons alcoolisées, est incriminée dans un grand nombre de problèmes de santé. Une consommation trop importante pourrait ainsi :

  • Augmenter les risques de survenue de nombreux cancers, dont tous les cancers des voies digestives (bouche, œsophage, estomac, côlon …) et le cancer du sein.
  • Favoriser la survenue de maladies cardiovasculaires.
  • Être une des principales causes de cirrhose.
  • Être associée à l'apparition de troubles psychiques (anxiété, dépression…).

Que penser de la bière sans alcool ?

La bière sans alcool peut-être une bonne alternative pour les personnes qui souhaitent limiter voire supprimer l'alcool, définitivement ou transitoirement. Attention cependant, la plupart des bières "sans alcool" en contiennent une petite quantité puisque la législation française autorise jusqu'à 1,2% d'alcool pour la mention "sans alcool". Cette petite quantité d'alcool, sur plusieurs verres, peut se révéler non négligeable et néfaste pour les femmes enceintes ou les personnes alcooliques en cours de sevrage. Il existe désormais des bières à 0,0% d'alcool, à privilégier pour ces personnes-là.

NUTRIMENTS BIERE SANS ALCOOL : TENEUR POUR 100 G BIERES : MOYENNE DES ALIMENTS
Protéines 0,31 g 0,4 g
Glucides 4,89 g 3,7 g
- dont sucres 2,55 g 2,9 g
- dont amidon 0 g 0,0 g
Fibres alimentaires 0 g 0 g
Lipides <0,05 g 0 g
- dont cholestérol 0 mg 0 mg
- dont acides gras saturés 0 g 0 g
- dont acides gras monoinsaturés 0 g 0 g
- dont acides gras polyinsaturés 0 g 0 g
Eau 94 g 92 g

> Plus d'infos sur les nutriments de la bière sans alcool

Bienfaits et méfaits des aliments