Charge mentale dans le couple : comment la partager ?

La charge mentale est susceptible d'impacter différents domaines de nos vies dont le couple. Elle s'illustre notamment par le fait d'avoir l'impression de devoir penser à tout, tout le temps et de devoir tout gérer pour tout le monde au sein du foyer. Conseils de Morgane Catoire, thérapeute et médiatrice de couple.

Charge mentale dans le couple : comment la partager ?
© JenkoAtaman - stock.adobe.com

Qu'est-ce que la charge mentale dans le couple ?

La chercheuse Nicole Brais définit la charge mentale comme étant "un travail de gestion, d'organisation et de planification qui est à la fois intangible, incontournable et constant, et qui a pour objectif la satisfaction des besoins de chacun et la bonne marche de la résidence". Au sein du couple, elle se manifeste entre autres par une gestion inégale des tâches domestiques et parentales. "Ce travail intellectuel et cognitif va aussi couvrir les tâches administratives et les tâches sociales telles que l'entretien des relations avec la famille et les amis. Au sein du couple, vient aussi s'ajouter la question du maintien de la relation amoureuse elle-même et toutes ses conséquences de la fabrication de l'intimité et des conditions de la séduction à la gestion d'une contraception" complète Morgane Catoire. Si elle n'épargne personne, dans ce cadre, elle impacte particulièrement les femmes et en couple, sa répartition est difficile à vivre. "Quand on se raconte qu'on en fait plus le partenaire pour notre vie commune, quand cette occupation mentale empêche d'être disponible pour d'autres activités, notamment pour les activités professionnelles, le poids de la charge mentale devient problématique à titre individuel et à titre relationnel".

Comment expliquer la charge mentale dans le couple ?

Tout se passe comme s'il était toujours attendu des femmes qu'elles gardent leur rôle traditionnel de bonnes épouses, de femmes d'intérieur et de bonnes mères.

Lorsque nous évoquons la charge mentale dans le contexte, ce qui est mis en lumière est la charge mentale des femmes qui cumulent la vie personnelle et professionnelle. "Traditionnellement en France, au sein d'un mariage, les femmes ont la charge de la maison et des enfants, et cette répartition est encore très présente dans les représentations sociales. En parallèle, l'intégration des femmes au monde du travail, leur intégration au sein de l'entreprise à des postes équivalents à ceux des hommes est quelque chose de récent dans l'histoire française. Cela ne date que de l'après-guerre, c'est à peine 2 ou 3 générations de femmes" détaille Morgane Catoire. Pour la thérapeute, la charge en couple découle de cela. "Tout se passe comme s'il était toujours attendu des femmes qu'elles gardent leur rôle traditionnel de bonnes épouses, de femmes d'intérieur et de bonnes mères, tout en étant en comparaison et en compétition avec les hommes au sein de l'entreprise" précise la thérapeute pour qui "à l'échelle individuelle, quand la pression monte à la maison ou au travail, les femmes reçoivent de la pression en trois "lieux" de leur identité (femme/mère/travailleuse) et des injonctions contradictoires". Cela ne doit néanmoins pas faire oublier que les hommes portent une autre forme de charge mentale. "La société attend d'eux qu'ils soient performants au travail afin d'assurer leur rôle de pourvoyeur de sécurité auprès de leur famille. Ils ne sont soumis à la pression sociale "qu'"à cet endroit-là. Leur place au travail représente alors un enjeu beaucoup plus fort, car elle constitue leur statut social et leur statut familial"

Quelles sont les conséquences de la charge mentale dans le couple ?

Si le couple ne trouve pas d'espace de discussion suffisamment approfondi ou de stratégie compensatrice, le chemin vers la séparation semble assez inévitable.

Dans le couple, la charge mentale génère un sentiment d'injustice. "Les mots que j'entends, dans la bouche des femmes, comme dans celle des hommes, sont : "il/elle ne se rend pas compte de tous les efforts que je fais" explique Morgane Catoire. La médiatrice de couple précise "L'incompréhension et le conflit s'installent alors et, si le couple ne trouve pas d'espace de discussion suffisamment approfondi ou de stratégie compensatrice, le chemin vers la séparation semble assez inévitable".

Comment faire pour avoir une charge mentale bien partagée ?

Pour bien partager la charge mentale, la stratégie la plus efficace reste de prendre le temps ensemble de définir ce que l'on attend du couple. Une des clés est donc la communication ! "Cela signifie en premier lieu vérifier que l'élan amoureux est toujours présent, et ensuite prendre un par un les points "trop lourds" dans la relation. S'interroger l'un l'autre : qu'est-ce qu'on vit ? qu'est-ce qu'on aimerait vivre à la place ? Qu'est-ce qui est modifiable tout de suite ? Qu'est-ce qui demande un peu plus de temps à changer ?" préconise la professionnelle. Mieux partager la charge mentale, c'est aussi "s'autoriser à considérer que la relation amoureuse que nous vivons ne concerne que nous et se dispenser du regard que la société pourrait porter sur notre organisation". Tester différentes façons de faire et de faire des feed-back mutuels est une solution.

Comment diminuer la charge mentale dans le couple ?

Il n'y a pas de fatalité ! La charge mentale dans le couple peut notamment être réduite de deux manières pour la thérapeute. Le première consiste à remettre en question la répartition des tâches et des pensées nécessaires à leur planification afin de faire redescendre la tension avec laquelle ces tâches sont réalisées. La seconde stratégie est d'accepter de déléguer certaines tâches à une nounou, une conciergerie ou une aide ménagère, si cela est possible financièrement. Il y a deux bémols à cela, prévient Morgane Catoire. "Outre l'aspect financier, il faut néanmoins prévoir l'identification des besoins et planifier la répartition de ces tâches". Sans la faire disparaître cela permet néanmoins réduire la charge mentale dans le couple.

Merci à Morgane Catoire, thérapeute et médiatrice de couple.

Travail sur soi et conseils psy pour le quotidien