Lymphocèle : symptômes, durée, ponction, c'est quoi ?

Une lymphocèle est une collection de lymphe, un kyste remplit de lymphe et qui apparaît en général suite à un geste chirurgical ou traumatique. Son développement spontané est rare. Le Dr Jean-Guillaume Feron, chirurgien cancérologue à l'Institut Curie de Paris, nous explique son mécanisme.

Lymphocèle : symptômes, durée, ponction, c'est quoi ?
© andreypopov

Définition : c'est quoi une lymphocèle ?

Une lymphocèle est une accumulation de lymphe dans une cavité formée suite à une opération chirurgicale ou un geste traumatique sur les ganglions ou le circuit lymphatique. "Dans ce circuit lymphatique parallèle au circuit sanguin, dès qu'il va y avoir une rupture ou une exérèse d'un ganglion, la lymphe va continuer de s'écouler et se collecter pour former une petite "boule", un kyste", explique le Dr Jean-Guillaume Feron.

Quels sont les symptômes d'une lymphocèle ?

Il s'agit classiquement de la formation d'une petite boule, dure, remplie de lymphe que l'on observera au décours d'une chirurgie, de l'ablation de drains par exemple. En général, hormis la boule qu'elle forme le lymphocèle est asymptomatique.

Quelles sont les causes d'une lymphocèle ? 

La lymphocèle se développe en général à la suite d'une intervention chirurgicale (ablation chirurgicale d'un ganglion lymphatique) dans la cavité abdominale ou la région pelvienne ou suite à un geste traumatique. "Dans la chirurgie mammaire par exemple, on peut observer des lymphocèles axillaires après un curetage ou le prélèvement d'un ganglion". Ces lymphocèles axillaires ne développent aucun autre symptôme. En chirurgie pelvienne, si la lymphocèle se place à côté d'autres vaisseaux sanguins, elle peut les comprimer voire les obstruer, et cela pourra avoir un impact sur les structures adjacences comme l'uretère, les vaisseaux iliaques comprimer des petits nerfs.

Combien de temps dure une lymphocèle ?

Le lymphocèle va persister quelques semaines après l'intervention et classiquement se résorber toute seule en 2 à 6 semaines. Ce temps variera en fonction de la taille de la lymphocèle.

Comment soigner ou réduire une lymphocèle ?

Dans 95 % des cas, aucun geste n'est envisagé pour soigner ou réduire la lymphocèle. 

Quand faut-il ponctionner une lymphocèle ?

La ponction est envisagée lors que la lymphocèle va être très gênante, voire très invalidante. "La ponction entraîne en général la reconstitution quasi-immédiate de cette collection. Elle a tendance à entretenir ce mécanisme et ainsi retarder la cicatrisation naturelle", souligne le Dr Feron. En regard d'une cicatrice fragile suite à une chirurgie de l'aisselle par exemple, on va ponctionner initialement. Quand la cicatrice cutanée est suffisamment solide et à distance de l'opération, le phénomène de contrepression va faire que la lymphocèle va se résorber seule. "Alors que si l'on ponctionne de manière itérative, la lymphocèle va réapparaître systématiquement et cela va entretenir le mécanisme", souligne-t-il.

Merci au Dr Jean-Guillaume Feron, chirurgien cancérologue à l'Institut Curie de Paris.

Cardiologie-Circulation